Accueil : EduQuébec

article Montagne et tourisme : le domaine du Mont Sainte-Anne au Québec     -    publié le 10/08/2007    mis à jour le 25/01/2012

Carte de localisation du Mont Sainte-Anne

Tourisme Mont Sainte-Anne.

Le mont Sainte-Anne, proche de la ville de Beaupré au Canada et à environ 40 km à l’est de Québec, s’élève à 800 mètres d’altitude. Son altitude plutôt faible n’entrave pas la réputation de ce site, célèbre pour son domaine skiable et ses équipements. Pôle attractif l’hiver comme centre de ski alpin depuis 1966, le Mont Sainte-Anne accueille des compétitions internationales de ski alpin et de vélo de montagne. Cette montagne fait partie de la chaîne des Laurentides du Bouclier canadien.


• Le bouclier canadien

Le bouclier canadien est un grand secteur géographique situé au Canada oriental et central, composé de roche nue, datant de l’ère précambrienne (entre il y a 4,5 milliards et 540 millions d’années). Il s’appelle également le bouclier précambrien, ou bouclier Laurentien, ou encore le plateau Laurentien.
Formant approximativement un U, ayant les pointes dans l’Arctique, il couvre une grande partie du Groenland, du Labrador, tout le nord du fleuve Saint-Laurent au Québec, une grande partie de l’Ontario en dehors de la péninsule méridionale entre les Grands Lacs, le nord de l’État de New York, les régions du Michigan, du Wisconsin, et du Minnesota, la partie centrale du Manitoba loin de la baie d’Hudson et des grandes plaines d’Hudson, la Saskatchewan nordique, une petite partie du nord-est de l’Alberta et les territoires canadiens nordiques du continent jusqu’à l’est d’une ligne qui prolonge au nord la frontière Saskatchewan/Alberta (les territoires du nord-ouest et le Nunavut).
Au total il couvre une superficie d’approximativement huit millions de kilomètres carrés. Le bouclier était à l’origine un secteur de montagnes très élevées et très abruptes avec une activité volcanique intense ; mais au cours des millénaires ce secteur a été érodé pour donner son actuel aspect beaucoup plus plat.

• Les Laurentides

Les Laurentides sont une large chaîne de montagnes québécoises qui s’étend de l’Outaouais jusqu’à la Côte-Nord et qui marquent particulièrement la région du même nom. Les Laurentides font partie de la province géologique de Grenville du Bouclier canadien, socle de roches ignées érodées, qui est l’une des formations géologiques les plus âgées du monde. Les Laurentides ont fini de se former il y a environ 1 milliard d’années.
Le nom Laurentides a été créé par l’historien François-Xavier Garneau qui écrit, dans son Histoire du Canada (1845),

« Cette chaîne n’ayant pas de nom propre et reconnu, nous lui donnons celui de Laurentides qui nous paraît bien adapté à la situation de ces montagnes qui suivent une direction parallèle au Saint-Laurent. »

• Les débuts de la station du Mont Sainte-Anne

Le Mont Sainte-Anne devenait officiellement en janvier 1966 une station de ski avec la mise en opération de 4 remontées mécaniques, dont la seule télécabine de l’Est du Canada et l’ouverture de 10 pistes pour le bonheur des skieurs. Bien avant sa date d’ouverture officielle, soit en 1943, des amoureux du ski avaient pour mission de dénicher la piste idéale pour la tenue d’une compétition de ski alpin de grande envergure. Tenaces et passionnés, ils ont réussi la mise en œuvre du championnat canadien en 1947. Le premier événement majeur d’une longue liste qui a fait la réputation du Mont Sainte-Anne pour la qualité de sa neige et les défis qu’il offre.
Depuis sa privatisation en 1994, des millions de dollars sont investis annuellement pour entretenir et améliorer les installations de la station, aussi assurément qu’elle reçoit plus de 400 cm de neige par année. Au menu de cette saison, place aux réjouissances avec compétitions amicales, spectacles de sauts acrobatiques, feux d’artifice, réceptions, randonnées au clair de lune, feux de camp et bien davantage !
Le Mont Sainte-Anne a désormais 65 pistes et offre du ski de soirée sur la plus haute dénivellation au Canada. Joyaux de la Côte de Beaupré, le Mont Sainte-Anne est aussi réputé pour son centre de ski de fond, le plus grand au Canada.

Dessin du Mont Sainte-Anne

Tourisme Mont Sainte-Anne.

• Une station de ski alpin, de ski de fond et de vélo de montagne

Vue du Mont Sainte-Anne et de ses aménagements

Tourisme Mont Sainte-Anne.

- Réparties sur trois versants de la montagne, les pistes couvrent une superficie de 182 hectares et une longueur de 68 km, avec une dénivellation de 625 mètres. En soirée, 17 pistes accueillent les amateurs, avec la plus haute dénivellation éclairée au Canada.
- Le centre de ski de fond Mont Sainte-Anne jouit d’une réputation sans faille. Avec 212 km de sentiers pour le pas classique et 125 km pour le pas de patin, le Centre de ski de fond du Mont Sainte-Anne se classe au premier rang des Centres de ski de fond au Canada, et au second rang pour toute l’Amérique du Nord, derrière le centre Royal Gorge en Californie.
Partie importante de la Station Mont Sainte-Anne, le Centre de ski de fond est situé à seulement 7 km à l’est de la station de ski alpin. Un sentier de ski de fond relie les deux parties de la station, permettant aux fondeurs de commencer leur journée directement au pied de la montagne.
- Reconnu comme "la Mecque" du vélo de montagne, le Mont Sainte-Anne offre aux amateurs de ce sport le réseau de sentiers le plus spectaculaire de l’est du Canada. Descente, cross-country, « single track », « North shore » ou « 4-cross ». Hôte de la Coupe du monde UCI de vélo de montagne depuis ses premiers jours en 1991, le Mont Sainte-Anne recevait également, en septembre 1998, des Championnats du monde UCI de vélo de montagne.

• Un projet pour 2009 et au-delà !

Un projet de développement du site est engagé avec un investissement total de plus de 230$ millions (phase 2002-2013). Il représente plus de 400 unités d’hébergement de différents types (hôtel singulier, auberges, chalets, maisons-signature telles maison-vent, maison-arbre, maison-pont, wagons-lits, spa concept) et plus d’une centaine d’activités sur les sites.
A terme c’est plus de 600 emplois permanents en mode opération, 350 emplois/an en mode construction (4 ans) qui devraient être crées.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex