Accueil : Histoire des arts

article L’Égypte ancienne     -    publié le 02/05/2013    mis à jour le 18/12/2015

1 2 3 4 5 6 

• Parcours thématique « Le cycle de la vie »

Histoire, français, arts plastiques

- La croyance de l’au-delà

un document Le mythe d’Osiris (PDF de 43.4 ko)

Histoire des arts - L’Égypte ancienne - Présentation

est le code d’accès à l’au-delà et au repos éternel.

Cette légende - qui raconte les aventures d’Isis et de son époux et frère, Osiris, tué par le dieu Seth - donne à tous les Égyptiens l’espoir d’une vie après la mort.

Activité Histoire / Lettres. Production orale
Est-ce que certains faits (séparation des éléments, haine du frère…) de cette légende vous rappellent d’autres mythologies ? Des textes sacrés ? Des livres, des films…que vous connaissez ? Expliquez.

- Comment accéder à l’au-delà et obtenir le repos éternel ?

L’âme du défunt peut donc renaître et accéder au « royaume des morts » et au repos éternel à condition d’effectuer un voyage comportant deux étapes :
- Préserver son corps de la destruction par la cérémonie de la « momification » ou de l’ « embaumement ».
- Passer devant le tribunal d’Osiris.

1 - La momification ou l’embaumement
Isis ayant reconstitué le corps d’Osiris avec des bandelettes, cette pratique est à la base de la momification.
Pour assurer une bonne conservation du corps, il faut procéder au rite de l’embaumement. Le corps est renforcé par les bandelettes et un sarcophage, puis la tombe sera dissimulée pour que les hommes ne puissent pas l’atteindre.
Des statues, des offrandes et des livres de formules magiques (livres des morts) placés aux côtés du défunt l’accompagnent dans son chemin vers le jugement de l’âme.
Toute cette cérémonie s’effectue selon des rites funéraires précis exécutés par des prêtres.

Activité Histoire/Lettres/SVT. Lecture. Questionnaire. Recherche SVT.
- Comment préparer la momie ?
- Quel est le travail des embaumeurs ?

- Le mot "embaumer" est dérivé des mots latins in balsamum, qui signifie placer dans des résines aromatiques.
Hérodote, célèbre historien grec du V° siècle av. J-C, explique le procédé dans un texte extrait des « Voyages » :

un document Procédé d’embaumement (PDF de 58.5 ko)

Histoire des arts - L’Égypte ancienne - Extrait du voyage d’Hérodote

Lien vers le texte grec

un document Procédé d’embaumement : questionnaire élève (PDF de 58.5 ko)

Histoire des arts - L’Égypte ancienne - questionnaire portant sur l’extrait du voyage d’Hérodote

L’archéologie à l’appui

Dans le procédé de momification, les organes internes extraits du défunt étaient conservés dans quatre récipients en poterie ou en pierre, fermés par des couvercles : « les vases canope » ou tout simplement « les canopes ». Ces vases représentaient les têtes des quatre fils d’Horus, à savoir :

  • Amset, divinité à tête humaine qui protège le foie du défunt ;
  • Hâpi, dieu à tête de babouin qui protège les poumons ;
  • Douamoutef, dieu à tête de chacal qui protège l’estomac ;
  • Kebehsenouf, divinité à tête de faucon qui protège les intestins.
    Les vases canope

    Source Wikipédia

Le cœur n’était pas retiré du corps parce qu’il était considéré comme étant le centre de l’intelligence et des sens. Le défunt en avait besoin dans sa vie dans l’Au-delà.

La momification n’était pas réservée seulement aux humains, mais aussi à certains animaux.


Illustrations de Momies d’êtres humains, mais aussi d’animaux associés à certaines divinités : chat, chien, crocodile… Les divinités étaient représentées avec la tête de l’animal qui leur était associé.

2 - Le jugement. La pesée de l’âme

Après l’embaumement, le jugement devant le tribunal d’Osiris.
Les Égyptiens croient en un jugement après la mort. Pour être admis dans l’au-delà, le défunt doit passer devant un tribunal, où son âme sera pesée. Le Dieu Anubis place l’âme du défunt dans le plateau d’une balance. Sur l’autre plateau se trouve une plume de la déesse Maat. Si le défunt a fait le mal au cours de sa vie, son âme est plus lourde que la plume : elle est alors dévorée par le "Grand Dévoreur" (monstre à tête de crocodile, et à corps de lion et d’hippopotame) et perdue à jamais. Si le cœur est plus léger (ce qui signifie qu’il est pur), le défunt peut rejoindre le royaume des morts et reposer en paix pour l’éternité.

Lecture de l’image.

La pesée de l'âme - Papyrus d'Hunnerfer, 1340 av. J-C. British Muséum.

Source Wikipédia.

Illustration de la pesée. Papyrus d’Hunnerfer, 1340 av. J-C, British Muséum, Londres

Production orale ou écrite français/histoire.
Racontez le voyage du jugement en vous aidant de votre manuel et en répondant aux questions.

un document Le Voyage du jugement : questionnaire élève (PDF de 65.5 ko)

Histoire des arts - L’Égypte ancienne

Activité arts plastiques /production orale ou écrite en français
L’histoire de l’art regorge de représentations de jugements. Prenons pour exemple :
"Le portail du jugement" de Notre Dame de Paris. XIII° ap. J-C.

« Le portail du jugement »

Notre Dame de Paris.

Activité lecture de l’image
- En observant bien l’image ci-contre, trouvez l’élément du jugement sculpté dans la pierre au XIII° ap. J-C qui est commun à la représentation de notre papyrus du XIV° av J-C ?
- Connaissez-vous d’autres représentations de jugements dans d’autres mythologies ou religions ?

Activité arts plastiques
Cherchez des images de pesée de l’âme dans l’histoire de l’art mondiale et réalisez un album de dessins les reproduisant.

Questions
1. Pensez-vous que le sculpteur du jugement de Notre-Dame ait visité l’Égypte ?
2. Existait-il des reproductions à son époque ?
3. Quelles sont les préoccupations fondamentales de l’Homme, quelle que soit sa religion ?
4. Comment l’homme de l’Égypte ancienne a-t-il répondu à ses préoccupations ?

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex