Le vin bio crée 50% d’emplois en plus que le vignoble classique publié le 27/10/2016  - mis à jour le 31/10/2016

Malgré la crise du secteur agricole, il existe une filière en France qui gagne des parts de marché et crée des emplois.Il s’agit de la viticulture bio.

« Une exploitation viticole bio génère plus d’emplois qu’un domaine conventionnel », souligne Louis-Antoine Saïsset, enseignant chercheur à l’Unité mixte de recherche Moisa Inra-Sup Agro de Montpellier, à l’origine d’une étude sur le sujet. En effet, une propriété bio, dont les tâches sont moins mécanisées, emploie en moyenne 1,8 personne, contre 1,2 dans une exploitation classique. L’écart est donc de 50%. « Avec 60.000 personnes, la viticulture bio compte pour environ 11 % des emplois de la viticulture française, alors qu’elle représente quelque 5 % du nombre d’exploitations », ajoute le chercheur.