Accueil : Pédagogie - Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 79

article Ouverture citoyenne - Qui voilà et coucou nous voilà     -    publié le 29/05/2018

Article proposé par Laëtitia Chardavoine, CPD chargée mission citoyenneté

Qui voilà ?
Et coucou nous voilà !
Cathy Le Moal, Jessica Lauren, Valérie Boucheron, Serge Tisseron
Date de parution : 01 janvier 2015
Des films pour les tout-petits dès 2 ans, avec la voix d’Hippolyte Girardot

Un site est dédié à l’exploitation de ces vidéos :
- Qui voilà ? & Coucou nous voilà !

• Présentation

Un DVD de 15 petits films à destination des élèves du cycle 1, avec un dossier d’accompagnement pédagogique. Destinés aux élèves de cycle 1 pour développer les compétences "Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions" et "Apprendre ensemble pour vivre ensemble" à travers des situations de la vie quotidienne.

  • Il aborde certaines des questions affectives auxquelles sont confrontés les plus jeunes enfants : la solitude, l’endormissement, les bagarres, etc.
  • Il propose un dossier d’accompagnement pédagogique servant de point d’appui aux enseignants, aux parents, pour soumettre à l’enfant l’observation de ces comportements affectifs rituels.
  • Il présente des activités pédagogiques directement exploitables en classe, ainsi qu’une galerie d’images et de vidéos, libre de droits pour un usage collectif en classe. Un outil adapté pour développer les compétences langagières du socle commun.

Ces vidéos permettent de travailler la lecture d’images à travers l’observation, la compréhension et enfin l’appropriation.

• Pistes pédagogiques

Pour les moyennes et grandes sections des ateliers philosophiques pourront être mis en place à partir des films, avec pour objectif en moyenne section que l’élève soit capable de participer à un échange collectif en écoutant autrui et en attendant son tour de parole. En grande section il faut encourager l’élève à justifier son propos.

Les deux axes de travail proposés en TPS/PS sont de fait complexifiés pour les plus grands, tant dans la maîtrise de la langue (structuration de la pensée par la mobilisation « fine » du langage) que dans le domaine du vivre ensemble (apprendre à écouter, à débattre, respecter des idées différentes des siennes, utiliser le temps de parole...)

On peut envisager la création d’un imagier collectif ou individuel, qui regrouperait par exemple les personnages (principaux et secondaires) des films, les émotions vécues par les personnages du DVD : la colère, l’amour, la jalousie, la peine, la joie, la peur…Avec les moyens et les grands il est possible d’y associer des expressions exemples :
 ? Nounourse est jalouse comme un pou
 ? ... pleure comme une madeleine
 ? ... est vert de peur
 ? ... est rouge de colère

• Focus langage

Les enfants ne comprennent ou n’apprennent des structures, des mots nouveaux qu’en construisant du sens à partir d’une expérience vécue ou d’une réalité sensible. En effet une grande partie du langage compris en petite section l’est grâce à la situation (mimiques, gestes de pointage).
L’acquisition de mots nouveaux ne prend sens que dans le contexte où ils sont employés.
 ? Contextualiser, c’est permettre l’acquisition du lexique, des tournures syntaxiques en contexte. La compréhension excède la production : toute personne comprend plus d’énoncés qu’elle n’est capable d’en produire, en particulier au niveau du lexique, le vocabulaire passif (compris) excède le vocabulaire actif (produit).
 ? Décontextualiser ensuite, c’est permettre la mémorisation du lexique et des tournures syntaxiques.
 ? Recontextualiser enfin, c’est permettre l’extension, l’évolution. Retrouver les mots, les tournures dans un nouveau contexte, et les produire.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 79