Accueil : Pédagogie - Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 79

article Proposition pédagogique "devoir de mémoire en musique"     -    publié le 03/02/2017    mis à jour le 04/02/2017

Chansons commémoratives sur la 1ère et la 2nde GM

 

Proposition pédagogique de deux chansons commémoratives, l’une sur la correspondance entre un Poilu et sa marraine de guerre, l’autre sur la vie d’Ida Grinspan, survivante deux-sèvrienne des camps de concentration.


 

• Marraine de guerre 1914-1918

La chanson "Marraine de guerre" est un duo entre un Poilu et sa marraine, une mise en musique de leur correspondance, appuyée sur les nombreux écrits qui témoignent de cette période de l’histoire.

Marraine de guerre

Version MP3 de la chanson "Marraine de guerre" sur support diaporama

un document Marraine de guerre 1914-18 (PDF de 378.6 ko)

Paroles de la chanson "Marraine de guerre 1914-18"


"C’est une chanson écrite en 2012 sans même penser à l’année 2014 et au Centenaire.
La nécessité d’écrire sur la Grande Guerre s’est imposée à moi comme un hommage à rendre à tous ces (jeunes) hommes morts pour la patrie. Et, comme pour tous mes titres (ou presque), les premières phrases sont arrivées spontanément avec la mélodie "Heureusement que tu m’écris, Lily" : au début le prénom était Lily, pas Fanny. J’ai changé ce prénom par la suite en tenant compte de conseils avertis (le prénom Lily était déjà présent dans de nombreuses chansons).
Je voulais retracer l’essentiel de cette période dramatique à travers une histoire personnelle et transmettre ainsi une vraie émotion. Pourquoi les marraines de guerre ? Pour leur rôle de soutien et aussi pour toutes les romances, les amitiés, qui ont vu le jour entre les marraines et leurs filleuls.
La musique peut sembler en décalage avec le sujet mais, avec l’arrangeur, nous avons souhaité une musique pop-rock pour une connotation contemporaine, pour accrocher et marquer davantage les esprits. Et lui voyait, en plus, dans la batterie (en première ligne au début de la chanson et toujours présente par la suite), le son du canon... C’est aussi, en partie, ce qui a fait apprécier cette chanson aux jeunes qui l’ont écoutée. Le duo également, est essentiel, puisqu’il s’agit d’un échange entre le soldat et la marraine. Plus vrai, plus vivant...
"

Françoise-Lise Millet, compositrice et parolière


 

• Ida 1944 ou Le dire, l’écrire

La chanson "Ida 1944 ou Le dire, l’écrire" s’inspire du témoignage d’Ida Grinspan, l’une des quatre rescapés des Deux-Sèvres, des camps de concentration.

Ida 1944 ou Le dire, l’écrire

Version MP3 de la chanson "Ida 1944" sur diaporama


"C’est une chanson écrite en écoutant les témoignages d’Ida Grinspan qui vient chaque année dans notre établissement. Elle rapporte avec tant d’énergie et de richesse sa vie dans les camps, qu’on ne se lasse pas de l’écouter. Chaque année, je découvre de nouvelles choses dans ses récits, toujours imagés et pourvus d’anecdotes. Je lui ai proposé ma chanson. Elle lui a beaucoup plu. Là encore, c’est à partir d’une vie que j’ai écrit mon texte : Ida espère retrouver sa mère lorsqu’on vient la chercher pour partir vers les camps. Elle s’accroche à ce faible espoir. Je souhaitais aussi "dépasser" la déportation : le troisième couplet traite de sa vie après, sa vie de "femme et de mère". C’est la victoire de la vie sur la mort. C’est Ida."

Françoise-Lise Millet, compositrice et parolière

Les paroles de la chanson :

un document Ida 1944 ou Le dire, l’écrire (PDF de 229.2 ko)

Paroles de la chanson "Ida 1944 ou Le dire, l’écrire


Plus d’informations sur Ida Grinspan :

Ida Grinspan raconte Auschwitz

Extrait du témoignage d’Ida Grinspan (26 minutes)

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 79