Accueil : EduQuébec

article Du local au mondial : Les ports de La Rochelle-Pallice et de Québec     -    publié le 26/07/2007    mis à jour le 22/06/2012

Lycée professionnel - 1ère CAP

L’étude des ports de La Pallice et Québec entre dans le programme de CAP sous le thème : "Du local au mondial". Ainsi en comprenant les particularités de fonctionnement du port de La Pallice, les élèves découvriront comment il s’intègre dans une dynamique commerciale internationale.
Notre étude peut débuter par un travail permettant de repérer avec eux les similitudes de ces deux quais de débarquement profondément liés à la mondialisation pour enfin comprendre leur place dans le monde.
En effet, La Rochelle-La Pallice est aujourd’hui le seul port en eau profonde de la côte atlantique : cela lui donne donc une place prépondérante dans l’accueil de gros paquebots ou de gros céréaliers. Le môle d’escale de 1890 est rapidement apparu exigu pour le développement commercial. Aussi, peu à peu, le port de commerce s’est étendu grâce au système de poldérisation et a pu ainsi recevoir de nouveaux types de cargaison comme les billes de bois exotiques dont il est aujourd’hui le premier pourvoyeur européen avec 123.290 tonnes en 2006.
De plus, s’il tient le rang de premier port français pour l’importation de produits forestiers et pour la pâte à papier (506.456 tonnes) pour 2006, il le doit à ses aménagements qui ont évolué au fil du temps permettant ainsi de lui donner une place au sein du commerce maritime international.
La chambre de commerce et d’industries de la ville qui vient de perdre la gestion du port, a réalisé ces investissements avec de nombreux partenaires. Ainsi, les élèves doivent prendre conscience que la politique du port fait partie de la politique commerciale du département, de la région et du pays. Ils doivent découvrir les différents financements et comprendre les imbrications et les retombées pour la région.

Côté Québécois, dans les années 30, on réfléchit à la gestion du port afin de permettre une meilleure rentabilité du trafic. On instaure ainsi de nouvelles méthodes de travail en uniformisant les infrastructures portuaires. C’est le début de la rentabilité à outrance qui permettra au port de Québec de se maintenir dans la mouvance du commerce international.
Au cours des années 60, un nouveau site de débarquement est créé : Beauport. Il deviendra le premier port de transbordement vers les grands lacs s’ouvrant ainsi sur les États-Unis et le reste du continent américain.
Depuis 1999, constitué en port autonome, la gestion est à nouveau en phase avec les progrès économiques et le port peut se prévaloir d’avoir misé sur un nouveau secteur qui semble porteur, les croisiéristes, avec aujourd’hui 91000 voyageurs et membres d’équipage. Le port de Québec est donc reconnu comme un grand port outre-atlantique gérant au mieux les flux.

PORT DE QUEBEC

Vue aérienne oblique du
port de Québec (Document 1)

Questions :

1/ A l’aide d’un calque posé sur la photo , faites un schéma du port de Québec. N’oubliez pas de réaliser une légende des différents espaces.

La Pallice, port internationnal

Schéma des routes
maritimes et terrestres
pour venir et quitter La Rochelle (Document 2)

Questions :

1/ Pourquoi cette carte porte–t-elle le nom de « Porte d’entrée de l’Europe » ?

2/ Quels moyens non indiqués sur la carte peuvent permettre aux marchandises accostant à La Rochelle de poursuivre leur route en Europe ?

3/ Quel est l’intérêt de noter d’une flèche la ville de Rotterdam ?

4/ En regardant cette carte, dites quelles directions indiquent les flèches bleues positionnées sur le bas de l’image.
Quel lien peuvent-elles avoir avec le port de Québec ?

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex