Accueil : Économie Gestion en Lycées Professionnels

article Le hard discount c’est fini, vive le smart discount !     -    publié le 12/07/2015

Les consommateurs souhaitent acheter pas cher, mais ne veulent pas que cela fasse cheap. Pour continuer à les séduire, le hard discount doit se réinventer et monter en gamme, sans augmenter les prix. Une équation difficile.

Un plan social laissant près de 1.000 salariés sur le carreau, un tiers des magasins fermés : La Halle, l’enseigne à bas prix du groupe Vivarte, n’a pas résisté à la déferlante Primark , venue d’Irlande. En deux ans, avec seulement cinq magasins en France, ce nouveau roi de la fringue pas chère a balayé ses concurrents. Selon le cabinet Roland Berger, un tee-shirt ou un blouson y est en moyenne 37% moins cher que chez H&M et... 65% moins cher qu’à La Halle. « En revanche, juge Yves Marin, senior manager chez Kurt Salmon, si le prix paraît bas, et objectivement il l’est, la valeur perçue, c’est-à-dire l’impression d’acheter un vêtement de qualité, est très forte. » Un positionnement qui donne le ton de ce que sera ce type de distribution dans les années à venir : des prix imbattables, certes, mais une image de qualité.

Réconcilier pouvoir d’achat et plaisir d’acheter.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex