Accueil : Histoire des arts

article L’Art comme contre-pouvoir dans les régimes autoritaires     -    publié le 01/05/2012    mis à jour le 28/04/2014

« Arts, Etats et pouvoir », « Arts, ruptures, continuités »

Titre du projet d’histoire des arts : L’Art comme contre-pouvoir dans les régimes autoritaires.

Thématique :« Arts, Etats et pouvoir », « Arts, ruptures, continuités »

Domaines artistiques abordés :

  • Les « arts du langage » : poème et extrait de roman
  • Les « arts du spectacle vivant » : danse
  • Les « arts visuels » : graffiti, dessin, croquis, tableau

• Objets d’études / Œuvres étudiées

  • Français : poème de Jean Tardieu « Oradour » dans le cadre de la poésie engagée et un extrait à choisir de Claude Gueux de Victor HUGO 1834 (passage argumentatif).
  • EPS : de la danse expressionniste à la naissance de la danse contemporaine : la danse allemande sera marquée par les deux guerres mondiales et leurs millions de morts, l’influence des deux guerres mondiales et leurs millions de morts, la montée du nazisme avec son intolérance brutale et son mépris pour la personne humaine. étude des chorégraphes Rudolph von Laban, Kurt Jooss, Mary Wigman puis Pina Bausch.
  • Histoire : étude des œuvres d’arts utilisées pour dénoncer la Shoah de Léon Delarbre, Léo Haas, David Olère , Zoran music et serge Smulevic
  • Arts plastiques : le graffiti comme contre culture avec des artistes référents : Banksy, Mistic, Basquiat, Johnone. On pensera aussi aux artistes du mur de Berlin

• Quels sont les savoirs à transmettre et les capacités à travailler dans votre matière ?

  • Français : savoirs nécessaires à la lecture analytique (étude du fond et de la forme des textes), mobilisation des connaissances acquises depuis le début de l’année en grammaire, orthographe, stylistique ; un travail sur l’argumentation (définir les buts d’un texte argumentatif, les outils mis à la disposition) ; rappel des contextes dans lesquelles les textes ont été écrits.
  • EPS  : être capable de définir la danse contemporaine, ses origines, de la situer dans le temps et de la différencier des autres styles de Danse. Etre capable d’expliquer les conséquences des deux guerres mondiales et du régime hitlérien sur le courant expressionniste allemand. Connaître dans ses grandes lignes la vie et le parcours des différents chorégraphes allemands étudiés. Connaître les principaux thèmes d’étude de leurs chorégraphies et être capable de les exploiter dans sa propre chorégraphie. Etre capable de créer une rupture par rapport à ces thèmes (peur / confiance, guerre / liberté, violence / paix, angoisse / sérénité, tristesse / joie…)
    Savoir jouer sur l’espace, le temps, l’énergie et les relations inter danseurs pour exprimer ses différents sentiments.
  • Histoire : être capable d’expliquer à partir d’une œuvre de votre choix, parmi celles présentées en classe, en quoi elle dénonce la Shoah et finalement comment un objet artistique contribue à dénoncer le génocide. Être capable de donner plusieurs exemples, dans différents domaines artistique.
  • Arts plastiques  : s’investir dans une démarche de projet, s’engager dans une voie dissidente, dénonciatrice et adapter les moyens mis en œuvre à sa démarche.
    Sujet : LE MUR... Engagez-vous ! Souvenez vous du proverbe : une image vaut mille mots ... Prouvez-le !

• Quels sont les ressources locales et numériques ?

  • Français : ressources du CDI pour les recherches historiques ; extraits de Claude Gueux de Victor HUGO 1834.
  • EPS :
    • L’espace qui crie en moi, hommage à la danse expressionniste, VHS (sur lieurac.com)
    • Vidéo de la « Table Verte » de Kurt Jooss 1932 (sur dailymotion.com)
    • DVD « les rêves dansants » sur les pas de Pina Bausch de Anne Linsel (Bande annonce du film sur youtube.com)
  • Arts plastiques : site du collège, expo jean Michel Basquiat, vidéo « Bomb it » ; des liens internet sont donnés par le professeur.

• Evaluations

Les élèves seront évalués suivant la proposition de barème du BO n°41 du 10 Novembre 2011.

  • Connaissances et capacités relatives à l’œuvre d’Art (12 points)
  • Capacités générales et attitudes (8 points).

•  Mise en œuvre du projet en EPS

  • Cycle acrosport / danse
  • Durée du cycle : 20 heures
  • Créer une chorégraphie en s’inspirant des œuvres travaillées dans les différentes matières : textes, poésie, images, dessins, peintures, croquis, graffitis.
  • Partir des œuvres et être capable de trouver des adjectifs des mots qui peuvent être exprimés par le corps : guerre, souffrance, peur, honte, violence, inquiétude, angoisse, crispation, mort, détresse ; trouver les contraires pour créer une rupture, liberté, joie, évasion, sérénité, confiance, rire, paix…
  • Etre capable de varier l’espace, le temps, l’énergie et les relations à l’autre en fonction du vocabulaire choisi :
    • la souffrance : espace confiné, bas, petit, proche de soi, fermé, étriqué, fond de scène, au sol, temps long, répétitif, lent, ralenti, énergie lente, molle et apathique, très peu de relation entre les danseurs
    • la liberté : espace très large, grand, en hauteur, beaucoup de déplacement, tempo rapide, accéléré, irrégulier, énergie explosive, soutenue, forte ; beaucoup de relations entre les danseurs.

Production de Fabienne Bruneteau, professeur d’EPS au collège Missy

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex