Accueil : Pédagogie - Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 16

article Autour du film "Alice"     -    publié le 13/01/2015    mis à jour le 03/09/2017

• Ressources départementales

Photogramme du film Alice
  • Alice est un film particulier. L’approche surréaliste et l’esthétique proche de l’univers des marionnettes tchèques en font un objet à part. Il importe donc que l’enseignant soit en mesure d’en faire la médiation en mettant de côté ses propres réactions. Les conseils de Marie Diagne ci-dessous peuvent être une très bonne entrée.
  • Propositions pédagogiques : Après un échange approfondi et un retour sur le film avec les élèves, des activités pédagogiques peuvent être envisagées sur le mode des créations surréalistes :
    • Définition d’André Breton : "Dictée de la pensée, en l’absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale [...] ».
    • "Le cadavre exquis" en production d’écrits : prose poétique, en dessin...en lien avec l’histoire des Arts ( Louis Aragon, Robert Desnos, Paul Éluard, René Magritte, Giorgio De Chirico, Philippe Soupault, Marcel Duchamp, Salvador Dalí et Jacques Prévert...)
    • Créations plastiques imaginaires sur le mode du film : associer une partie animale, une partie végétale, des objets ensemble : exemple : une brosse à dent et du beurre ... Voir ci-dessous le court métrage de Jan Svankmajer "Dimensions du dialogue"
    • Toute création teintée d’humour noir, de "non sense", absurde...
  • Jan Schwankmajer, héritier du surréalisme (extrait de Wikipédia) :
    • Biographie : Après avoir étudié la création de décors à l’École des arts appliqués de Prague de 1950 à 1954, Jan Švankmajer entre à la faculté d’art dramatique de l’Académie des beaux-arts de Prague, dans la section marionnettes. Il commence sa carrière avec le Théâtre de masques et le Black Theater avant d’intégrer en 1962 le célèbre théâtre de marionnettes Laterna Magika. Jan Švankmajer réalise son premier court-métrage en 1964 : Le Dernier Truc de M. Schwarzwald et de M. Edgar, influencé par le théâtre de marionnettes, le surréalisme et le maniérisme. À la fin des années cinquante, il rencontre la peintre tchèque Eva Dvořáková (en) avec qui il se marie en 1960. En 1970, tous deux intègrent le Groupe Surréaliste de Prague, dont Jan Svankmajer fait toujours partie.
Photogramme du court métrage Histoire naturelle
    • Surréalisme : André Breton eut une relation privilégiée avec le premier groupe surréaliste de Prague, regroupé autour de Vítězslav Nezval et de Karel Teige. Dans le Manifeste du surréalisme écrit en 1924, André Breton définit ce courant comme « une association du réel et du rêve » qui vise « une réalité supérieure ». Le surréalisme est également influencé par les thèses psychanalytiques de Sigmund Freud. Chez Jan Švankmajer on retrouve le concept freudien d’inquiétante étrangeté avec l’utilisation quasi-systématique des marionnettes. Une grande partie de ses films traitent aussi de l’enfance et de ses inquiétudes comme Alice (adaptation du roman de Lewis Carroll Alice au pays des merveilles). Le surréalisme et l’absurde chez Jan Švankmajer apparaissent surtout dans les thèmes plus que dans son esthétique : dans son court-métrage Nourriture (en), des hommes se transforment en machines le temps d’un repas.

• Sur le WEB

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 16