Accueil : Odyssée : Histoire Géographie Éducation civique

article Le droit de vote est-il fragile ?     -    publié le 16/03/2008    mis à jour le 30/12/2013

Quatrième - document (2007)

Point de programme : Les libertés et les droits
Placement dans la séquence : en 3ème et 4ème heure
Indication du Plan de la séquence :

PartieObjectifs
A Les libertés et les droits : étude de la liberté de conscience Distinguer liberté de droit
B Quels droits ? Quelles libertés avons nous ? Classer des exemples puisés dans le quotidien à l’intérieur d’un tableau puis étudier le cas du droit de vote

Comprendre que ce que nous considérons comme acquis peut être parfois fragilisé

C Les enjeux de l’information et les médias) Comprendre qu’une opinion se construit à partir de la consultation de plusieurs sources différentes

Documents joints :

  • Une diapositive d’appui
    un document droit de vote (PowerPoint de 221 ko)
  • Un extrait de texte de JY DORMAGEN "Elections législatives 2007 - Les causes de l’abstention" (entretien, publié en ligne sur Le Mensuel de l’Université, réduit pour l’accessibilité de lecture) :
    un document étude de cas (RTF de 33.2 ko)

Démarche :

- Etant donné que sont considérés l’évolution de l’abstention et de la participation aux élections jusqu’aux récentes législatives, le cadrage s’impose : on est libre de penser, d’avoir une opinion, mais il n’est pas admis ni nécessaire d’ailleurs de donner les siennes (et encore moins de citer le nom de quelque candidat).
- Les questions a et b sont traitées au préalable : Elles permettent de considérer la lente élaboration du droit de vote, les conditions de son exercice. L’évolution de l’abstention permet aux élèves de dégager eux-mêmes la problématique.
- le texte est lu, expliqué, présenté en classe : La manière de qualifer la source est vérifiée (en l’occurence ici la neutralité du ton et le sérieux de l’auteur laissent présager la fiabilité).
- Les élèves définissent ensuite ce que sont l’élection présidentielle, les législatives (d’où des remarques sur la méconnaissance de ces dernières).
- Les questions d et e sont traitées (cela va très vite).
- La question f est traitée collectivement (pour apprendre à nuancer son opinion) : Les réponses collectives élaborées par les élèves ont donné ceci : "Le droit de vote n’est pas fragile car il est garanti par la démocratie. C’est l’exercice de ce droit qui est fragile, d’une part à cause de l’abstention, d’autre part à cause de la méconnaissance du fonctionnement de nos institutions". La réponse est nuancée par le fait que l’auteur ne mentionne pas le facteur démographique.
- La transition vers la dernière partie sur les médias est facilitée par l’ influence qui leur est attribuée par l’auteur.

Résultat :

Les élèves ont adhéré au travail proposé. La présentation d’un document, la qualification d’une source, l’intérêt porté envers les travaux proposés a augmenté.

Ouvertures :

Dans ce travail j’ai essayé d’anticiper sur les compétences sociales et civiques du futur socle commun (projet sur Eduscol, pilier 6, compétences attendues en fin de cycle central).
On peut établir des liens aussi avec l’ECJS en lycée.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex