Accueil : EduQuébec

article De L’Aunis au Québec : l’influence des ingénieurs du roi dans l’architecture urbaine et militaire     -    publié le 26/06/2007    mis à jour le 25/06/2012

Projet pédagogique

• Pistes pédagogiques

plan de Trois-Rivières

Plan de Trois-Rivières
Inventaire des lieux de mémoire

1/ Dans un premier temps la séance peut débuter par l’étude des plans de Brouage ou de Rochefort que l’on pourra comparer avec ceux des villes de Louisbourg, Trois-Rivières, Montréal ou Québec au début du 18ème siècle. (Pour cela préparer des transparents, ou utiliser le site des lieux de mémoire en salle informatique). Il est possible d’étendre la comparaison à d’autres villes fortifiées en France comme Neuf-Brisach.

Il sera intéressant de faire déduire aux élèves que ces villes sont à l’origine protégées par une enceinte régulière en maçonnerie, mais surtout que chacun de ces plans forme un véritable échiquier (les rues se coupent à angles droits et forment de véritables îlots de maisons). Bien évidemment cet échiquier est souvent contraint par les impératifs de la fortification et par les irrégularités naturelles du site.
Il pourra être précisé aux élèves que le roi ou son ministre Vauban demandait aux ingénieurs pour les nouvelles villes qu’un plan global d’aménagement du territoire à l’intérieur de la fortification soit établi préalablement.

Consulter également le site de la forteresse de Louisbourg

2 / Dans un second temps, il est possible de comparer deux cartes l’une du royaume de France (manuel de 4ème) et une seconde de la Nouvelle-France (voir cartes dans Histoire de l’Amérique Française de Havard et Vidal) avec pour thème les différentes fortifications du territoire. A partir de ces deux documents, faire déduire que l’on agit de façon identique de part et d‘autre de l’Atlantique et que les Français mettent tout en place afin que dans les régions conquises ces nouvelles fortifications rendent impossible toute reconquête.
Cependant, malgré la cohérence d’ensemble de part et d’autre, pourquoi le territoire de la Nouvelle-France est-il plus vulnérable ?

3 / Dans un troisième temps faire une étude des forts dans notre région et en Nouvelle-France.
Prendre plusieurs exemples et dégager les principales caractéristiques défensives de ces fortins, tout en faisant apparaître les points communs et les différences.
Pour cela nous pourrons étudier chez nous Fort-Lupin, Fort Chapus, Fouras, la redoute de l’Aiguille et pour la Nouvelle-France Fort Chambly, Fort Frontenac, Fort Michillimakinac, Fort Détroit, sans oublier les forts d’Acadie.

4/ Enfin il peut-être envisagé de faire faire un travail sur Vauban et les ingénieurs du Roi
- Des élèves réalisent un exposé pour présenter l’homme, sa carrière et son œuvre dans notre région ; citadelles d’Oléron ou de l’Ile de Ré, les comparer avec celles de Québec.

Citadelle d'Oléron

Citadelle d’Oléron
Bibliothèque du génie, Vincennes


- Dans un second temps un second groupe peut présenter les ingénieurs du roi qui ont travaillé à la même époque dans notre région et en Nouvelle-France et faire transparaître combien l’influence de Vauban a été importante et décisive.

Sur le même thème, il est possible d’aller visiter et de préparer un petit dossier sur le site de Saint Martin de Ré (proposé pour être inscrit au patrimoine mondial de L’UNESCO) ou sur un des autres sites fortifiés de notre région.

citadelle de Saint-Martin de Ré

Citadelle de Saint-Martin de Ré
Bibliothèque du génie, Vincennes

- Fichiers multimédias

-  Images

plan de Rochefort plan de Trois-Rivières Les forts français du bassin des Grands lacs au cours des XVII° et XVIII° siècles citadelle de Saint-Martin de Ré Citadelle d'Oléron
Agrandir
Partager
Twitter  Facebook   Envoyer à un ami
• Dans la même rubrique
un article L’influence de Vauban et des ingénieurs du roi dans l’architecture urbaine de la Nouvelle-France
un article De L’Aunis au Québec : l’influence des ingénieurs du roi dans l’architecture urbaine et militaire
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex