La reprise de l'EPS dans les établissements du second degré publié le 04/06/2020

Mise à jour 3 juin 2020

Dans son plan de déconfinement, le ministre de l’Éducation nationale insiste sur la nécessité d’une reprise de l’activité physique pour tous les élèves.
La disparité des situations de confinement, en termes d’activité physique, de sédentarité, d’alimentation, de nutrition et d’habitude familiale pour organiser, partager ou provoquer une pratique physique va entraîner une grande hétérogénéité des besoins des enfants et adolescents. Il s’agira de prendre en compte cette diversité des besoins pour organiser la reprise de l’activité physique, de la relation aux autres et reprendre confiance en soi.

La sortie du confinement nécessite un aménagement de la part de l’école en général, et de l’EPS en particulier.
Quatre modalités de reprise sont offertes aux élèves : en présentiel, à distance, en étude ou au sein du dispositif 2C2C (sport, santé, culture et civisme).
En présentiel, les cours d’EPS obligatoires et l’animation de l’association sportive par des enseignants d’EPS restent les priorités. L’animation de l’AS au regard des 3h statutaires peut s’organiser de façon filée sur le temps scolaire pour proposer aux élèves de l’établissement une offre supplémentaire de pratique physique dans le respect du cadre sanitaire et des activités possibles.
En distanciel, les principes qui ont guidés la continuité pédagogique pendant le confinement restent d’actualité.
Les élèves sont en alternance selon l’organisation priorisée par les chefs d’établissement. Le dispositif 2S2C constitue une offre supplémentaire pour permettre aux élèves de prolonger leur activité physique dans un but de développement de leur capital santé. Il peut être conduit par les enseignants d’EPS mais également en collaboration avec vos partenaires habituels (intervenants en sections sportives scolaires, classes à horaires aménagés, projets artistiques …). Les intervenants sollicités doivent apporter la preuve de leur honorabilité et de leur compétence dans l’activité physique proposée par la présentation d’une carte professionnelle ou d’un diplôme ad’hoc.

Cette reprise est encadrée par des protocoles sanitaires et des fiches pédagogiques en lien avec les programmes pour les cycles 3 et 4.

Les consignes sanitaires reposent sur 5 grands principes

Principe N°1 : le maintien de la distanciation physique.

  • Les groupes ne peuvent excéder 15 élèves. En cas d’utilisation d’un stade municipal, il sera nécessaire de s’assurer de la possibilité d’accès auprès des services de la mairie,
  • Limiter la pratique aux seules activités physiques de basse intensité si la distanciation physique propre aux activités sportives n’est pas possible. La distanciation doit être de 5 mètres pour la marche rapide et de 10 mètres pour la course,
  • Lors d’un déplacement vers une installation extérieure à l’établissement en marche lente, la distance sociale est de 1,50 m avec port du masque,
  • Afin de s’affranchir de l’utilisation des vestiaires, demander aux élèves de venir en tenue de sport dès le matin. L’utilisation du vestiaire est assujettie au respect des gestes barrière et à un espace de 4 m2 par élève présent dans le vestiaire, les espaces doivent être balisés (neutralisation de banc ou siège par exemple), et les distances imposées rappelées par les enseignants, qui pourront décider d’en réguler l’accès et d’échelonner les entrées et sorties,
  • Neutraliser les douches des vestiaires,
  • Proscrire les jeux de ballons, sports de contact / sp

Principe N°2 : l’application des gestes barrière

  • Le port du masque est obligatoire pour les encadrants en toutes situations,
  • Le masque est porté par les élèves dès lors qu’ils ne peuvent pas respecter la distanciation sociale (1,50 m à l’arrêt, 5 m en marche rapide, 10 m en course),
  • Privilégier des démonstrations par l’enseignant ou à l’aide de vidéos.

Principe N°3 : la limitation du brassage des élèves

  • Privilégier les activités extérieures lorsque la météo le permet,
  • Privilégier des parcours sportifs individuels permettant de conserver la distanciation physique,
  • Proscrire les salles réduites et peu aérées,
  • Organiser les lieux de prise en main des groupes ainsi que les sens de circulation (entrée et sortie) du gymnase, (matérialiser les espaces d’évolution, d’attente, de passation des consignes avec des plots lattes, rubalises …).

Principe N°4 : le nettoyage et la désinfection des locaux et matériels

  • Proscrire l’utilisation de matériel sportif pouvant être manipulé par tous (ou réserver uniquement les manipulations par l’enseignant), ou assurer une désinfection régulière adaptée,
  • Utiliser uniquement du matériel individuel et personnel, pas de prêt de matériel collectif,
  • Vérifier que l’accès aux ballons ou matériel ne soit pas accessibles aux élèves durant les cours.

Principe N°5 : la formation, l’information et la communication

  • Les cours d’EPS, l’animation de l’AS et complémentairement le dispositif 2S2C sont autant de moments propices à la formation aux gestes barrière pour tous les élèves et pour une éducation à la santé.

Les objectifs pédagogiques en EPS dans ce contexte

Les fiches Eduscol apportent des précisions quant aux attendus de fin de cycle en collège.

Dans la mesure du possible, une programmation équilibrée des séances d’EPS et d’animation de l’AS doit être réfléchie de manière à favoriser la construction d’un habitus santé à raison de 30 minutes d’activités physiques minimum par jour.
L’EPS qui va reprendre doit suivre un ensemble de précautions qui doivent guider le travail des enseignants.

  • Précaution dans les démarches d’enseignement et modalités d’intervention qui privilégieront l’envie et le plaisir de faire, la confiance et l’estime de soi des élèves.
  • Précaution dans le choix des contenus proposés, en amont du choix des activités physiques proposées, en se référant aux objectifs généraux des programmes d’EPS qui permettent d’appréhender la diversité des publics et de leurs besoins.
  • Précaution dans le choix des activités physiques supports qui devront s’adapter aux besoins nouveaux des élèves et permettre de respecter les préconisations sanitaires.
  • Précaution dans le niveau d’engagement physique des élèves, en privilégiant des exercices de durée moyenne et d’une intensité modérée afin de ne pas générer de stress sur le système immunitaire.
  • Précaution dans les types d’exercices en privilégiant des formats ludiques pour favoriser des émotions positives, le plaisir de se retrouver et de partager une activité.
  • Précaution dans l’organisation du travail lors des cours d’EPS pour respecter strictement les prescriptions sanitaires proposées par les autorités de tutelle.
  • Précaution dans l’usage de l’évaluation qui devra être à dimension formative en apportant par exemple aux élèves une information sur leur capacité de mobilisation de leurs ressources.
  • Précaution enfin pour les enseignants eux-mêmes qui devront être en mesure de respecter les conditions sanitaires alors en vigueur dans l’exercice de leur métier et le face à face pédagogique.

Plateforme d’échange des pratiques

L’inspection pédagogique régionale EPS va proposer un espace de dépôt de ressources produites dans l’académie sur le site disciplinaire :
 Plateforme de mutualisation de pratiques

Une foire aux questions sera régulièrement actualisée sur cette plateforme.
Plusieurs collègues de l’académie sont actuellement en cours de constitution de ressources pour les activités suivantes : parcours athlétiques, préparation physique généralisée, parcours VTT, kayak, danse (Flash mob...), lancer de javelot, golf…
Chacun d’entre vous peut d’ores et déjà transmettre ses contributions à ia-ipreps@ac-poitiers.fr

L’inspection pédagogique reste disponible pour tout échange avec les équipes EPS et chefs d’établissement.

"FAQ Conditions générales pour la réouverture des établissements scolaires". Des mises à jours en jaune des pages 11, 12 et 18 concernent particulièrement l’enseignement de l’EPS.

FAQ : Reprise de l'EPS - Mise à jour au 3 juin 2020 (PDF de 431.5 ko)

Ministère de l’Éducation nationale et de le jeunesse.

Thierry MARCHIVE / Jean-Charles THEVENOT