Accueil : Les Enseignants Documentalistes de l'Académie de Poitiers

article L’apport des neurosciences en éducation : présentation du laboratoire Techné - GTL de Chauvigny     -    publié le 12/05/2017    mis à jour le 15/05/2017

1 2 

Le GTL de Chauvigny a eu la possibilité de découvrir les missions de Techné le 11 avril dernier.

- Site du laboratoire Techne

Nous avons été reçus dans le laboratoire - ou zone d’observation - par Jean-François Cerisier, directeur du laboratoire, et trois jeunes chercheuses doctorantes.

• L’apport des neurosciences en éducation

Ce compte-rendu a pour vocation d’introduire à ce sujet et pourra être approfondi par de plus amples lectures : la majorité de nos échanges a pris la forme d’une discussion à bâtons rompus dont il est difficile de rendre compte.

Notez que je vous livre les données brutes, c’est à dire telles que je les ai entendues et comprises. Elles seront le point d’ancrage de nos réflexions dans nos usages et/ou orientations pédagogiques.

  • Objectifs du laboratoire Techné : comprendre comment les élèves utilisent le numérique : ce qu’ils en font, le type d’usages.
  • Présentation des missions de Techné : le laboratoire participe à des groupes de travail pour le ministère de l’Éducation, qui a identifié 10 thèmes liés au numérique.
    Le laboratoire travaille sur le learning analytique. Il s’agit de :
    • répertorier tous les outils pouvant contribuer à la recherche et mettre en place une démarche de travail,
    • procéder à l’analyse des usages du numérique : le laboratoire va faire appel à des collègues pour enrichir leur corpus de « cobayes »,
    • travailler sur l’aspect déontologique et éthique de l’analyse des traces laissées sur le net par les usagers (explications plus loin).

• L’ Intelligence artificielle

Le projet majeur actuel de recherche de Techné est le projet Living Cloud, en partenariat avec le lycée LP2II. Les deux chercheuses Hassian El Kachai et Julie Pottier nous l’ont présenté : ce projet, financé par la Grande Région, a débuté dès 2013.
Les élèves ont d’abord tous été équipés de tablettes ; depuis 2015-16, ils sont passés au Byod (Bring your own device : les élèves ont la possibilité de travailler sur leurs propres appareils numériques nomades) notamment par le biais de tablettes hybrides avec clavier.
Les chercheurs ont noté que les élèves ont tous préféré l’ordinateur portable.

Techné accompagne scientifiquement les élèves : le but est d’amener les élèves vers la dématérialisation des ressources, des outils, et le travail collaboratif.
Pour savoir ce que font les élèves avec le numérique, l’objet d’étude des chercheuses est l’analyse des traces laissées sur le net.
C’est un objet d’étude novateur, pour lequel tout est à créer : les outils, les protocoles d’analyse. Il leur faut donc collecter et analyser ces traces.
Les élèves du LPII constituent le corpus d’analyse.

Deux types de démarches sont employés :

  • la démarche systématique : c’est la fouille de données massives ;
  • la démarche prescriptive : le learning analytique (voir plus haut).

Pour obtenir le maximum de résultats, il faut croiser les deux démarches.
Pour tracer les élèves, on utilise le logiciel de tracing Kidlogger (également employé pour le contrôle parental).
Tout est tracé : les sites, les applis téléchargées... Les traces donnent des indications de comportement.
Cependant, le fait de se savoir tracé peut modifier le comportement des internautes : le traçage est donc complété par des entretiens avec les chercheuses.
L’observation de la circulation des pratiques numériques permet d’élaborer des indicateurs très fins, mais par conséquent très lourds et longs à étudier.

« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex