Accueil : EduQuébec

article Les Révoltes de 1837-1838 dans le Haut et le Bas-Canada     -    publié le 20/07/2007    mis à jour le 21/06/2012

1ère générale et technologique

Les révoltes au Canada en 1837-1838 paraissent tout à fait pertinentes pour aborder la thématique « Révoltes et révolutions au XIXe siècle ». Il permet de mesurer le rayonnement des événements européens, d’appréhender la lutte nationale à travers l’exemple des « Patriotes », d’étudier les idées et les projets de ce mouvements, mais aussi d’appréhender les relations parfois ambigus entre les Canadiens français, les Canadiens anglais et les Etatsuniens. C’est un mouvement qui participe à la construction de la fédération canadienne autant qu’à la construction de l’identité québécoise.

On pourra retenir 5 approches ou thématiques de ces événements.

• Du Canada français à la Fédération canadienne

Comment comprendre cette crise sans avoir au préalable réaliser avec les élèves une frise de l’évolution des institutions du Canada ?

  • 1763 : traité de Paris
  • 1774 : Acte de Québec (Intolerable Act pour les colons anglophones de l’Amérique du Nord)
  • 1791 : Acte constitutionnel fondant le Bas et le Haut-Canada, tous les deux dotés d’une assemblée législative, d’un conseil législatif et d’un conseil exécutif nommé par le Gouverneur général, représentant du pouvoir britannique dans la colonie.
  • 1840 : Acte d’Union, union législative du Bas et du Haut-Canada
  • 1867 : Acte de l’Amérique du Nord britannique / Lois constitutionnel de 1867
  • 1931 : Statut de Westminster
  • 1982 : Rapatriement de la Constitution

• Un mouvement national et sa répression

Une telle thématique impose de s’intéresser à l’organisation du mouvement, à l’action de parti politique. Il paraît incontournable d’accorder toute sa place aux organisations politiques : aux partis politique à l’image du « Parti patriote ».
Majoritaire à l’Assemblée du Bas-Canada, il incarne le nationalisme canadien-français à l’époque, même si une minorité de ce parti est composée d’anglophones.

• Les discours et les idées nationales

Parmi les revendications, la première est sans aucun doute celle d’un gouvernement responsable ! C’est une remise en cause de l’ensemble du système institutionnel de l’époque et une dénonciation des rapports entretenus entre Londres et le Canada.
Au-delà du discours nationalistes, on pourra pour aborder cette question utiliser des documents montrant l’opposition entre les patriotes modérés et les patriotes radicaux à l’image du discours d’Etienne Parent daté du 13 novembre 1837.
L’étude repose autant sur les idées nationales, relatives à un projet national ; elle doit également accorder une place au repérage du vocabulaire utilisé par les uns et les autres.

• La marche vers la démocratie

L’impact de la Révolution française et de la Révolution américaine est difficile à montrer, elle ne fait pourtant pas de doute. C’est la demande d’un gouvernement responsable qui provoque la crise des années 30. Selon ce principe, les membres du Conseil exécutif doivent être choisis parmi le parti majoritaire à l’Assemblée. Ensuite pour se maintenir au pouvoir, un gouvernement doit toujours obtenir l’appui de la majorité des députés. C’est ce principe de base qui remet profondément en cause le mode de gestion et de gouvernement du Bas et du Haut-Canada !
En 1831, le statut de Westminster concède beaucoup plus d’indépendance au pays, mais la constitution canadienne demeure sous le contrôle du Parlement britannique… à Londres.

• Commonwealth et souveraineté nationale

Cette thématique permet d’approfondir la connaissance des liens entretenus entre Londres et ses colonies depuis la fin de l’Ancien Régime jusqu’au XXe siècle. Le lien colonial est en constante mutation, la souveraineté nationale s’impose lentement.
Après la place du Québec dans la Canada, on pourra prolonger ce travail par le rappel de la crise d’octobre de 1970 au Québec. Les relations entre le Royaume-Uni et le Canada sont eux aussi profondément modifiées, même si la Reine d’Angleterre reste le chef de l’Etat canadien.
Saviez-vous que jusqu’à récemment les lois canadiennes devaient être approuvées par le Parlement britannique avant d’avoir force de loi au Canada ?
Le « rapatriement de la constitution » date seulement de la décennie 80. Ce n’est qu’en 1982 que la constitution est « rapatriée », mais l’accord du lac Meech (1989) comme celui de Charlottetown (1992) n’a pas éteint à ce jour le débat constitutionnel au Canada.

Votre serviteur ne résiste pas à la tentation de mettre à votre disposition des grilles de mots croisés en document complémentaire à télécharger, que vous pouvez retrouver sur le site des patriotes 1837-1838, accompagnés bien sûr des solutionnaires !

Extrait du site des patriotes 1837-1838,

Préparées pour les lecteurs de La Presse québécoise, ces grilles de mots croisés thématiques sur l’histoire et la culture du Québec sont maintenant disponibles sur notre site. Finis les fleuves de Russie en deux lettres ou les interjections douteuses en trois lettres. Que des questions portant sur nos 400 ans d’histoire, de Champlain à Lucien Bouchard...

- Fichiers multimédias

-  Images

Execution de Lount et Matthews à la prison de Toronto, en 1838 (ANC L'exécution de Patriotes en face de la prison de Montréal (Henri Julien, ANC Louis Joseph Papineau, 1786-1871 (Thomas C Les rebelles sur la rue Younge se préparent à attaquer Toronto, décembre 1837 (Charles William Jefferys, ANC La bataille du moulin à vent, près de Prescott, Haut-Canada, le 13 novembre 1838 (ANC
- Documents joints
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex