Accueil : Éducation physique et sportive

article Tennis de Table - Diversité des ressources et apprentissage de tous     -    publié le 16/03/2003    mis à jour le 29/12/2006

L’article que vous allez consulter réside sur notre ancien site. Une nouvelle fenêtre s’ouvrira lorsque vous cliquerez sur le(s) lien(s) qui nous y relie(nt). Pour revenir directement ici, fermez la nouvelle fenêtre après votre consultation.

Sommaire

Introduction

Il est coutumier d’entendre dire que le tennis de table est une activité présentant trop de difficultés pour être enseignée efficacement au collège, tout au moins dans les petites classes. Or dans les établissements qui se sont donnés les moyens d’installer des tables en béton pour agrémenter les récréations, on voit surtout les petits y passer une grande partie de leur temps libre. La raquette est petite, légère, facile à transporter, l’installation est relativement peu coûteuse, fixe et solide (filets en métal), le jeu est attractif, plaisant, souvent drôle et permet des variantes infinies.
A regarder jouer les élèves on s’aperçoit que très vite leurs gestes s’affinent, leur précision s’améliore ; des progrès s’opèrent assez rapidement, et sont générateurs de motivation, si tant est que la réussite entraîne l’envie de se perfectionner.

Chez les plus grands, il nous arrive de rencontrer des élèves en grande difficulté motrice, pour lesquels on n’arrive pas facilement à trouver des situations d’apprentissage efficaces.

Par ailleurs, à tous les niveaux de classe, l’enseignant se heurte à une grande difficulté : répondre à l’évidente hétérogénéité de ses élèves.

Nous pouvons éviter les classements de l’hétérogénéité selon le sexe. En effet, si à un haut niveau de compétition de tennis de table on peut considérer que les hommes sont plus performants que les femmes, il n’est pas rare de rencontrer dans nos classes bon nombre de filles qui se montrent supérieures à des garçons. De même, on peut voir assez souvent des adolescents battre des élèves beaucoup plus âgés qu’eux. Ceci s’explique du fait que l’activité tennis de table ne nécessite pas obligatoirement les outils habituels qui font l’efficacité motrice : taille, force explosive, souplesse, endurance etc. pour atteindre un niveau convenable. Une certaine habileté, au service d’une capacité à " toucher fin ", analyser le jeu, anticiper, contenir ses émotions, est toutefois nécessaire au progrès, ainsi qu’une certaine vitesse de réaction...

Lire la suite ...

- Document joint
un document tthm.exe (Binary Data de 80.9 ko)

Tennis de Table - Diversité des ressources et apprentissage de tous
Henri Minana

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex