Accueil : Espagnol

article Mujeres en la historia (A1 / A2)     -    publié le 09/03/2010    mis à jour le 23/06/2017

Entraînement à la compréhension de l’oral et à l’expression orale

1 2 3 4 

• Séance 1

Quelques pistes d’exploitation

« Famosos que hablan español  ». Texte sur Penélope CRUZ.
Juntos, 1ère année. Page 19. Editions Nathan

Ce texte permet de travailler le vocabulaire lié à la présentation à la 3ème personne. Il permet d’introduire quelques notions comme la profession, la description physique et la numération dans l’expression de l’année
Sur le plan de la langue il permet aux élèves de repérer et de fixer des verbes à la 3ème personne dont le verbe « ser » qui sera central dans cette séquence.

Le professeur peut proposer ce texte en compréhension de l’écrit. Un repérage rapide concourt à faire ressortir les axes importants comme la profession, la description physique, les langues parlées et le fait chronologique important de l’an 2000.
Le professeur développe dès le début des apprentissages des techniques de lecture consistant à repérer des idées par axes de sens. Cette stratégie sera utile lors des séances suivantes mais aussi dans des séquences à venir.
Ce repérage réalisé et les élucidations nécessaires apportées, les élèves sont en mesure de redire ce qu’ils savent sur Penélope.

Le professeur peut alors introduire des outils pour que les élèves expriment leurs idées. Les tournures comme « sé que… », « puedo decir que… » et « nos enteramos de que… » peuvent être utilisées, mémorisées et fixées par les élèves afin de les réutiliser lors des séances ultérieures.
Outre les connaissances lexicales et grammaticales qu’il donne aux élèves, le professeur peut d’ores et déjà installer des compétences d’expression. En effet, les tournures ainsi données seront utilisables par les élèves à l’avenir pour rendre compte de ce qu’ils savent.

Les activités à faire à la maison peuvent être de deux natures :
- un retour sur le document étudié en classe pour être en mesure de donner le plus d’information possible sur Penélope Cruz. Ce travail nécessite de la part des élèves la mémorisation des informations repérées et celle des structures servant à en rendre compte. La consigne consistant à dire aux élèves qu’ils devront être capables de présenter Penélope Cruz leur montre d’emblée que les connaissances ne sont pas dissociées des connaissances et que ce qui est mémorisé est fondamental pour pouvoir s’exprimer.
- un prolongement au CDI peut consister à demander aux élèves de chercher le lieu et la date de naissance de Penélope Cruz. Ces données permettront lors de la reprise du cours suivant à introduire les mois de l’année et l’expression de la date de naissance (1900 : mil novecientos).


• Séance 2

« Gabriela Mistral  ». Fichier son tiré du site radialistas (http://www.radialistas.net/), rubrique « Mujeres en la historia  »


Fichier son Gabriela Mistral (MP3 de 1.6 Mo)

Compréhension de l’oral.
Repérer des informations essentielles.

un document Script Gabriela Mistral (Word de 24 ko)

Texte d’accompagnement du fichier son sur Gabriela Mistral.

Ce fichier son assez simple permet de compléter les connaissances et les compétences installées lors de la première séance. On y retrouve les mêmes axes de sens à savoir l’identité et la profession ainsi que les principales étapes de la vie de Gabriela Mistral plus détaillées.
On y trouve en outre la date et le lieu de naissance, notion introduite en prolongement lors du cours précédent et qui vont être réactivées ici.
Les repères chronologiques sont plus nombreux et notamment les dates. L’organisation chronologique ne repose plus seulement sur les dates mais sont introduits des repères chronologiques comme « seis años después  » qui imposent une nouvelle stratégie de compréhension puisqu’il ne suffit plus seulement de repérer l’information en soi mais de l’associer à une autre pour que le sens soit construit. Ainsi « seis años después  » prend son sens par rapport à la date de 1945 qui apparaît dans la phrase précédente.
Le professeur pourra aussi mettre en évidence les expressions qui mettent en relief la renommée de Gabriela Mistral.

La majorité des informations étant comprises, le professeur pourra attendre des élèves qu’ils soient en mesure de redire ce qu’ils savent de Gabriela Mistral en reprenant les tournures vues dans la séance précédente. Sur le plan de l’expression, les notions ne sont pas plus complexes sur le fond mais sont plus nombreuses et nécessitent une mémorisation plus importante.
Il est mis à la disposition du professeur un diaporama qui permet de balayer les différents temps forts de la vie de Gabriela Mistral.

un document Diaporama sur Gabriela Mistral (PowerPoint de 113 ko)

Mise en oeuvre pédagogique. Compréhension de l’oral.
Expression orale en continu.

La deuxième diapositive permet de faire entendre l’ensemble du texte pour une première compréhension globale. Le professeur peut faire entendre le fichier son et voir ce que les élèves sont capables de comprendre après une première écoute. Ce temps de travail peut permettre en outre d’introduire
« he entendido que  » si cela n’a pas été fait précédemment. Cette langue outil permettra aux élèves dans les séquences futures de rendre compte de ce qu’ils comprennent.

Les diapositives suivantes permettent une approche plus fragmentée du texte et fonctionnent toutes sur le même principe. Des questions ou des sollicitations apparaissent dans la partie de gauche. Le professeur peut ensuite cliquer sur l’icône du fichier son pour faire entendre la partie correspondante aux sollicitations proposées. Les élèves font alors part de leur compréhension. Ce travail fait, le professeur peut faire apparaître dans la partie de droite les réponses aux sollicitations faites.

Une des diapositives permet de situer le lieu de naissance de Gabriela Mistral. Cette précision n’est pas négligeable sur le plan culturel et présente le mérite en outre d’introduire une nouvelle notion linguistique « estar  ». Le professeur porte à la connaissance de ses élèves l’existence de ce deuxième verbe être et les sensibilise à son utilisation spécifique.

Les sollicitations ont été variables pour éviter les systématismes. Parfois les années sont proposées pour que les élèves trouvent les éléments qui correspondent. A l’inverse, les élèves disposent parfois des informations ou événements et doivent identifier les années durant lesquelles ils se sont produits.

Tous les axes importants peuvent ainsi être traités et compris par les élèves. La dernière diapositive permet un temps de pause récapitulative qui amènera les élèves à rendre compte de ce qu’ils savent sur Gabriela Mistral. Les axes de sens sont rappelés pour guider les élèves sur ce qu’ils peuvent dire sur sa vie.

Le script peut être alors distribué, les axes de sens de la dernière diapositive notés dans le cahier. Comme pour le premier support, les élèves devront être en mesure pour le prochain cours de présenter la vie de Gabriela Mistral.

Le diaporama proposé ici est traité en classe entière parce qu’il confronte les élèves à de nouvelles difficultés mais dans une classe de troisième pour qui le professeur aura donné cette séquence en début d’année en guise de révision, il pourrait être traité en autonomie en salle informatique par exemple.
Quelques vers de Gabriela Mistral tirés de l’œuvre citée dans le texte sont proposés pour exemple. Ils peuvent être lus et mémorisés ou faire l’objet d’un travail dans une autre séquence.

En prolongement de cette séance, le professeur peut aussi travailler les compétences phonologiques des élèves en revenant sur certains passages et en demandant aux élèves de repérer les syllabes accentuées. On travaille alors sur la compétence de perception et d’imitation avant de raisonner sur la règle d’accentuation.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex