Structure du SPIP publié le 18/12/2011  - mis à jour le 31/01/2019

L’édition

boutons créer une rubrique, un article
  • Il est bien sûr possible de publier du texte et de le formater ;
  • il est par ailleurs possible de paginer son article pour le rendre plus lisible. Un sommaire automatique apparaît alors dans le bloc droit de la page facilitant la navigation entre les chapitres de l’article ;
  • chaque article est automatiquement signé et daté de manière à valider l’information conformément aux technologies de l’information et à la netiquette ;
  • un formulaire de contact est intégré, on y accède par un simple clic sur le nom de l’auteur. L’intérêt est à la fois de protéger l’auteur du spam et de faciliter la communication (il n’est pas rare dans les établissements scolaires de ne disposer d’aucun courrieleur paramétré sur les postes pédagogiques) ;
    L’adresse de l’auteur doit être l’adresse professionnelle en ac-poitiers qui est traitée en tant que telle par le serveur ;
  • Les squelettes sont équipés de fonctionnalités offrant la possibilité d’insérer des images, un vignettage automatique voire de créer un album photos ;
  • Les squelettes sont équipés d’un module vidéo basé sur un encodeur gratuit permettant le streaming1, et permettent d’insérer du son avec un lecteur intégré (les vidéos et les sons peuvent être présentés en "collection") ;
  • Il est bien sûr possible de joindre toutes sortes de fichiers.

Les Fichiers

Boîte "Ajouter une image ou un document" de SPIP
  • Lorsqu’une extension n’est pas comprise par SPIP, c’est qu’elle n’est pas référencée en base de données2, et SPIP la convertit en .zip automatiquement. La nature de la pièce jointe ne change pas pour autant, il suffit de la décompresser.
    Si votre discipline utilise fréquemment des jeux d’extensions non reconnues, vous pouvez demander au service du web pédagogique académique à ce que ces dernières puissent être déclarées afin d’éviter une compression systématique.
  • Une pièce jointe ne peut pas avoir une taille supérieure à 32 Mo.
    Pour dépasser cette limite :
    • pour les sites pédagogiques :
      vous pouvez disposer d’un accès ftp sur le serveur FTP académique dédié au chargement des gros fichiers. Un lien classique vers ce fichier pourra alors être créé dans spip.
      Si vous souhaitez en disposer, vous devez demander le paramétrage de ce FTP au webmaster du web pédagogique.
       le serveur ftp académique : ftp://hebergement.ac-poitiers.fr/
    • pour les sites d’établissement :
      vous pouvez envoyer le fichier concerné au webmestre (webmaster@ac-poitiers.fr) par l’intermédiaire de l’outil "Échange de fichiers" disponible dans "Mes applications" (colonne de droite) de l’intranet académique.

Pare-bêtises

Afin d’éviter les éventuelles maladresses des auteurs, les squelettes sont équipés de "pare-bêtises" :

Picto "Pare-bêtises"
  • une photo trop grande par rapport à l’affichage sera redimensionnée automatiquement (les photos insérées dans l’article ne doivent pas dépasser 500 px de large),
  • un fichier trop lourd sera refusé en téléchargement,
  • les logos trop grands seront automatiquement redimensionnés (75x50).

 Chacune de ses interventions automatiques du serveur coûte en ressources et dégrade fortement la qualité d’affichage de vos illustrations. Aussi est-il important que tous les auteurs sachent optimiser leurs images et n’abusent pas d’une fonctionnalité qui n’est intégrée qu’à des fins de secours.

Fonctionnalités désactivées

Fonctionnalités désactivées

Il est impossible :

  • de saisir des informations dans surtitre ou chapo3,
  • d’éditer des brèves (articles avec peu de champ mais surtout NON SIGNÉS),
  • de permettre les inscriptions automatiques d’auteurs (peu en rapport avec la finalité institutionnelle du site),

(1) Le streaming (de l’anglais stream : « courant », « flux », « flot »), lecture en continu, diffusion en flux, lecture en transit ou diffusion en mode continu, désigne un principe utilisé principalement pour l’envoi de contenu en « direct » (ou en léger différé). cf. Wikipedia

(2) Extensions référencées au 13/02/2013 : 3ga ; 3gp ; 7z ; aac ; abw ; ac3 ; ai ; aifc ; aiff ; amr ; anx ; ape ; asf ; asx ; avi ; axa ; axv ; bib ; bin ; blend ; bmp ; bz2 ; c ; cg3 ; cls ; csl ; css ; csv ; deb ; djvu ; doc ; docm ; docx ; dot ; dotm ; dotx ; dv ; dvi ; emf ; enl ; ens ; eps ; epub ; exe ; f4a ; f4b ; f4p ; f4v ; fig ; flac ; flv ; g2w ; g3w ; ggb ; gif ; gpx ; gz ; h ; html ; jar ; jpg ; kml ; kmz ; ly ; lyx ; m2p ; m2ts ; m3u ; m3u8 ; m4a ; m4b ; m4p ; m4r ; m4u ; m4v ; mathml ; mgf ; mid ; mka ; mkv ; mm ; mng ; mov ; mp3 ; mp4 ; mpc ; mpg ; mts ; odb ; odc ; odf ; odg ; odi ; odm ; odp ; ods ; odt ; oga ; ogg ; ogv ; ogx ; otg ; otp ; ots ; ott ; pas ; pdf ; pgn ; pls ; png ; pot ; potm ; potx ; ppam ; pps ; ppsm ; ppsx ; ppt ; pptm ; pptx ; ps ; psd ; qt ; ra ; ram ; rar ; rdf ; ris ; rm ; rpm ; rtf ; sdc ; sdd ; sdw ; sit ; skp ; sla ; spx ; srt ; ssa ; sty ; svg ; svgz ; swf ; sxc ; sxi ; sxw ; tex ; tgz ; tif ; torrent ; ts ; ttf ; txt ; usf ; wav ; webm ; wma ; wmf ; wmv ; wpl ; xcf ; xlam ; xls ; xlsb ; xlsm ; xlsx ; xlt ; xltm ; xltx ; xml ; xspf ; y4m ; yaml ; zip ; zir.

(3) Le champ descriptif est activé et doit systématiquement être complété (rubriques, articles et documents sont concernés).