Vers une approche par compétences dans l’entraînement et l’évaluation des activités langagières publié le 04/07/2010  - mis à jour le 23/06/2017

Passerelles transversales entre les disciplines : arts-plastiques, histoire, français, espagnol

Poème de Machado :

Le professeur dit la première strophe, puis aide les élèves à formuler la ‘situation initiale’ :
¿Quién ? ¿Dónde ? ¿Cuándo ? ¿Qué están haciendo ? On attend :

  • la blanca cigueña, las golondrinas
  • por la tarde, la tarde risueña, la tarde luminosa
  • dormita volando, se cruzan, se alejan volando, soñando…

Les élèves dégagent ainsi l’essentiel : Es el atardecer, el crepúsculo, y las aves se preparan para la noche .
Le texte distribué, la consigne qui accompagne la relecture fait appel à une autre stratégie, visant la synthèse à partir des qualificatifs :
¿Qué impresión predomina ? cómo es la tarde ?

  • Tarde luminosa, aire encantado, viento dorado, tarde risueña = impresión de luz, de encanto, magia
  • Admiración del poeta (1° verso , puntos de admiración)

Puis il faut lire les 3 vers qui décrivent le mouvement de l’hirondelle cherchant son coin, bien élucider ‘una’, éclairer d’un geste le sens de ‘torna como la saeta’, et surtout il importe que les élèves comprennent ce que fait l’hirondelle : ‘va buscando su negro rincón del tejado’.
Le poème évoque le moment du soir ‘entre chien et loup’ où les oiseaux en mouvement préparent le repos nocturne…
Les élèves formulent une ‘mini synthèse’ :

  • Por la tarde, las golondrinas se cruzan y se alejan volando. Tornan y van buscando su rincón en el tejado …
  • Y la cigueña dormita volando… ¿cómo se prepara ella para dormir ? Lecture des 4 derniers vers.
    Il devient possible à présent de : a /comparer les oiseaux b/ analyser l’attitude et le ton du poète .
    (Voir tableau B de la fiche élève précédemment citée)

On invite à une relecture du poème - à trois voix- on recherche la juste intonation, et une mise en voix fidèle aux impressions dégagées dans le commentaire. (cf. fiche-parcours élève )

Etape 2
Mettre en voix le poème de Machado, vérifier les recherches sur La Doñana (travail personnel parcours-élève), situer sur la carte d’Espagne, et nommer : Andalucía, Cádiz, Huelva, Sevilla, le delta du Guadalquivir, el Estrecho de Gibraltar … (faire intervenir le plus grand nombre possible d’élèves).

Visionner le premier extrait choisi sur la video « Parques nacionales » (DVD 1, §3,18 :)
1° temps : Les élèves regardent le film (muet) puis décrivent, avec l’aide du professeur :

  • Aves acuáticas en la marisma
  • Otras aves grandes : garzas, espátulas, cigueñas
  • Forman colonias y bandos
  • Se paran en los alcornoques
  • Las parejas se pelean para encontrar el lugar más cómodo
  • Buscan un rincón para hacer su nido

2° temps : avec le son / éventuellement les sous-titres en espagnol, la finalité étant de comprendre le message oral dans sa globalité. Repérage auditif guidé par un exercice de type : « se oye o no se oye » :

 Las pajareras son uno de los lugares más admirados
 Las pajareras son un espectáculo de vida en movimiento
 Al Ministerio de Medio Ambiente le importa proteger este paraíso
 Las aves forman ruidosas colonias (= de bruyantes colonies)
 Las aves se amalgaman en los viejos alcornoques (= s’agglutinent sur les vieux chênes-lièges)
 Las aves se detienen allí varios meses para reproducirse

Les réponses sont vérifiées, les expressions-clés surlignées, quelques élèves reformulent avec ce lexique :
 ce que représente le fragment du film
 ce que sont ‘las pajareras’ dans le parc de La Doñana.

Consignes TP (Word de 20.5 ko)

Se préparer à expliquer à un visiteur ce que signifie ce fragment de film

Etape 3 :
1. Rappeler le fragment de film, à un visiteur ou un camarade de retour après une absence (10mn)
2. Corriger l’exercice de traduction : il sera utile de s’arrêter sur : les saisons, les mois, le froid, les gelées/ la chaleur, la ciudad / el entorno, el campo, mil/ miles de ejemplares. (10mn)
3. Les élèves sont à présent en mesure d’entendre et de comprendre l’enregistrement sur la migration des cigognes en évaluation de C.O. (cf. plus bas, document annexe) (15mn)
4. Visionner le second extrait choisi du DVD (DVD 1, titre 3, §3, 23 : à 27 :) il présente deux autres espèces ibériques en voie de disparition, protégées à La Doñana : l’aigle impérial et le lynx ibérique.
L’intention est ici d’éveiller la curiosité, de donner quelques éléments lexicaux essentiels et d’assurer la compréhension globale.
5. Les élèves vont maintenant pouvoir produire un travail plus autonome (à la maison ou au CDI) :

Réaliser une affiche « carte d’identité » de l’aigle impérial, du lynx ibérique ou de la cigogne blanche, espèces rencontrées dans l’environnement du Parc de La Doñana. L’affiche comportera :
 illustration(s) dessin(s)ou photo(s)
 informations minimales mais pas restrictives, telles que :

    • La cigüeña
      • Cómo es (retrato)
      • Dónde vive (habitát)
      • Qué come (dieta)
    • El águila imperial
      • Cómo es (retrato)
      • Dónde vive (habitát)
      • Qué come (dieta)
    • El lince ibérico
      • Cómo es (retrato)
      • Dónde vive (habitát)
      • Qué come (dieta)

Se préparer à présenter oralement les affiches à l’ensemble de la classe (en groupes).
L’évaluation s’appuiera sur les critères suivants, définis avec les élèves :
 l’exactitude des informations collectées
 le réemploi d’un lexique précis et approprié
 la clarté et l’aisance de la présentation orale
 le soin apporté à la présentation.

Annexe :

Comprensión oral (Word de 23.5 ko)

« POR SAN BLAS, LA CIGÜEÑA VERÁS …. »