Accueil : Pédagogie - Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 16

article Caravane     -    publié le 18/10/2010    mis à jour le 19/10/2010

Les CM1 de l’école de Mouthiers ont tissé leur projet au fil d’expériences rythmiques, vocales et chorégraphiques. Ils ont bénéficié de deux rencontres d’artistes musiciens : Emile Biayenda et Didier Fréboeuf.

Au cours de ce projet artistique, un travail pluridisciplinaire a été mis en place : des apprentissages en maîtrise de la langue française à l’oral et à l’écrit, géographie, sciences et TICE ont été renforcés.

• Première rencontre avec Emile : déclenchement du projet

Exploration rythmique d’un ensemble d’instruments.

Instruments utilisés : djembé, tambourins, woodblocks, darboukas, claves...

La découverte et le jeu sur les darboukas ont suscité un grand intérêt des élèves : c’est un instrument que l’on retrouve au Maroc, en Egypte et en Turquie, tout autour du Sahara.

un document Jeux rythmiques (Flash Video de 2 Mo)
Jeux rythmiques (Flash Video de 2 Mo)

L’idée d’une production musicale évoquant le désert est envisagée.

Darbouka

Les élèves réalisent des recherches documentaires sur internet, situent les différents pays en question sur un planisphère, évoquent les spécificités climatiques et leurs liens avec la faune et la flore, l’adaptation des êtres vivants aux conditions du milieu. Différentes situations de lecture, de production d’écrit : fiches documentaires, synthèses et d’échanges à l’oral sont mises en place.

Ces apprentissages dans plusieurs disciplines enrichissent l’imaginaire des élèves dans le domaine artistique. Après le temps de l’exploration instrumentale, l’apprentissage de quelques rythmes par Emile, les élèves élaborent un premier scénario, support de la production musicale collective.

L’enseignante propose également un travail en danse à partir de ce même support. L’approche corporelle enrichit l’approche instrumentale et inversement et chaque élève, après avoir expérimenté les deux démarches, va finalement choisir sa place dans la réalisation collective : musicien ou danseur, des fois les deux !


• Deuxième rencontre avec Didier : maturation du projet

Écoute en interaction avec la production : les élèves font des suggestions sonores correspondant aux tableaux scéniques imaginés. Ils ajustent les gestes, le choix des instruments. Les apports techniques de Didier sont axés sur le jeu, l’écoute autour des notions de densité, d’intensité, de silence.

Écoute en interaction avec les danseurs : les danseurs suivent la musique mais parfois la musique peut aussi suivre les danseurs.

L’idée est d’installer une grande qualité d’écoute collective qui se répercute sur la qualité des mouvements et des productions sonores.

un document Caravane (Flash Video de 6.8 Mo)
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 16