Accueil : Autour des langues

article Langues vivantes au lycée d’enseignement général et technologique     -    publié le 19/03/2010    mis à jour le 27/04/2010

Bulletin officiel spécial n° 1 du 4 février 2010

1 2 

De nouvelles mesures visent à donner une impulsion forte à l’enseignement des langues au lycée

  • la LV2 figure désormais parmi les enseignements obligatoires pour tous les élèves de seconde de la voie générale et technologique comme elle l’est dans les spécialités du baccalauréat professionnel relevant du domaine des services depuis 2009 ;
  • les programmes des différentes séries de la voie générale et technologique sont désormais adossés au Cadre européen commun de référence pour les langues ;
  • les horaires de LV1 et de LV2 sont globalisés dans les séries de la voie générale et technologique afin de faciliter l’enseignement par groupes de compétences ;
  • la série littéraire devient celle de l’excellence linguistique avec un enseignement nouveau de littérature en langue étrangère ;
  • une disposition nouvelle est insérée dans la partie réglementaire du code de l’Éducation pour élargir le champ des enseignements en langue étrangère aux disciplines autres que linguistiques ;
  • chaque lycée s’engage dans un partenariat avec un établissement d’enseignement étranger.

Au-delà de ces mesures de portée nationale, chaque établissement doit s’attacher à améliorer l’organisation des enseignements de langues vivantes en :

  • organisant l’enseignement par groupes de compétences et en modulant les périodes d’enseignement ;
  • élargissant le champ des enseignements en langue étrangère ;
  • favorisant les moments de pratique authentique de la langue.

• Organiser l’enseignement par groupes de compétences et moduler les périodes d’enseignement

- Les groupes de compétences

L’apprentissage de la communication en langue étrangère passe par l’acquisition de compétences dans cinq activités langagières :
- la compréhension de l’oral,
- la compréhension de l’écrit, l’expression orale en continu,
- l’expression écrite,
- l’interaction orale.

Le travail en groupes de compétences est centré sur une activité langagière dominante que l’on souhaite renforcer chez les élèves tout en prenant appui sur une autre activité langagière dans laquelle les élèves ont plus de facilités.
La constitution des groupes est modifiable au cours de l’année et est indépendante de la série, du statut de la langue choisie (LV1, LV2, voire LV3 pour certaines langues) et de l’organisation par classes. La démarche de projet est adaptée à ce mode d’organisation.
Un alignement des horaires de langues vivantes est préconisé. Le regroupement d’élèves de lycées généraux, technologiques et professionnels du secteur est à encourager dans la mesure où la proximité des établissements le permet.

- Les périodes intensives d’enseignement

Des plages d’enseignement plus longues peuvent être organisées en mutualisant les moyens horaires d’une période donnée ou en utilisant, en alternance, pour chaque langue du tronc commun, la totalité de l’horaire hebdomadaire de langue. Ces séances favorisent la conduite de projets plus ambitieux et notamment d’échanges.
Les stages de langue axés sur la pratique intensive de l’oral et organisés en groupes restreints pendant les vacances scolaires, sur la base du volontariat des élèves, offrent également un cadre favorable pour diversifier les approches.

« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex