Accueil : Lettres

article Les petits carnets d’écriture     -    publié le 04/04/2014

Une collection pour favoriser la pratique de l’écriture

- Une lecture des "Petits carnets d’écriture"

Références
- Les petits carnets d’écriture
- Auteurs multiples
- Éditeur : Scéren / Gallimard Éducation

Brève présentation
Apprivoiser la page blanche, c’est ce que nous demandons à nos élèves chaque fois que nous leur proposons un exercice d’écriture ou une rédaction en classe. Et pourtant, souvent, raconter une histoire ne va pas de soi. Les mots se dérobent, l’inspiration s’étiole et nos écrivains en herbe se découragent. Pour leur faire découvrir ou redécouvrir le plaisir d’écrire, « Les petits carnets d’écriture » peuvent faire des merveilles. Écrire avec les peintres, Écrire auprès des écrivains par exemple sont des ouvrages très ludiques qui partent d’un tableau ou d’un texte et accompagnent l’élève sur les chemins de l’écriture. De nombreuse suggestions servent de guide, des pistes à explorer sont proposées, pour stimuler l’imaginaire et avancer pas à pas.
Écrire avec les peintres (de Jean-Louis Vidal) propose de nombreux tableaux qui font se croiser images et mots. On découvre une œuvre, par exemple la chambre de Vincent Van Gogh, on la décrit, on fait surgir du vocabulaire et en route pour un récit dans lequel cette chambre trouvera sa place. Ou bien deux tableaux côte à côte, l’un de Caspar David Friedrich (Femme à la fenêtre), l’autre de Chirico (La grande tour), tous deux chargés de mystère, font naître des interrogations, comme autant d’énigmes à résoudre et de scénarios pour des histoires.
Écrire avec les écrivains (de Bénédicte et Frank Lanot) s’appuie directement sur des textes d’auteurs variés qui servent de point de repère. Au fil des pages le lecteur découvre un décor, rencontre un personnage, entre dans une intrigue, surprend une conversation, entre en action à la manière de Victor Hugo, Stendhal, Julien Gracq ou encore Jean Rouaud. Les écrivains apparaissent, dévoilent leurs secrets d’écriture puis s’effacent pour laisser place aux mots des autres.

Liens avec les programmes
Ces ouvrages, comme tous ceux de la collection Les petits carnets d’écriture, peuvent être utilisés tout au long du collège, de la sixième à la troisième, et servir de support à des ateliers ou des exercices d’écriture variés. D’autant plus que le théâtre, le cinéma, la musique sont aussi explorés comme source d’inspiration.

- Le théâtre avec Mon nom est Anna de François Spiess et Jean Luc Vincent
- Le cinéma avec On tourne ! d’Anne Huet
- La musique avec Des mots en stéréo de Bruno Vallée
- et d’autres titres à découvrir

- Avec les élèves

Pistes pédagogiques
Exemple d’activités :

  • Autour du tableau La chambre de Vincent à Arles, 1888 
    • Objectif : Écrire une lettre selon son destinataire
      - Découverte du tableau Lecture de la lettre de Vincent à son frère Théo sur la chambre de sa maison d’Arles et ses couleurs Recherche d’expressions qui valorisent la chambre ou au contraire en donnent une image négative
      - Propositions d’amorces de lettres : l’une adressée à son frère Théo à qui il confie ses difficultés, l’autre adressée à son ami peintre Paul Gauguin qu’il cherchait à convaincre de le rejoindre dans le Midi
  • A partir du dessin de Gotlib et Ravon, d’après la chambre de Van Gogh (chambre en désordre, chaises renversées ….)
    • Objectif : Écrire à partir de propositions d’amorces de textes :
      - Rédiger une page de journal intime écrite par un jeune garçon voisin de Van Gogh qui est allé dans la chambre
      - Rédiger un conte fantastique dans lequel le tableau change d’aspect pendant la nuit
      - Mener l’enquête et raconter comment et par qui la chambre a été saccagée
      - Continuer un récit qui met en scène Van Gogh lui-même
      - Faire parler les personnages des tableaux accrochés au mur de la chambre
  • Encore une idée ! Ne vous privez surtout pas du plaisir de découvrir l’excellent ouvrage L’art en bazar de Ursus Wehrli, Milan Jeunesse, dans lequel vous trouverez à l’inverse la chambre de Van Gogh rangée avec tous les objets sous le lit et les meubles sur le lit.

Cela peut faire naître beaucoup d’éclats de rire et un récit très drôle autour de cette mystérieuse métamorphose.
Et l’auteur a récidivé avecL’art toujours en bazar.

Marie-Françoise Picot, Collège Jules Michelet Angoulême

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex