Accueil : Les Enseignements Généraux et Professionnels Adaptés

article Le brevet informatique et Internet et son intérêt pour les élèves des enseignements adaptés     -    publié le 03/12/2007    mis à jour le 10/12/2007

1 2 

• L’esprit du B2i

Les objectifs affichés sont clairs : « Le Brevet atteste que l’élève utilise de manière autonome et raisonnée les technologies de l’information et de la communication disponibles à l’école et au collège pour lire et produire des documents, rechercher des informations qui lui sont utiles et communiquer au moyen d’une messagerie ». Bâtir un socle de compétences communes dans le domaine des TICE, dans un esprit de continuité du primaire à l’Université, telle est l’ambition première du B2i. En cohérence avec les nombreux textes concernant les TICE, l’Education nationale n’a cependant pas voulu créer une nouvelle discipline « informatique » ou renforcer la part des TICE dans le programme de technologie. Il s’agit avant tout d’une évaluation de compétences concernant les TICE dans différentes situations et dans différentes disciplines. Aussi « tous les professeurs de toutes les disciplines sont concernés. En fait plutôt qu’une évaluation il est plus juste de parler de co-évaluation : l’évaluation est demandée par l’élève et validée par l’enseignant. Elle prend en compte des acquis effectués hors du milieu scolaire. Par exemple, un élève sachant utiliser à son domicile un périphérique particulier pourra en faire la démonstration à un enseignant et faire valider ainsi cette compétence. Il ne s’agit donc pas d’organiser un examen ou une validation de type QCM même si on peut utiliser des grilles de positionnement (qui s’apparentent aux livrets de compétences utilisés dans les EGPA).

• Les contenus du B2i

Le B2i est bâti sur 3 niveaux :

Le B2i de niveau 1 (intégré aux programmes de l’école primaire depuis la rentrée 2002) propose d’évaluer cinq types de compétences :

• maîtriser les premières bases de la technologie informatique ;

• adopter une attitude citoyenne face aux informations véhiculées par les outils informatiques, lors de manipulations de données utiles aux activités d’apprentissage et à la suite de débats organisés au sein de la classe ;

• produire, créer, modifier et exploiter un document à l’aide d’un logiciel de traitement de textes ;

• chercher, se documenter au moyen d’un produit multimédia (cédérom, DVD-rom, site Internet) ;

• communiquer au moyen d’une messagerie électronique, dans le cadre d’une correspondance authentique.

Le B2i de niveau 2 (pour les élèves du collège et de la classe de seconde) suppose que l’ensemble des compétences du niveau 1 sont maîtrisées et propose de plus les compétences suivantes :

• organiser des traitements numériques à l’aide d’un tableur ;

• organiser des documents complexes comportant des tableaux, des formules et des liens avec d’autres documents ;

• s’informer et se documenter en utilisant un navigateur et en usant d’un moteur de recherche ;

• organiser son espace de travail en gérant fichiers et dossiers de manière appropriée à ses besoins ;

• communiquer au moyen d’une messagerie électronique et notamment échanger des fichiers ;

• percevoir les limites relatives à l’utilisation d’informations nominatives ainsi que celles que fixe le respect de la propriété intellectuelle

Le 3ème niveau du B2i : est expérimenté dans des lycées d’enseignement général, des lycées professionnels et des centres de formation d’apprentis depuis l’année scolaire 2002-2003.

On s’aperçoit tout d’abord que les compétences travaillées « en fonction des besoins réels » sont en prise directe avec des « pratiques sociales de référence » et qu’un élève possédant l’attestation B2i a un avantage concurrentiel important par rapport à un jeune ne la possédant pas lors d’un entretien d’embauche.

Confrontés rapidement au monde du travail les élèves de SEGPA pourront utilement présenter cette attestation en renfort du CFG.

On remarque ensuite qu’un certain nombre de ces compétences font partie du programme de technologie du collège (unités TICE) mais qu’en revanche certains points traités en technologie (CFAO, pilotage par ordinateur) sont curieusement absents du B2i bien qu’utiles en formation professionnelle (et en entreprise). Le mode d’évaluation est aussi fort différent. Aussi, un toilettage du programme de technologie s’impose et est prévu. Mais rappelons le fortement, le B2i, n’est pas l’affaire des enseignants de technologie seuls mais le fruit d’un travail commun de toute une équipe d’enseignants autour de la construction de compétences TICE.

« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
Agrandir
• Dans la même rubrique
un article guides d’équipements
un article Le brevet informatique et Internet et son intérêt pour les élèves des enseignements adaptés
un article  Point de vue sur les machines
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex