Accueil : Pédagogie - Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 79

article Les enjeux de l’école maternelle     -    publié le 03/11/2009    mis à jour le 29/12/2009

1 2 

Enviée, dit-on, par le monde entier, notre école maternelle doit permettre à chaque enfant une première expérience scolaire réussie.

• L’école maternelle ? : un peu d’histoire

  • C’est en 1881, avec les lois Ferry, que les salles d’asile, créées à l’origine pour garder les enfants pauvres tout en les soustrayant « aux mauvaises influences », se transforment en écoles maternelles. Les surveillantes deviennent peu à peu des institutrices et l’enseignement religieux disparaît.
  • L’absence de textes officiels durant de longues années n’a heureusement pas empêché l’école maternelle d’évoluer régulièrement sur le plan pédagogique. Pour disposer d’orientations explicites, il faut attendre un arrêté de 1977 qui indique que L’école maternelle française joue, ainsi, de nos jours, un triple rôle ? : éducatif, propédeutique et de gardiennage. L’aspect « garderie » de l’école est toujours présent.
  • En 1986, un nouveau texte précise ? : L’objectif général de l’école maternelle est de développer toutes les possibilités de l’enfant, afin de lui permettre de former sa personnalité et de lui donner les meilleures chances de réussir à l’école et dans la vie. L’école maternelle s’accorde là un rôle nouveau ? : permettre à chacun de trouver sa place dans une société alors en mouvement et en transformation.
  • La loi d’orientation de 1989 modifie considérablement l’école maternelle. L’apparition des cycles avec la grande section dans le cycle des apprentissa¬ges fondamentaux et l’instauration des livrets d’évaluation influencent les enseignements.
  • Les programmes de 1995 précisent que l’école maternelle est bien une école qui demande des apprentissages structurés et des contenus repérés. Elle doit également apprendre aux jeunes enfants à vivre ensemble et avec les adultes.
  • C’est ainsi qu’en une centaine d’années l’école maternelle a subi des évolutions importantes. Retenons-en une particulièrement : l’école maternelle a perdu peu à peu sa fonction de gardiennage pour devenir une école à part entière.
  • En 2002, les programmes insistent sur l’acquisition de connaissances et de compétences, placent le langage au cœur des apprentissages, mettent en avant le vivre ensemble et préconisent la réussite de tous dans le respect des individualités.

• L’école maternelle ? : un lieu d’apprentissage

L’école maternelle est un lieu pour instruire, éduquer et apprendre. Certes, ces trois actions ne se situent pas au même niveau ? : instruire revient à l’enseignant, apprendre relève de l’élève et éduquer est une action conjointe entre l’enfant, sa famille et la communauté éducative.
Il est indispensable que chacun assure ses fonctions.
L’enfant devient un élève apprenant. Il doit assumer l’absence de sa mère, faire preuve de curiosité tout en intégrant des règles collectives et des codes qui ne lui sont pas obligatoirement familiers. Ceci est essentiel pour l’acquisition d’une culture commune. Cet apprentissage passe nécessairement par des échanges oraux, dans le respect de chacun.
L’enseignant programme, organise et évalue les enseignements tout en prenant en compte le rythme d’acquisition des élèves ? ; il donne du sens aux apprentissages. La place de la langue est essentielle ? ; le dialogue didactique et les interactions entre les élèves facilitent la réussite des apprentissages.
_ La famille doit être éclairée sur les missions de l’école, son fonctionnement et les règles qui la régissent. Elle doit également être informée des contenus d’enseignement pour, entre autres, valoriser les réussites de l’enfant et s’approprier les livrets d’évaluation.

« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 79