Accueil : Portail premier degré

article Eye Box : test d’un serveur en Charente     -    publié le 13/03/2006    mis à jour le 16/03/2006

Six écoles de Charente disposent depuis 2003-2004 d’un serveur Eye Box max de la société Right Vision équipé d’une borne Wi-Fi.
Cette dotation sur crédits d’état vise à explorer les usages d’un dispositif de réseau dans le cadre du schéma national S2i2e.

Cette solution d’intranet plutôt destiné aux petites entreprises répond-elle aux besoins pédagogiques d’une école primaire ?

- Le partage de fichiers :
Les élèves accèdent à leur dossier personnel (s’ils disposent d’un compte individuel) ou, à défaut, à celui de leur classe ou de leur groupe de travail.
Les enseignants stockent leurs fichiers, y compris à distance (depuis leur domicile, par exemple) sur leur espace personnel.
La communication entre classes (lors de classes de découvertes), la participation à des projets collectifs entre sites distants (la MJC et l’école, pour la semaine de la presse), l’accès à des resources partagées (logiciels d’apprentissage, encyclopédies, magazines multimédia) sont ainsi facilités.

- L’hébergement du web en intranet est apprécié là où il mis en oeuvre.

- Le partage de connexion internet et le filtrage d’URL n’est plus un critère déterminant ,avec la généralisation des modem-routeurs et l’obligation académique de transiter par le proxy de filtrage centralisé. La possibilité de créer des listes blanches est utile, mais fait double-emploi avec celles incluses dans l’anti-virus ou dans les navigateurs des postes de travail.

- Les fonctionnalités plus spécifiques (bureau virtuel, messagerie interne, agenda) sont encore sous-utilisées. Elles sont pourtant intégrées dans de nombreuses solutions d’écoles.

- Les difficultés techniques sont liées à l’absence d’IP fixe pour les écoles, et à un fonctionnement peu fiable du Wi-Fi.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex