"La loca de la casa", Rosa Montero publié le 18/04/2014  - mis à jour le 01/06/2014

2ème séance

loca_de3

Repaso : 2 ou 3 élèves (les moins avancés) sont interrogés pour une EOC.
La 2ème partie du texte (lignes 93 à 175) est travaillée en CO à partir d’un enregistrement effectué par l’assistant(e) : baladodiffusion. Les noms des personnages et des lieux sont notés au tableau afin de faciliter la compréhension des élèves : Sahriyar / Sah Zamán / Samarcanda / Sharazad / Dunyazad /
Durée de l’enregistrement : environ 4 minutes.
Selon le niveau de la classe, du lexique pourra être donné afin de faciliter la compréhension.

Afin de favoriser l’EO et surtout l’EOI, 3 fichiers sons différents sont créés :

  • de la ligne 93 à 124 (de « Recordemos el relato… » à « …lo consigue. »)
  • de la ligne 125 à 140 (de « Sahriyar y Sah Zamán… » à « …su hora hubiera sonado. »)
  • de la ligne 141 à 175 (de «  En ese momento… » à « … y más felices. »)

Deux groupes seront formés et chaque groupe devra effectuer un travail différent.

Consignes données aux élèves :
1) Escucha el cuento entero :

  • divídelo en 3 partes y da un título a cada parte.
  • apunta la frase punto de partida de la anécdota y que desencadena la serie de acontecimientos.

2) El grupo 1 escucha la 1ra parte del cuento / El grupo 2 escucha la 2da parte del cuento
Usando los conectores lógicos que ya conoces, resume los episodios de la vida del rey que acarrearon/conllevaron la falta/el engaño de su mujer.

3) La clase entera escucha la 3ra parte del cuento : explica cómo Sherazade supo mantener intacta la atención del rey.

Mise en œuvre :

1) Chaque groupe écoute la totalité du conte et répond aux questions 1 et 2 (mise en commun)
2) Chaque groupe fait le résumé de la partie du conte écoutée (question 3). Les idées sont ainsi mises en commun et confrontées (EOC + EOI). Il s’agit de reconstruire toute l’histoire de Sherazade => les élèves sont amenés à se poser des questions lorsqu’ils ont des doutes sur la compréhension de la partie qu’ils n’ont pas travaillée et qui leur est présentée par leurs camarades. Un travail sur les temps du passé est ainsi mené dans la reconstruction de l’histoire ce qui permet de vérifier la bonne maîtrise de l’emploi de ces temps, en veillant à la différence entre prétérit et imparfait.

3) Enfin la dernière partie du conte est travaillée par tous afin de répondre à la question 4 : mise en commun.

A la fin de la séance le texte est distribué.

Travail pour le cours suivant :
Vuelve a leer la última frase del texto (De modo que la imaginación … más felices). Justifica y comenta esta frase apoyándote en el primer documento

3ème séance

Repaso : toute la classe => tesis de Rosa Montero / historia del padre de Graciela Cabal / historia de Las mil y unas noches…
A ce moment de l’ étude du dossier, un temps d’EE et de synthèse peut être envisagé afin de reprendre « les idées sur la lecture et ses bienfaits ». Cela permet de marquer une pause, de mobiliser les idées tranquillement et de préparer à la tâche finale d’EE. On peut s’aider des amorces suivantes :

  • Gracias a la lectura / la cultura / el desarrollo de la imaginación podemos…. (avec reprise des idées vues précédemment)
  • A partir de esas ideas podemos deducir que para Rosa Montero es esencial… / es importante que…
  • Para Rosa Montero la imaginación desempeña un papel indispensable en…
  • Señala puntos importantes de la lectura con …..

Puis on fera découvrir aux élèves la 3ème partie du texte (lignes 176 à 240) qui est travaillée en CE. ATTENTION, la fin de cette 3ème partie (lignes 226 à 240) n’est pas distribuée dans un premier temps, elle ne le sera qu’à la fin de la séance. Texte coupé à partir de « Y muy pronto… » (ligne 226)
Etude du début du conte « Cómo se salvó Wang-Fô ».
Puis la fin de l’heure est consacrée à une évaluation formative :
Imagina el final del cuento utilizando los conectores y los tiempos del pasado.
(unas 10 líneas)

Le travail est ramassé pour être corrigé et rendu pour la séance suivante. Il s’agit de vérifier que les élèves ont tous bien compris l’emploi des temps du passé, maîtrisent l’utilisation des connecteurs et ont compris l’idée développée par Rosa Montero : la fin qu’ils écrivent doit venir appuyer sa « thèse ».
A la fin de la séance la vraie fin de l’histoire est distribuée.


Travail pour le cours suivant :

  • Lee el final de la historia de Wang-Fô (lignes 226 à 240).
  • Explica por qué esta historia apoya la opinión de Rosa Montero en la primera parte.