Accueil : Pédagogie - Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 79

article Enseigner la syntaxe : "l’histoire à parler"     -    publié le 17/03/2011    mis à jour le 18/01/2016

"Histoire à parler" est une expression propre à Laurence Lentin. Elle désigne des histoires qui s’adressent aux élèves de cycle 1. "Les thèmes doivent être simples, familiers et toujours traités du point de vue de l’enfant." in Comment apprendre à parler à l’enfant" L. Lentin ed. ESF

• Les critères spécifiques des albums pour entraîner au langage oral ou « comment choisir des livres adaptés au langage de l’enfant1

Objectif : que l’histoire soit compréhensible par l’enfant pour qu’il puisse se l’approprier et se la raconter.

  • 1. Thème simple et proche de l’univers quotidien de l’enfant.
  • 2. Correspondance texte et illustration : mise en page régulière et texte et illustration redondants
  • 3. Illustrations claires : suffisamment réalistes, des personnages visibles en entier, un décor identique.
  • 4. Texte non ambigu et adapté au langage de l’enfant :
    • i) Texte au récit à la 3ème personne, texte et dialogue bien distincts, personnages bien identifiés et identifiables
    • ii) Des phrases simples en équilibre avec les phrases complexes
    • iii) Des phrases qui se développent sur plusieurs pages.
    • iv) Plutôt une histoire qui se déroule en une unité de temps et de lieu et qui évite les temps rares à l’oral comme le passé simple par exemple.
    • v) Des pronominalisations facilement identifiables (nom juste avant).

Nota bene : Un test simple pour vérifier si le texte est facilement compréhensible par l’enfant : lire le texte réécrit (soit sans les illustrations) et en le lire à haute voix de façon à vérifier s’il s’agit d’une histoire cohérente, explicite et compréhensible.

 

Exemple d’étayage oral d’enseignante dans une situation d’histoire à parler. (MP3 de 1.9 Mo)

L’enregistrement cible la pratique professionnelle de reformulation des productions langagières
émises par l’enfant dans la situation de l’histoire à parler.
(classe de grande section, E. Proust Niort, Me. Lacoux)

 

un document Exemple de séance de langage oral en petite section à partir d’une histoire lue. (Flash Video de 80.6 Mo)

Productions langagières émises par des petites sections racontant une histoire
préalablement lue par la maîtresse, en début d’année
(maternelle G. Sand, Niort. petite section - Me. Riccoleau)

Exemple de séance de langage oral en petite section à partir d’une histoire lue. (Flash Video de 80.6 Mo)

Productions langagières émises par des petites sections racontant une histoire
préalablement lue par la maîtresse, en début d’année
(maternelle G. Sand, Niort. petite section - Me. Riccoleau)

 

(1) Tiré de Antoine Bosseau et Emmanuelle Canut, Elle/il apprend à parler…Comment l’aider ?, avec l’appui de la MSH Lorraine (USR CNRS, Nancy-Université, Université Paul Verlaine-Metz), janvier 2010, pages 48, 49 et 50. ».

- Document joint

Parce que des travaux ont montré le rôle décisif des histoires racontées ou lues aux enfants pour apprendre à parler...

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 79