Accueil : Pédagogie - Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 79

article Un exemple de décloisonnement dans une école primaire : une maîtresse de petite section à l’élémentaire     -    publié le 02/01/2017

Un exemple de décloisonnement à l’école de Louzy :

Témoignage de Caroline Bellet – enseignante en PS
Ecole de Louzy 6 classes : 25 PS – 29 MS/GS – 25 GS/CP – 25 CE1/CE2 – 25 CE2/CM1 – 25CM1/CM2
Organisation du décloisonnement pendant le temps de repos des élèves de PS-MS – tous les jours de 13h30 à 14h20.
26 GS – 13 CP – 21 CE1 – 19 CE2 – 20 CM1 – 18 CM2

Tous les jours en début d’après-midi, pendant le temps de repos de mes élèves de PS, je décloisonne avec mes collègues d’élémentaire. Je prends ainsi en charge les élèves de CE1 et de CE2 en alternance, deux fois par semaine dans les domaines de Questionner l’espace et le temps (cf emploi du temps).


Cette organisation pédagogique a un impact sur l’apprentissage de nos élèves et sur les modalités d’intervention de mes collègues. Elle permet de regrouper des élèves d’un même niveau répartis dans des classes différentes, de retrouver une cohésion et un groupe-classe. Cette organisation permet à chaque enseignant d’avoir en charge un niveau simple en lui permettant de mener des projets spécifiques répondant au projet d’école. Les collègues de CM peuvent ainsi travailler les domaines d’Histoire et de Géographie avec des thématiques propres aux CM1 et aux CM2, comme le suggèrent les programmes 2016. Le collègue de CM2 peut aussi travailler sur ces temps de décloisonnement, la liaison CM2-6ème sur un projet spécifique.

Merci à madame Bellet pour son témoignage.

- Fichiers multimédias

-  Images

Mme Bellet dans une classe élémentaire
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 79