Accueil : Education physique et sportive

article Observatoire des pratiques en EPS     -    publié le 14/12/2006    mis à jour le 31/01/2007

1 2 

L’article que vous allez consulter réside sur notre ancien site. Une nouvelle fenêtre s’ouvrira lorsque vous cliquerez sur le(s) lien(s) qui nous y relie(nt). Pour revenir directement ici, fermez la nouvelle fenêtre après votre consultation.

• Introduction

Autour des formateurs académiques sont réunis chaque année une dizaine d’enseignants désignés par les IA-IPR et dont le niveau d’expertise professionnelle a attiré leur attention. Dans la mesure du possible, cette désignation veille à une répartition géographique couvrant les quatre départements.
Les thèmes de réflexion arrêtés par l’inspection émanent de l’analyse des rapports d’inspection, des grilles de lecture des projets d’EPS, de constats issus des réunions d’équipe et d’une prise en compte de l’actualité institutionnelle.

Michel Taburet - Michèle Vinel
I.A. I.P.R. d’E.P.S.

• 2005-2006

La prise en compte des compétences générales dans l’évaluation en classe de 3ème
Un thème qui n’est pas anodin...

Contrairement aux textes du LGT et du LP, les textes officiels du collège ne définissent pas avec précision les modalités de l’évaluation certificative. Leur élaboration relève donc de la responsabilité de l’équipe pédagogique de chaque établissement. Cette liberté se traduit par une très grande diversité de protocoles qui se distinguent autant sur la forme que sur le fond. La lecture de l’ensemble des projets d’EPS de l’académie est d’ailleurs particulièrement révélatrice de cette richesse. Cependant rares sont les productions qui explicitent les choix qui sont à l’origine des outils utilisés et qui président pourtant à la conception de toute évaluation.

Les travaux de Stéphane Brau-Anthony (« l’évaluation des jeux sportifs collectifs. Des conceptions des enseignants d’EPS à la démarche de mise en œuvre du projet d’enseignement et d’évaluation » thèse soutenue le 10 décembre 1998, sous la direction de J.Marsenach) mettent en évidence les corrélations très fortes qui existent entre les conceptions des APSA enseignées et la détermination des modalités d’évaluation. En accord avec cet auteur nous défendons l’idée que chaque évaluation certificative (ou autre) est porteuse de choix qui demeurent le plus souvent implicites et nous pourrions caricaturer nos propos ainsi : « Dis moi comment tu évalues, je te dirai pourquoi et comment tu enseignes »...

Avec en perspective un nouveau diplôme national du brevet (DNB) la question se pose de la prise en compte des exigences des programmes d’enseignement dans l’évaluation certificative conçue par les équipes d’établissement. Or nous constatons que, dans la plupart des projets d’E.P.S., si les évaluations conçues font référence aux compétences propres des textes, en revanche les compétences générales ne sont que peu évoquées. Lorsqu’elles figurent dans les documents de planification, elles ne sont que trop rarement opérationnalisées en démarche d’enseignement et ne sont mentionnées que pour justifier les traitements. Or la logique institutionnelle des programmes (des finalités aux compétences) voudrait que les choix éducatifs, la discrimination des compétences générales soient premiers dans l’acte de conception pour répondre à la question : « qu’est-ce qu’un élève éduqué physiquement en fin de 3ème ? », l’APSA étant un moyen pour viser, atteindre, des compétences certes motrices mais également méthodologiques.

Une réflexion bouillonnante mais non modélisante...

Le but des travaux de l’observatoire d’EPS de l’académie de Poitiers n’est surtout pas de proposer des évaluations modèles, mais simplement de démontrer que pour un même niveau de compétence (niveau 2) et avec les mêmes textes officiels de référence, des modalités d’évaluation certificative différentes peuvent émerger en fonction de choix éducatifs initiaux bien discriminés. Nous nous sommes donc attachés ici à citer, à développer l’ensemble des paramètres didactiques et pédagogiques à clarifier dans le temps de la conception pour bâtir la cohérence attendue entre les outils d’évaluation et le projet d’enseignement. La diversité des productions témoigne de la richesse de la réflexion, de la volonté de ne pas proposer un modèle unique, une uniformisation des pratiques. Cependant pour donner cohérence aux travaux du groupe, avant chaque proposition d’évaluation, le parti pris éducatif et les choix qui en découlent sont explicités.
Attention : la perspective d’un nouveau DNB nous a conduit à ne pas exiger une répartition des points tel que le prévoit le texte de 1987, qui régit à ce jour encore la certification de fin de 3ème.

Des formes différentes de parti pris...
Voir en ligne IntituléTélécharger
Athlétisme Trois entrées par les compétences générales.
un document obs06_athl.doc (Word de 199.5 ko)

observatoire des pratiques 2005-2006
Athlétisme
Jean Michel Hébert, Franck Lapoire, Philippe Monsanson

Natation Etre physiquement cultivé dans les activités aquatiques, c’est être capable d’explorer le milieu dans l’ensemble de ses dimensions.
un document obs06_natat.doc (Word de 134 ko)

observatoire des pratiques 2005-2006
Natation
Bruno Bardin, François Pierre, Yves Roland

Course d’orientation Trois compétences générales organisatrices et trois modes d’entrée.
un document obs06_corient.doc (Word de 48 ko)

observatoire des pratiques 2005-2006
Course d’orientation
Stéphane Barbier, Anny Maggy

Badminton Des différentes entrées éducatives dans l’activité aux choix de compétences.
un document obs06_bad.doc (Word de 105.5 ko)

observatoire des pratiques 2005-2006
Badminton
Laurent Bonnin, Anne Maudet, Patrick Ventou

Football Un traitement didactique pour une visée éducative de l’activité.
un document obs06_foot.doc (Word de 170 ko)

observatoire des pratiques 2005-2006
Football
Isabelle Guillemet, Alain Garnier

« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex