« Sur la piste des héros de l’ombre » - EPI – Troisième - Histoire / Lettres / Langues / Education musicale publié le 06/06/2018

Durée et insertion dans l’année

Cet EPI est suivi en troisième, dernière année du Cycle 4, et s’inscrit dans le parcours d’Éducation artistique et culturelle.

Les disciplines participent de la façon suivante :

  • En Histoire, thème I – l’Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945), chapitre 4 « La France défaite et occupée, Régime de Vichy, collaboration, Résistance ».
  • En Lettres, chapitre sur l’engagement
  • En Éducation musicale, étude du "Chant des partisans"
  • En Allemand, étude du groupe de résistantes, la Rose blanche

Deux sorties scolaires sont organisées pour découvrir la Résistance en Charente.

Problématique

Comment rendre concret le devoir de mémoire en l’insérant dans l’histoire locale ?

Compétences disciplinaires

  • Se repérer dans le temps
    • Mettre en relation des faits d’une époque ou d’une période donnée.
  • Pratiquer différents langages
    • S’exprimer à l’oral pour penser, communiquer et échanger
    • Réaliser des productions graphiques et cartographiques.
    • S’approprier et utiliser un lexique spécifique en contexte.
  • Analyser et comprendre un document
    • Extraire des informations pertinentes pour répondre à une question portant sur un document ou plusieurs documents, les classer, les hiérarchiser.
    • Confronter un document à ce qu’on peut connaître par ailleurs du sujet étudié.
    • Utiliser ses connaissances pour expliciter, expliquer le document et exercer son esprit critique.
  • Coopérer et mutualiser
    • Organiser son travail dans le cadre d’un groupe pour élaborer une tâche commune et/ou une production collective et mettre à la disposition des autres ses compétences et ses connaissances.

Déroulement

Les deux moments-clés du projet sont les deux sorties pédagogiques :

  • Au premier trimestre
    • la visite de l’Espace mémoriel de la Résistance et de la Déportation d’Angoulême avec un questionnaire complété et corrigé sur place par Pascal Lévêque, responsable du musée.
       Espace mémoriel de la Résistance et de la Déportation
    • un travail aux Archives Départementales sur des rapports de police sous le gouvernement de Vichy préparé en amont par notre collègue J.C. Temdaouy et les personnels des archives, Murielle Mallah et Albert Perles.
      Questionnaire - Archives départementales (PDF de 79.4 ko)

      Sur la piste des héros de l’ombre - Extraits des questionnaires proposés aux Archives départementales : les élèves travaillent sur des rapports de police du commissariat d’Angoulême pendant l’Occupation allemande.

  • Au second trimestre, un circuit nous conduit de Jarnac à Bouex à la découverte des lieux de mémoire de la Résistance et des figures locales de la Résistance :
    • monument aux morts de Malbrac (évocation des deux jeunes résistants torturés Robert Nivet et André Pauliac)
    • château d’Anqueville où le fils des châtelains, Francis Tatou est entré en Résistance par refus du STO
    • carrefour de Douvesse : lieu d’affrontement entre le maquis de Douvesse et des officiers allemands
    • monument Claude Bonnier à Vibrac : lieu d’atterrissage des conteneurs
    • mur des fusillés de la Braconne
    • ferme de Bouex : création de la Section Spéciale de Sabotage
Livret "De Jarnac à la ligne de démarcation : résister en Charente" (PDF de 3.9 Mo)

Livret complété par les élèves lors de la seconde journée de notre rallye, nous conduisant de Jarnac à Bouex sur quelques lieux de résistance charentais.

En Histoire, de préférence avant la seconde sortie scolaire, les élèves doivent travailler sur la Résistance en Charente en créant une carte mentale organisée autour de 3 axes : les motivations des résistants, leurs actions et les risques pris.
Ils découvrent alors quelques figures de la Résistance locale : Andrée Gros-Duruisseau, René Chabasse ou Claude Bonnier.

Fiche-élève : la Résistance en Charente (PDF de 988.9 ko)

Fiche de travail sur la résistance en Charente : réalisation d’une carte mentale.

En Lettres, les élèves rédigent des lettres de résistant, imaginent des poèmes pour les fusillés de la Braconne après avoir étudié des témoignages.


Prolongement

  • A l’issue du rallye historique, nous préparons une soirée de remise de prix. Cette petite cérémonie est l’occasion d’exposer aux parents le travail de l’année et de récompenser les élèves qui ont obtenu le maximum de points lors des deux sorties scolaires.
  • Cette année, ce projet nous a incités à nous inscrire au CNRD dont le thème pour 2018 est "S’engager pour libérer la France".