Accueil : Pédagogie - Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 79

article Jeux coopératifs au cycle 1 - Proposition de Pascale FERCHAUD CPC EPS de Bressuire     -    publié le 24/06/2016

La circonscription de Bressuire a proposé des animations pédagogiques autour des jeux coopératifs de la maternelle au cycle 3. Cet article présente l’exploitation d’un album autour des jeux collectifs et de nombreuses situations de jeux coopératifs.

• Exploitation d’un album en grande section

Dans cet album, la lecture d’images conduit les élèves à inventer et faire évoluer un jeu collectif original, d’abord de coopération puis d’opposition. Les 4 saisons structurent l’histoire et organisent la démarche d’enseignement afin de mobiliser des activités de langage oral et écrit, de mathématiques (espace et construction du nombre) et bien sûr d’agir, de s’exprimer et de comprendre à travers l’activité physique.

• Pourquoi pratiquer le jeu coopératif à l’école

La coopération s’apprend dans le cadre de la classe. Elle est aussi une composante importante de l’EPS. C’est une occasion d’apprentissage de la citoyenneté et des valeurs du "faire ensemble" et de coopérer pour réussir.

• Qu’est-ce que la coopération ?

Nous sommes en présence d’une situation de coopération lorsque 2 personnes ou plus unissent leurs efforts pour réaliser un objectif commun.

Quatre facteurs psychosociaux déterminent les activités de nature coopérative :

  • la coopération : ce facteur comprend la communication, la cohésion, la confiance et l’établissement de relations interpersonnelles positives ; le mot clé est l’entraide ;
  • l’acceptation : les participants doivent s’accepter tels qu’ils sont. Personne n’est éliminé ni rejeté par le groupe ;
  • l’engagement : chaque personne contribue à la réussite de la tâche commune selon ses capacités. « Tous pour un et un pour tous » ;
  • le plaisir : les participants jouent pour s’amuser avant tout.

Le jeu coopératif est essentiellement une activité de participation où la compétition est limitée, voire éliminée. Il offre de nombreux avantages. Il permet aux participants de s’amuser sans expérimenter de frustration liée à l’échec.

• Quelques principes

  1. Tout le monde doit s’amuser.
  2. Tout le monde doit vivre des situations de succès.
  3. Personne n’a besoin d’habiletés techniques ou physiques spéciales pour s’engager dans le jeu coopératif.
  4. Tout le groupe doit participer activement.
  5. Personne ne doit être éliminé.
  6. Personne ne doit être mis en évidence.
  7. Tous peuvent gagner.

• Des exemples de jeux de coopération

un document Jeux de coopération à l’école maternelle (PDF de 370.2 ko)

Jeux coopératifs au cycle 1 - Proposition de Pascale FERCHAUD CPC EPS de Bressuire.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 79