Accueil : Education physique et sportive

article Lettre de rentrée 2016-2017     -    publié le 20/09/2016

1 2 3 4 

Cher-e-s collègues,
Nous espérons tout d’abord que l’été vous a apporté le repos nécessaire, après une année scolaire particulièrement chargée et exigeante.
Au regard des résultats de l’académie pour cette année 2015-2016, on mesure les fruits d’un engagement renouvelé des enseignants auprès de leurs élèves et, pour certains d’entre vous, auprès des collègues stagiaires. Les résultats au baccalauréat professionnel et au DNB ainsi que le taux de titularisation le prouvent cette année. Le fléchissement du taux de réussite aux baccalauréats technologique et général, et le taux d’accès aux études post bac encore faible, doivent aussi retenir notre attention, même s’ils ne peuvent entacher les efforts faits en termes d’orientation en fin de seconde, notamment l’accès aux passerelles. Par conséquent, pour cette année 2016-2017, il sera nécessaire, au collège comme au lycée, de centrer l’action pédagogique dans la classe, sur la construction du projet et l’orientation de l’élève favorisés par les quatre parcours (Avenir, Citoyen, Artistique et Culturel, Santé), sur l’évaluation au service des apprentissages. On s’attachera, plus particulièrement, à travailler les périodes de transition (école /collège, collège/lycées et lycées/université) par l’approfondissement des liaisons inter-degré et inter-cycle.

La rentrée 2016 est aussi celle de la mise en œuvre de la réforme du collège, maillon essentiel de la Refondation de l’Ecole de la République. Comme vous le savez, cette réforme met avant tout l’accent sur la souplesse des démarches pédagogiques qui intègrent, dans le cadre habituel des cours et des nouveaux programmes disciplinaires, l’Accompagnement Personnalisé et les Enseignements Pratiques Interdisciplinaires. Si ces derniers caractérisent le nouveau cycle 4 (5ème, 4ème, 3ème), l’Accompagnement Personnalisé jalonne les quatre niveaux du collège et permet notamment un accueil privilégié des élèves de 6ème, en fin de cycle 3. La logique des cycles met l’accent sur la fluidité des parcours, jusqu’à l’orientation post-bac, qui demeure un objectif académique majeur. La construction du cycle 3, en lien avec le 1er degré, constitue également une priorité. L’acquisition du Socle Commun de Connaissances, de Compétences et de Culture, redéfini en huit domaines, est l’objectif du parcours de l’élève, à atteindre en fin de période de scolarité obligatoire. Des temps de formation pédagogique, en 2015-16, ont permis des échanges constructifs sur la mise en place de l’AP et des EPI. L’année qui s’ouvre va rapidement nous réunir sur la question de l’évaluation des élèves, soulevée notamment par la mise en place du Livret Scolaire Unique du CP à la 3ème. L’outil numérique constitue un deuxième objet de formation, pour lequel les enseignants de collège, SEGPA, EREA et 3ème prépa pro devront construire leur propre parcours de formation (au moins 18h) parmi les offres du Plan Académique de Formation. Tout au long de l’année, formateurs et inspecteurs seront présents pour vous accompagner dans ces premiers temps de mise en œuvre.

Plus que jamais, les valeurs de l’École de la République doivent s’incarner dans la construction des compétences et dans la qualité des relations que vous savez tisser avec vos élèves. Nous savons pouvoir vous faire confiance pour contribuer à instaurer un climat scolaire serein.

Pour répondre à ces objectifs s’inscrivant dans les préconisations nationales et académiques, l’inspection pédagogique régionale d’EPS souhaite préciser les points pour lesquels les équipes et chaque enseignant de la discipline devront faire preuve d’une attention particulière :

  • la mise en place de la réforme dans les collèges avec notamment une refondation des projets pédagogiques d’EPS dans les établissements pour répondre aux exigences des nouveaux programmes. Afin d’ancrer la discipline dans les orientations éducatives des établissements, nous invitons les équipes disciplinaires à investir les enseignements complémentaires et à être force de proposition pour élaborer des projets interdisciplinaires dans le cadre des EPI, l’acquisition du savoir nager pouvant par ailleurs être un objet particulier de l’accompagnement personnalisé en EPS. Sur un autre plan, la réforme du collège impose aux enseignants d’EPS d’évaluer le degré de maitrise de leurs élèves dans les 5 domaines du socle commun dans le cadre du contrôle continu. La certification est donc à construire au sein des équipes disciplinaires d’EPS et ne peut plus relever des référentiels antérieurs ;
  • Les liaisons inter degrés et inter cycles et plus particulièrement la liaison écoles collège avec l’élaboration de projets pédagogiques de cycle 3. A cette fin, nous invitons chaque équipe de collège par son coordonateur EPS à se rapprocher des CPD, CPC EPS et professeurs d’école pour mettre en place une concertation et fixer des objectifs de formation adaptés aux particularités locales et corrélativement aux objectifs des programmes de la discipline et du socle commun. Dans le même esprit nous invitons les équipes des collèges et lycées de chaque réseau ECLORE à coordonner leurs projets pour d’une part offrir une continuité dans les enseignements de l’EPS obligatoire et d’autre part faciliter l’adhésion des élèves des AS de collèges à celles des lycées lors de leur entrée en seconde ;
  • participer à l’instauration d’un climat scolaire de qualité par la valorisation des élèves et le développement de leur sentiment de compétence. Dans cette perspective nous invitons les équipes d’établissement à formaliser dans leur projet pédagogique la contribution de l’EPS dans la mise en œuvre des Parcours Avenir, Citoyen, Culturel et éducatif de santé. La mise en œuvre d’une évaluation bienveillante et continue au service des apprentissages doit être une préoccupation de tous ;
  • la prise en compte de la diversité des élèves et notamment les publics fragiles et peu enclins à la pratique physique et sportive. L’ambition pédagogique de chaque enseignant et de la même façon celle de chaque équipe doit conduire à la définition et la mise en œuvre de parcours de réussite pour chaque élève en vue d’une meilleure insertion sociale et professionnelle. Comme les années passées, nous attirons votre attention sur la problématique des dispenses et des inaptitudes afin d’en réduire le nombre par une différenciation de la prise en charge des élèves et une adaptation de l’enseignement aux aptitudes et possibilités de chacun. En effet, le taux d’inaptitude aux examens est beaucoup trop important compte tenu des adaptations possibles ; il est de la responsabilité de chaque enseignant d’EPS d’engager le dialogue avec les élèves et les familles pour leur proposer des épreuves adaptées comme les textes le permettent ;
  • s’engager dans des actions de formation, le développement de ses compétences professionnelles et dans l’évolution de sa discipline. Outre les actions de formation continue proposée dans le cadre du PAF, l’inspection pédagogique régionale s’attachera à accompagner les équipes en étant présente sur le terrain (visites conseils, réunions d’équipes disciplinaires ou interdisciplinaires) et valorisera les initiatives et les innovations visant à améliorer la qualité des apprentissages en EPS et la promotion de la discipline. Un accompagnement particulier des CFA sera organisé cette année avec des chargés de mission qui se rendront dans chaque centre. Le renforcement des actions de formation se traduira également par une sollicitation d’un nombre important de collègues pour qu’ils assurent auprès des étudiants de M1 de l’ESPE et de L3 de la FSS un tutorat lors de stage de pratique accompagnée, le rôle des « anciens » étant irremplaçable dans l’acquisition d’une culture professionnelle et le développement des compétences indispensables à l’exercice du métier. Par ailleurs, sera expérimenté cette année un dispositif d’accompagnement des néo titulaires ;
  • s’ouvrir aux autres et s’engager dans des partenariats. Si les projets interdisciplinaires imposent cette ouverture avec les collègues des autres disciplines, l’évolution des rythmes scolaires notamment avec la réforme du collège doivent inciter à engager des partenariats avec le monde associatif sportif et culturel local pour développer des pratiques intra muros (sections sportives, classes à horaires aménagés…) et faciliter des continuités et des complémentarités entre l’enseignement de l’EPS, les activités de l’association sportive d’établissement et divers partenaires associatifs dans l’intérêt des élèves. Cette année scolaire placée sous le signe de « l’olympisme de l’école à l’université » doit en permettre la mise en œuvre.

Vous trouverez en annexe de cette lettre de rentrée, les nouveautés et les actions particulières qui seront menées au cours de l’année scolaire que nous souhaitons excellente pour chacun d’entre vous.

Michèle Vinel Thierry Marchive
« Précédente  1 2 3 4  Suivante » Sur une seule page
- Document joint
un document Lettre de rentrée des IPR (PDF de 200.3 ko)

EPS - Année scolaire 2016/2017.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex