Accueil : Éducation physique et sportive
Accueil >> EPS et Tice >> TBI et EPS >> Travailler...

article Travailler avec un TBI en EPS : Scénario 2, le commentaire d’images dynamiques.     -    publié le 23/04/2008    mis à jour le 15/09/2008

le montage d’une pyramide statique – la réalisation d’une pyramide dynamique ( Le TNI des élèves )

1 2 

• Hypothèse de travail

Comme le précédent, ce scénario cherche à dynamiser l’erreur comme facteur d’apprentissage, à renforcer la réussite pour stabiliser des acquis mais il va plus loin. En s’appuyant sur une vidéo, donc une succession d’images, il prend en compte les divers paramètres qui ont permis soit d’aboutir à un résultat probant soit d’arriver à l’échec.

Bref, il prend en compte l’authenticité du réel.

Comme précisé dans la problématique, ce réel est souvent trop complexe pour être appréhendé par un non expert sans être guidé. Il faut donc le simplifier pour lui permettre de trouver des solutions à son niveau puis le recomplexifier d’étape en étape.

La possibilité de réaliser des arrêts sur image, de jouer une séquence au ralenti ou en accéléré, de jouer en boucle une conduite signifiante devra permettre à nos élèves de constater l’échec ou la réussite d’une construction, de déterminer le moment où la pyramide est devenue tangente en cas d’échec, de définir la cause réelle de l’échec final et d’y remédier avec une solution appropriée trouvée sur la base d’échanges de groupe.

Nous dépassons donc le retour de feed-back posturaux pour entrer dans la gestion des équilibres, des stratégies de montage qui conditionnent la fin de la pyramide.

• Ex Constat / objectif

Les élèves ont constaté que la photo était recevable pour valider une réussite mais qu’elle était insuffisante pour comprendre un échec. Ils réclament la vidéo comme moyen de pister les erreurs qui, lors du montage, vont s’accumuler et provoquer l’échec final.

D’autre part, le thème de la séance, orienté sur une mise en scène minimaliste du futur enchaînement, impose un duo en miroir et un duo dynamique . Dans la succession des leçons, les exigences croissent pour les binômes en fonction du projet final.
Les élèves ont tendance à interpréter la notion de miroir et la transformer en une simple réalisation statique où seule la photo finale compte pour vérifier que le miroir fonctionne. Il s’agit donc d’expliciter et valider les critères de manière visuelle : le miroir doit fonctionner dans le temps et dans l’espace .

En ce qui concerne la pyramide dynamique, le passage aérien du voltigeur est souvent inesthétique, sa réception problématique.

Chacun devra identifier s’il s’agit d’un problème lié à la technique de réalisation (saisie inadaptée, placement de base des porteurs et voltigeurs inexacts...) ou s’il s’agit d’un manque de tonicité du voltigeur qu’il doit résoudre de manière plus personnelle.

• Description du scénario

  • Les conditions de travail sont identiques au scénario 1 : deux salles juxtaposées, avec ateliers par groupes affinitaires.
  • les quatuors ont pour finalité de choisir dans un référentiel codé, et réaliser de manière conforme :
    • le duo en miroir le plus virtuose possible adapté aux capacités des deux binômes
    • deux pyramides dynamiques différentes et les plus virtuoses possible
  • lorsqu’ils estiment avoir atteint UN objectif, ils demandent à l’élève dispensé de les filmer
  • l’acquisition est réalisée par l’élève dispensé comme dans le scénario 1. Les élèves lancent alors la vidéo, la regardent, la lancent au ralenti quand nécessaire, l’arrêtent quand ils identifient une erreur susceptible faire boule de neige, l’annotent comme dans le scénario 1 (dans le cas de l’utilisation d’un camescope, l’acquisition est réalisée en direct mais l’atelier vidéo n’est pas mobile)1
  • l’oeil doit se fixer sur les critères cités en constat par rapport au temps du miroir, au passage aérien et à la réception du voltigeur et profite des fonctionnalités d’arrêt sur image, de ralenti offertes par VLC (ou Kafféine).
  • la capture d’écran annotée est enregistrée (ou non) dans le « scrapbook »
Scénario 2 : Le commentaire d’images dynamiques. (Flash de 1 Mo)

Voici une vidéo Témoin tournée par des élèves lors de la réalisation de ce scénario.
2

un document Vidéo Témoin Scénario 2 (Flash Video de 16.2 Mo)
Vidéo Témoin Scénario 2 (Flash Video de 16.2 Mo)

• Outils et logiciels couplés au TNI

  • un APN avec mode Vidéo de qualité 640x480 30 i/s au format mpg2 (à rapporter au format DV 720x576) ou un camescope avec port firewire.
  • une carte sdhc de 4 go (à rapporter à un rush qui fait en moyenne entre 30 et 100 mo).
  • deux batteries.
  • acquisition par port usb en léger différé (une acquisition de ce type dure entre cinq et trente de secondes)
  • palette ebeam
  • VLC  : lecteur vidéo multiplateformes aux fonctionnalités avancées
Outils scénario 2

• Compétences Tice requises

  • Savoir récupérer des vidéos par un port usb (brancher un câble, laisser faire le logiciel lié au système d’exploitation), valider !
  • savoir utiliser l’outil de dessin de la palette ebeam
  • savoir utiliser le lecteur de VLC, bouton ralenti et accélération, la liste de lecture, les options de la liste de lecture pour le jeu en boucle
  • Niveau de réalisation : Facile .
    Niveau de compétences

(1) j’ai procédé de manière systématique avec les deux solutions pour comparer leur ergonomie respective ; Pour une acquisition directe, DVgrab sous linux est bien évidemment la référence, je ne connais pas d’équivalent libre sous windows ; En logiciel propriétaire, Dartfish propose cette fonctionnalité.

(2) Selon votre bande passante la vidéo peut présenter quelques pauses lors du premier visionnage. Vous pouvez utiliser Flashgot, ou Downloadhelper, extensions de Firefox pour la télécharger ; Attention à bien lire le mode d’emploi de Flashgot qui s’appuie sur l’installation d’un logiciel de téléchargement

« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
- Document joint
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex