eFRAN, expérimentons pour l’avenir publié le 20/10/2017  - mis à jour le 20/12/2018

Lancé dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, l’appel à projet e-FRAN (Espaces de Formation, de Recherche et d’Animation Numériques) va permettre le déploiement de 22 projets dans plus de 300 écoles, collèges et lycées.

DYSAPP, LUDO et TAO sont 3 de ces projets, menés notamment dans notre académie, impliquant près de 80 classes de la Grande section au CM2, sur 54 écoles de l’académie et quelques collèges.

Le projet DYSAPP

Il a pour objectif de "Créer un jeu vidéo permettant la pratique de la motricité fine et la planification visuo-motrice dans le but d’accompagner les élèves dyslexiques / dyspraxiques en classe".
Il est porté par le CERCA, la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (Université de Poitiers et CNRS) et le CEDRIC (Cnam), et compte la société "Tralalère" parmi les partenaires.
Responsable du projet : Eric Lambert

 Le projet Dysapp sur le site de l’Université de Poitiers
 Le projet Dysapp présenté par la Caisse des Dépôts (pdf 380 Ko)
L’application a été baptisée Brûme.

E Lambert

Le projet LUDO

Soutenu par l’Unité de Neuroimagerie Cognitive (INSERM, CEA, NeuroSpin) et le professeur Stanislas Dehaene, il vise à "développer un logiciel open source pour l’apprentissage ludique des fondamentaux sur les nombres et la lecture en grande section de maternelle, rassemblant les idées qui ont fait leurs preuves en sciences cognitives". L’expérimentation est menée dans les deux académies de Poitiers et Nice, avec un suivi jusqu’en fin CP.

 Le site du projet LUDO
 Le projet LUDO présenté par la Caisse des Dépôts (pdf 380 Ko)

S Dehaene

Le projet TAO

Ce projet cherche à renforcer les compétences en orthographe avec le dispositif Twictée.
Il a pour but d’évaluer et étudier l’impact du dispositif sur les apprentissages des élèves (en orthographe et en littératie numérique) et sur le développement professionnel des enseignants ainsi que d’améliorer et développer le dispositif en fonction des résultats. Il est porté par l’Université de Paris-Est Créteil (UPEC).

 Le projet TAO sur le site de l’université Paris-Est Créteil
 Le projet TAO présenté par la Caisse des Dépôts