Histoire de bahut publié le 26/09/2019

12

Présentation du projet "histoire de bahut"

Lors des journées du patrimoine du 21 et 22 septembre 2019, Mme Alayne Gisbert-Mora professeure d’histoire des arts au lycée Marguerite de Valois a proposé la visite de son établissement dans le cadre du projet "histoire de bahut"..
Ce projet en lien avec la région Nouvelle-Aquitaine et le rectorat de Poitiers vise à faire découvrir aux lycéens de l’académie de Poitiers le patrimoine de leur établissement grâce à des pratiques artistiques et culturelles. Les lycéens s’engagent dans une démarche d’investigation et de création artistique sur l’histoire de leur établissement. Les réalisations du projet mené sur l’année scolaire passée sont ainsi restituées lors de ces Journées européennes du patrimoine.

La place des élèves

Pour la deuxième année consécutive les élèves volontaires des options de spécialité et facultative de première et de terminale ont mis leur savoir en commun pour construire la visite de leur lycée.

Le parcours autour de la thématique des œuvres du 1 % s’est vue enrichie d’un cabinet de curiosités destiné à mettre en valeur les collections de SVT.

Un cabinet de curiosités

Source : photographie A.Gisbert Mora

Les élèves d’arts plastiques y ont travaillé l’année dernière accompagnés par l’artiste Sarah Garzoni à qui le lycée à commandé également une œuvre. Cette installation intitulée Narcisse interprète le mythe des Métamorphoses d’Ovide tout en faisant référence à Darwin, elle suscite le commentaire et crée un lien avec le travail des élèves autour de l’idée de représentation.

Installation Narcisse de Sarah Garzoni.

Les élèves passent d’une réception verticale des contenus culturels et artistiques en classe à la transmission directe à un public, expérience hautement formatrice qui noue un contact vivant avec leur patrimoine. Certains visiteurs ayant déjà déjà créé des liens avec le lycée en tant qu’élèves ou acteurs du corps enseignant cherchent à retrouver un souvenir ou un ressenti et prennent plaisir à échanger leurs impressions ajoutant des détails et enrichissant ainsi le contenu de la visite.

La préparation s’est faite autour de trois axes :

  • les œuvres du 1% artistique
  • la compréhension de l’esprit de découverte à l’origine de la création des cabinets de curiosités ancêtres de nos musées qui se partageaient entre artificialis et naturalia
  • la présentation de l’histoire de leur quartier dont il ne reste qu’une chapelle du XVIIéme siècle , point de départ de la visite.
Visite du lycée et ses environs.

Source : photographie A.Gisbert Mora