Engager les élèves en escalade grâce au compteur de cordée publié le 22/05/2018

Le compteur de cordée en escalade

Description de l’usage

Nous abordons l’escalade sous un angle collectif en termes non pas de grimpeurs mais de « cordées ».
A l’instar des ceintures de judo, ces cordées montent en grade en fonction de l’expérience collective accumulée (de cordée blanche à cordée noire comme minimum acceptable, puis argent, or puis diamant et platine).

Par 3, par groupes homogènes entre eux mais prenant en compte les gabarits, les élèves doivent grimper le plus de mètres possibles par séance, chaque mètre équivalant un point. Ils entrent directement leurs résultats sur le tableur (rôle du contre-assureur, une fois le grimpeur revenu au sol) et voient évoluer leurs scores cumulés et la couleur de leur cordée en direct ce qui est un vecteur puissant de stimulation, aucun groupe ne voulant se retrouver « à la traîne ».
Des récompenses ponctuent chacun des changements de grade : changements de chasubles et attribution de nouveaux matériels.

Nous attirons l’attention sur le fait que la vitesse n’est pas forcément induite par le dispositif. Afin que les élèves n’entrent toutefois pas dans une logique de course qui pourrait être vectrice de maladresse par la précipitation, un article du règlement prévoit l’annulation des points de la séance dès la première erreur de sécurité repérée. De plus, le départ et le nombre de mètres parcourus sont évidemment soumis à la validation directe de l’enseignant.

Un tutoriel pour une compréhension rapide du fonctionnement de l’outil

Tuto : utilisation du tableur "compteur de cordées" en escalade

Les liens vers le scénario pédagogique et le tableur

Scénario pédagogique escalade (PDF de 114.4 ko)

Engager les élèves en escalade grâce au compteur de cordée.

Compteur de cordée (Excel de 95.2 ko)

Engager les élèves en Escalade grâce au compteur de cordée.