Des adolescents, des médias sociaux, des enseignants publié le 23/06/2014  - mis à jour le 15/02/2021

Faut-il utiliser les médias sociaux grand public à l’école ?

Il est tentant d’utiliser des services attractifs pour permettre une implication forte des élèves dans les activités scolaires

Un guide de l’usage des réseaux sociaux en classe est fourni depuis 2018 par le Clemi et l’académie de Paris.

Le cadre de confiance souhaité par le ministère vise à éviter un usage des données à caractère personnel notamment pour influencer le jeune par ciblage comportemental.
Utiliser des outils dont le modèle économique repose sur la vente de données impose de savoir interpréter et prendre en compte les conditions générales d’utilisation de l’outil choisi, et de rester vigilant sur l’évolution du produit. Voir un exemple de recours en justice à suivre.

Les publicités peuvent faire l’objet de pratiques de repérage, qui éclaireront les élèves de manière efficace. On peut aussi utiliser des courtes vidéos telles que celle de France télévision :

L’obscur business des données personnelles - Décod'Actu, saison 2

Utiliser les réseaux sociaux en classe suppose une vraie réflexion sur la création des comptes (personnels ? de groupe ? publics ? privés ?), sur leur suppression, sur le traitement des données personnelles. Voir un exemple de dossier pour l’usage de Twitter.

Cela suppose aussi d’adopter une attitude exemplaire : par exemple appliquer les 10 conseils clés de la CNIL pour rester "net sur le web".

Un enseignant peut aussi former à la collaboration en ligne et à la publication avec des outils alternatifs, hébergés par des associations à but non lucratif et à vocation éducative (tels que Framasoft), et par l’institution.
Dans notre académie par exemple on pourra utiliser pour les activités visant l’expression ou le partage d’informations la plateforme académique de blogs pédagogiques Wordpress, qui est exempte de publicité, hébergée au rectorat, et optimisée pour l’usage scolaire. Elle offre notamment la possibilité d’ouvrir et de gérer les commentaires, ou de restreindre l’accès au blog à un groupe (voir un exemple de scénario pédagogique).

blog pédagogique technologie
collège Joachim du Bellay
Loudun.

Les sites établissement offrent des espaces d’échanges réservés aux inscrits, et la possibilité de rendre publiques certaines de ces informations. La plateforme académique de sites sous SPIP respecte une stricte déontologie “école républicaine” (la charte signée par le recteur et le chef d’établissement stipule que ces services "respectent la neutralité politique, commerciale et religieuse).

Des plateformes collaboratives telles que Moodle1 peuvent être utilisées par ceux qui souhaitent des outils de collaboration plus élaborés .

Pour le partenariat scolaire européen eTwinning offre une solution institutionnelle. Les outils fournis (blog, page web, webmail, agenda, wiki, forum, chat, dépôt de documents…) permettent une vraie collaboration à distance.
Les projets qui engagent vraiment les élèves dans une démarche collaborative finissent en fait souvent par sortir du cadre fourni par l’institution : les élèves s’échangent leurs comptes Instagram, et poursuivent sur leurs réseaux privés une communication démarrée dans le projet scolaire.

 page suivent : Comment éduquer à un usage raisonnable des médias sociaux ?

(1) une plateforme hébergée au rectorat est mise à disposition depuis la rentrée 2014

Impression

  Imprimer
  L'article au format pdf

Auteurs

 Bernard Usé

 Chantal Bernard

 Nicolas Faure

Partager