Accueil : Pédagogie - Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 16

article Education musicale : préparation corporelle et vocale     -    publié le 13/01/2009

1 2 

Objectifs de cet outil de préparation corporelle et vocale :

  • Mettre son corps au service de sa voix : décontraction musculaire, enracinement, posture, respiration abdominale.
  • Mettre en évidence différentes sensations pour mieux comprendre le fonctionnement de sa voix.
  • Explorer son potentiel vocal.

- Remarque : les exemples imagés, proposés à titre indicatif, sont à adapter en fonction de l’âge des enfants concernés.

• Décontraction

  • Les articulations
    Rotation de la tête : dire oui, dire non, faire un cercle avec le bout de son nez, rotation des épaules, du buste, des poignets...
  • La colonne vertébrale
    • Etirements :
      Dire bonjour sur la pointe des pieds, essayer de toucher le plafond, toucher les étoiles, pousser les murs.
    • Décontraction du dos :
      Enrouler et dérouler la colonne vertébrale (fil autour d’une bobine, escargot).
      A deux : masser les épaules et omoplates, faire courir les doigts partout sur le dos comme des araignées, tapoter avec la tranche de la main de chaque côté de la colonne vertébrale.
  • Les muscles
    • Alternance tension/détente :
      Se transformer en poupée de chiffon, puis en robot ou statue de glace/bonhomme de neige qui fond au soleil.
      Etre un pantin suspendu par des fils : on tire sur le fil du poignet qui se soulève et retombe lourdement lorsque le fil se casse. Idem avec les épaules.
    • Tonicité :
      Se frictionner tout le corps comme quand il fait froid.
      Secouer, agiter les bras mous (branches des arbres).
      Courir sur place de plus en plus vite.
  • Le visage
    Détente, assouplissement
    Se masser les joues, les ailes du nez, l’arcade sourcilière et le front du bout des doigts.
    Faire une grimace en relevant les ailes du nez et relâcher.
    Mimer quelqu’un qui crie, mimer différentes expressions pour solliciter tous les muscles : colère, dégoût, étonnement, émerveillement, sourire jusqu’aux oreilles, clins d’œil...
    Plisser le front ou l’étirer.
    Essayer d’ouvrir les narines
  • L’appareil vocal
    • Mâchoire :
      Serrer les dents comme si on était en colère, laisser tomber la mâchoire inférieure
      Mâcher de plus en plus intensément (chewing-gum).
      Abaisser et remonter la mâchoire en tenant le menton et sans le tenir
      Ouverture maximum, mettre les doigts sur l’articulation entre mâchoire et mandibule.
      Mettre deux doigts dans la bouche pour vérifier si elle s’ouvre bien.
    • Langue :
      Claquer la langue de plus en plus vite (bruit de sabot au pas, au trot, au galop).
      Autres bruits de langue qui claque contre le palais ou contre les dents.
    • Lèvres :
      Claquer les lèvres (faire la carpe).
      Faire vibrer les lèvres comme quand une voiture démarre, sons courts, sons continus.
      Envoyer des baisers avec sa main.
      Alterner "i" / "o" avec les lèvres fermées.
    • Larynx :
      Bâillements d’intensités différentes, en disant par exemple : "je bâille comme un petit lion", "je bâille comme un grand lion", "je bâille comme un très grand lion".
      Masser le larynx en déglutissant.
      Ouvrir grand l’intérieur de sa bouche et essayer de soulever le voile du palais : "on a une pomme de terre chaude dans la bouche".
« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
- Document joint
  • Décontraction : articulations, colonne vertébrale, muscles, visage, appareil vocal
  • Posture : ancrage et enracinement, équilibre, stabilité
  • Respiration : respiration abdominale, souffle, diaphragme
  • Voix : résonateurs, articulation
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 16