Corriger à la voix ? (TraAM) publié le 04/07/2019  - mis à jour le 15/07/2019

Expérience de corrections à la voix et réflexions pour une activité de relecture active de la copie par l'élève

Description : mettre en œuvre une correction par la voix

Étape 1 : lecture globale de la copie ; annotation légère

Cette étape consiste à prendre connaissance de la copie et à identifier les zones où le commentaire va être le plus nécessaire :

  • pas de réponse donnée
  • réponse mal formulée
  • réponse partielle
  • réponse fausse
  • bonne réponse

De manière pragmatique, pour accompagner l’écoute de l’élève, on s’appuiera sur le système de numérotation des questions que l’on rappellera dans le commentaire : « Dans la question 2, tu écris que… ».

 Si cette numérotation n’existe pas (autre type d’évaluation par exemple), on pourra demander à l’élève de numéroter de cinq en cinq les lignes de son devoir.

Étape 2 : enregistrements des commentaires

1. Dans un logiciel d’enregistrement comme Audacity, lancez l’enregistrement du son.

Une proposition d’amorce pour débuter l’enregistrement en donnant à l’élève des repères sur le document qu’il va écouter :

« Bonjour Noémie, nous allons réaliser ensemble la correction de ton devoir commun de français sur la poésie. Je vais reprendre les points à améliorer ; à la fin, je formulerai des conseils pour améliorer ton travail à plus long terme. Tu copieras ces conseils sur ta copie sous forme de liste. Commençons avec la première question… ».

 Il est tout à fait possible de copier-coller une partie de ce message générique et de le coller dans le fichier de chaque élève sans avoir à l’enregistrer à nouveau.

Ce message permet d’établir un contact avec l’élève et de lui présenter les consignes de travail.

2. Enregistrez les commentaires copie après copie, sur la même piste son.

Il est conseillé de mettre l’enregistrement en pause afin de préparer mentalement le commentaire oral de la copie suivante : cela évite les trop longs moments d’hésitation et donc les silences, les rectifications à opérer ensuite sur le fichier.

Après avoir terminé une copie, on sélectionnera la plage correspondante à l’élève sur la piste son, et on la nommera avec un code pour identifier le devoir suivi du prénom de l’élève. Exemple : “DC1-Noémie” pour “copie de Noémie, devoir commun numéro 1” ; cela facilitera l’exportation par la suite.

Sélectionnez le son concernant l’élève puis faire Pistes > Placer un marqueur sur la sélection (ou la combinaison Ctrl + b au clavier). Nommez-la sélection. Ici, il s’agit pour l’exemple de “DC1-Noémie”.

Créer un marqueur

À chaque copie, ajoutez un marqueur.

Deux marqueurs sur la même piste

 Ces marqueurs sont des repères visuels mais vont faciliter le découpage du fichier.

Étape 3 : exporter les sons

Une fois les commentaires enregistrés, il ne reste qu’à les exporter. Audacity est capable de découper la piste en autant de fichiers que d’élèves corrigés, ce qui s’avère très utile dans notre cas.

En pratique, allez dans dans Fichier puis Export multiple puis Exporter.

Exporter en un clic toutes les corrections orales

Étape 4 : préparer la séance en classe : mettre les sons à disposition des élèves

Il est possible de glisser-déposer le fichier son dans le dossier de l’élève sur le réseau pédagogique.

Pour une utilisation tout au long de l’année, on peut également créer sur un espace de stockage en ligne un dossier pour l’élève dans lequel on déposera les fichiers à écouter.

C’est cette solution que j’ai retenue car elle est facile d’utilisation pour l’élève.

L’accès à ce dossier se fait par un code QR (voir cet article pour comprendre l’utilisation du code QR en classe) que l’on distribue à l’élève et qu’il colle dans son cahier de français.

 C’est une étape un peu longue mais unique dans l’année.

1. Créer et nommer les dossiers : dans un drive en ligne, créez autant de dossiers que d’élèves dans votre classe et nommez-les, en les anonymisant en partie. Par exemple, vous pouvez utiliser seulement quelques lettres : pour Jean Dupont, cela pourrait donner « JeaDup ».

2. Créer des codes QR qui pointent vers les dossiers de chaque élève en faisant clic-droit sur le dossier, puis Partager et copier l’adresse

Copie du lien du dossier en ligne

3. Collez cette adresse dans un générateur de codes QR et récupérez l’image du code à imprimer pour l’élève.

  • Il existe des manières d’automatiser cette étape de création de codes QR en série : une piste simple pour y parvenir avec cet article.
  • Il peut également être intéressant de fournir sous le code QR une adresse raccourcie pour accéder au dossier à partir d’un navigateur standard, sans lecture du code QR (ordinateur, etc.). Il sera alors possible de générer un lien court de la forme https://frama.link/XxXxXxX et de créer le code QR à partir de ce lien (pour créer un lien court, consultez l’article sur la communication de liens aux élèves).

4. Quand vous avez obtenu tous les codes QR de la classe, imprimez-les et diffusez-les à vos élèves.

Étape 5

C’est l’activité d’écoute et de correction en elle-même. Elle doit se faire de manière individuelle avec un casque ou des écouteurs.

L’élève écoute le fichier et, pas à pas, corrige sa copie et suit les consignes données : amélioration de la formulation, correction d’une réponse, ajout des conseils, reformulation et copie de l’appréciation, etc.).

Page suivante : Bilan de l’expérience