Accueil : Les Enseignants Documentalistes de l'Académie de Poitiers
Accueil >> Notre métier >> Textes officiels >> Le profess...

article Le professeur documentaliste et l’accompagnement personnalisé     -    publié le 12/01/2012

• Le Contexte 

fdjaunem-8 Un lycée polyvalent (LGT et SEP) de 1000 élèves environ. Deux professeurs documentalistes à temps plein évoluent dans un CDI avec une grande capacité d’accueil (plus de 100 places et 20 postes informatiques)

fdjaunem-8 L’accompagnement personnalisé dans les textes :

En classe de seconde, l’accompagnement personnalisé doit permettre à l’élève de s’adapter aux exigences du lycée, à acquérir des méthodes de travail et à construire leur projet d’orientation. En classe de première, l’accompagnement personnalisé favorise l’acquisition de compétences propres à chaque voie de formation. Il prépare les élèves à commencer à se projeter après le baccalauréat. En classe terminale, à partir de la rentrée 2012, les activités portent en priorité sur les enseignements spécifiques de chaque série, pour aider les élèves à se préparer aux méthodes de l’enseignement supérieur. Les élèves sont ainsi en mesure de finaliser leurs choix d’orientation. voir Eduscol

• La mise en place dans le lycée

fdjaunem-8 Dès juin 2009, le Proviseur du lycée a programmé des réunions pour la mise en place du dispositif. Pour la première année, il a été proposé aux professeurs volontaires de s’inscrire dans le dispositif. Les deux professeurs documentalistes ont été conviés aux réunions et y ont pris part activement. Pour le LGT et la SEP, l’équipe de direction a décidé de mettre les classes en barrette. Trois barrettes de deux classes pour le LGT avec deux heures d’AP consécutives sur trois créneaux horaires différents et trois barrettes de deux sections professionnelles pour la SEP avec 1h30 d’AP sur des créneaux différents.

fdjaunem-8 L’ensemble de l’équipe a décidé pour identifier les besoins des élèves de leur faire passer des entretiens individuels. Très chronophage, cette étape est néanmoins très intéressante. Les enseignants documentalistes ont profité de ce temps pour proposer :

- Une formation systématique de tous les élèves du LGT et de la SEP : visite du CDI, présentation du portail documentaire et du fonds documentaire du lycée.
- Une séance de prévention des risques liés à l’utilisation des réseaux sociaux.

fdjaunem-8 Après cette première étape, les documentalistes se sont positionnés sur les barrettes. Il a été décidé de partager les barrettes. Chaque documentaliste avait donc un groupe de 20 élèves en responsabilité sur des périodes plus ou moins longues allant de deux à sept séances. Après ce premier temps dédié à la formation, il a donc fallu trouver des activités à proposer aux élèves.
Nous avons donc proposé des activités très différentes :

  • Réalisation de diaporamas sur des thèmes proposés par les enseignants de discipline
  • Participation au concours « chroniques lycéennes »
  • Animation de séances sur : la prise de note, l’organisation de la semaine…
  • Préparation du printemps des poètes
  • Travail sur l’orientation

fdjaunem-8 Toutes ces activités n’ont pas recueilli l’adhésion des élèves qui très prosaïquement attendaient une aide spécifique type « aide aux devoirs » et qui étaient parfois très septiques voire réticents. D’autre part, les documentalistes n’étaient pas forcément très en l’aise dans l’animation de certaines séances (organisation de la semaine…)

• Bilan de la première année et remédiation 

Le bilan de cette première année d’AP a donc été mitigé. Les deux documentalistes ont été très absorbés par l’AP. Déjà partie prenante lors des TPE, l’ECJS il a fallu s’impliquer dans l’AP avec beaucoup des réunions et de temps de préparation. Cette implication s’est faite au détriment de projets menés les années précédentes.

Suite à ce bilan et en concertation avec l’équipe de direction il a été décidé que l’intervention des deux documentalistes se limiterait au niveau seconde pour le LGT et la SEP. Les enseignants documentalistes ont décidé qu’il fallait donner du sens à l’AP et ont donc décidé de travailler dans le cadre de projets menés en collaboration avec leurs collègues de discipline.

- Deux projets ont donc été initiés dès le mois de juin 2011 pour la rentrée 2011 :

fdjaunem-8 Mondes souterrains, mythes et réalités d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et de là-bas

Ce projet a pour objectif :
- d’ouvrir les élèves à d’autres réalités : en Bolivie, en Espagne, en France au 19ème siècle…
- de travailler sur des thèmes de recherche en vue de réaliser des mini-TPE :

  • Comparaison de la réalité du travail d’un mineur à Potosi et à Faymoreau ;
  • Littérature engagée : La dénonciation du travail des enfants dans les mines par des auteurs choisis ;
  • Comparaison du niveau de vie (et de son évolution) d’un mineur à Potosi et à Faymoreau …

- d’inciter à la lecture et favoriser les travaux d’écriture
- d’ouvrir les élèves à certaines formes artistiques, en particulier autour du spectacle vivant.

Des réalisations sont prévues :
- Les mini-TPE feront l’objet d’une présentation orale
- Une présentation « théâtrale » (textes mis en scène, saynètes de théâtre) dans un décor en lien avec le sujet

fdjaunem-8 Le délégué : rôle dans la classe et place dans l’institution
Ce projet est mené en collaboration avec les CPE. L’objectif est de former les délégués de classe à mieux exercer leur fonction dans l’établissement et les préparer à devenir des citoyens avertis. En 10 séances, les élèves sont invités à rencontrer les personnels de l’équipe éducative, découvrir les différentes instances de l’établissement (CVL, CA, Commission permanente...) , organiser une sortie à Poitiers pour visiter l’hôtel de Région et assister à une commission permanente.
Ce projet est proposé aux délégués et leurs suppléants du LGT et de la SEP. Les élèves publient les productions sur le site du lycée et un espace « affichage » leur est dédié dans le CDI .

En conclusion, l’enseignant documentaliste a sa place au sein de l’accompagnement personnalisé encore faut-il que certaines conditions soient réunies. Matériellement, il ne peut pas intervenir sur tous les niveaux. Il faut aussi pouvoir travailler en concertation avec les collègues de discipline, la vie scolaire et l’équipe de direction.
La participation à ce dispositif nécessite une très grande implication et un temps de préparation non négligeable.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex