Accueil : Histoire des arts

article Certification complémentaire d’histoire de l’Art session 2017.     -    publié le 28/04/2017

1 2 
Certification complémentaire « Histoire de l’art »

Académie de Poitiers - Session 2017

Rapport du jury

L’épreuve de certification complémentaire ainsi que les délibérations du jury se sont déroulées le jeudi 30 mars 2017, à la division des examens et concours (DEC) du rectorat à Poitiers.

Le jury se composait des deux IA-IPR, référents académiques du dossier « Histoire des arts », et d’un professeur enseignant l’Histoire des arts en lycée :

  • Nelly Genatio, IA-IPR d’Education musicale et chant choral, co-référente Histoire des arts
  • Laurent Marien, IA-IPR d’Histoire-géographie, co-référent Histoire des arts
  • Patrick Sembel, professeur agrégé d’Histoire-géographie, enseignant en section Histoire des arts.

Pour cette session 2017, cinq candidats nous ont fait parvenir leurs dossiers dans les délais de rigueur. Ils ont été reçus par le jury à l’exception d’un candidat qui, finalement, n’a pas souhaité se présenter à l’entretien. Deux enseignants ont obtenu la certification.

capture_d_e_cran_2017-04-28_a_15

En premier lieu, le jury s’étonne qu’un candidat ne se soit pas présenté le jour de l’entretien. Il n’est sans doute pas inutile de rappeler que le candidat n’a rien à perdre mais tout à apprendre à rencontrer le jury. Ce dernier, précisons-le, accueille les candidats avec bienveillance et tente de les mettre à l’aise pour l’entretien.

• 1 La règlementation en vigueur pour l’épreuve de certification complémentaire

Le BO n°39 du 28 octobre 2004 précise que :

« L’épreuve, d’une durée de trente minutes maximum, débute par un exposé du candidat, pendant une durée de dix minutes maximum, prenant appui sur sa formation universitaire ou professionnelle, reçue dans une université, dans un institut universitaire de formation des maîtres ou dans un autre lieu de formation dans le secteur disciplinaire et, le cas échéant, dans l’option correspondant à la certification complémentaire choisie. Le candidat peut également faire état de son expérience et de ses pratiques personnelles, dans le domaine de l’enseignement ou dans un autre domaine, notamment à l’occasion de stages, d’échanges, de travaux ou de réalisations effectués à titre professionnel ou personnel.
Cet exposé est suivi d’un entretien avec le jury, d’une durée de vingt minutes maximum, dont l’objet est d’apprécier les connaissances du candidat concernant les contenus d’enseignement, les programmes et les principes essentiels touchant à l’organisation du secteur disciplinaire et, le cas échéant, à l’option correspondant à la certification complémentaire choisie et d’estimer ses capacités de conception et d’implication dans la mise en oeuvre, au sein d’une école ou d’un établissement scolaire du second degré, d’enseignements ou d’activités en rapport avec ce secteur (…) ».

• 2 Les dossiers des candidats : remarques sur la session 2017 et préconisations pour les prochains candidats

La lecture des dossiers transmis permet déjà au jury de mesurer à la fois la préparation du candidat, sa projection dans l’enseignement d’histoire des arts, et l’état de sa réflexion sur l’enseignement de l’histoire des arts. L’élaboration du dossier doit par conséquent retenir toute l’attention du candidat. C’est également un travail qui doit être mûri, aussi est-il recommandé de soigner cette production, de composer ce document bien en amont et d’y revenir une ou plusieurs fois avant de le transmettre.
Les candidats sont invités à être attentifs à l’expression, à la présentation et à la mise en page notamment. Une relecture méticuleuse est vivement conseillée pour corriger les coquilles et maladresses, ainsi que pour mettre en valeur par une expression concise et précise la réflexion du candidat.
Rappelons que l’objectif de ce dossier est de contribuer à convaincre le jury que le candidat présente les qualités et les compétences attendues pour obtenir la certification, illustrées par une rédaction réflexive sur son parcours de formation, notamment en lien avec l’Histoire des Arts, et par une proposition pédagogique concrète et précise.
Comme chaque année, c’est par cet écrit que s’instaure un premier contact du candidat avec le jury. Dans un second temps, au moment de l’entretien, ce document constitue un appui non négligeable susceptible d’orienter et de nourrir les échanges.

La délivrance de la certification complémentaire implique une connaissance des textes réglementaires (programmes, objectifs et enjeux de l’enseignement d’histoire des arts sur toute la période de scolarité obligatoire), une expérience pédagogique de cet enseignement et une interrogation conséquente sur son sens, y compris dans le cadre du développement, chez tous les élèves, de compétences transversales indispensables à leur formation générale.

« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex