Accueil : EduQuébec

article Champlain, un voyageur du XVIe siècle     -    publié le 25/06/2007    mis à jour le 01/02/2010

Lycée général et technologique - 2nde générale et technologique

Le programme de seconde a pour objectif la compréhension des innovations maritimes et des techniques de navigation, la visualisation des trajets d’explorations et la mise en perspective de l’empire français avec les autres empires européens de cette époque. Le but est aussi de saisir l’importance du nouveau monde pour le renouvellement du savoir, notamment géographique.


Dans ce dossier, il est intéressant de replacer la France dans la course aux découvertes pour montrer son retard par rapport aux espagnols et aux portugais mais aussi de saisir sa conception différente, tant dans les buts que dans les moyens. Champlain n’est sans doute pas un humaniste comparable à d’autres (Erasme, Rabelais). Il a pourtant les qualités d’un humaniste notamment un large éventail de connaissances : il sait bien dessiner, observer, comprendre ; il a une vision géographique assez précise de la future colonie.

Ses explorations ont obéi à de contraintes tant techniques que naturelles et, dans son « traité de la Marine », il confirme les avancées techniques et insiste sur l’importance de l’expérience et de l’innovation. Cet ouvrage est d’ailleurs longtemps resté le manuel du bon « marinier » ….

Ce questionnaire peut être donné aux élèves :

  1. Quelle partie du monde a plus particulièrement été explorée par les Français au XVIe siècle ? Situez la France dans ce contexte de grandes découvertes : a-t-elle un rôle de premier plan ?
  2. De quel explorateur est-il question ? Pourquoi ce dernier et non Jacques Cartier est mis à l’honneur ? Rappelez ses dates de vie et de mort et montrez qu’il n’est pas considéré comme un simple explorateur.
  3. Présentez la carte. (Rappelez sa nature, auteur, date et sujet). Carte marine qui s’appuie sur « le vrai méridien » Champlain montre qu’il indique la longitude. La latitude peut être calculée à l’époque grâce à l’étoile polaire, puis grâce à l’apparition du compas et à la diffusion de l’astrolabe.
  4. Quelle est la technique utilisée à l’époque pour naviguer ? En quoi la carte et la connaissance des « entrées ports, havres… » sont importantes ? C’est une navigation à l’estime qui s’appuie sur l’observation et l’expérience car elle consiste à déduire sa position de la distance et du lieu quitté grâce à des instruments mesurant le cap ainsi que le temps.

En prolongement de ce travail, connaissez-vous des humanistes ayant insisté à leur époque sur l’importance de l’expérience et de l’observation ? Copernic et Léonard de Vinci pour qui l’expérience est la base du savoir...

- Document joint

Brève bibliographie avec de nombreux liens Internet

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex