Monter un projet avec le Centre d’art La Chapelle Jeanne d’Arc publié le 10/05/2019  - mis à jour le 03/06/2019

Art contemporain - Thouars

L’art contemporain dans une chapelle néo-gothique

Construite à la fin du XIXe siècle dans le style néo-gothique, la Chapelle Jeanne d’Arc est le dernier vestige d’une institution religieuse pour jeunes filles pauvres. À la fin des années 1970, la municipalité rachète les bâtiments désaffectés, mais seule la chapelle est finalement conservée. En 1988, le site devient un parking paysager, tandis que la chapelle est dévolue à l’accueil de manifestations culturelles et d’expositions, essentiellement d’art contemporain, sous la conduite du service arts plastiques de la Ville de Thouars.
Labellisée “Centre d’art contemporain d’intérêt national” par le ministère de la Culture en 2019, la Chapelle Jeanne d’Arc est aujourd’hui un lieu de référence à l’échelle du grand Ouest dans le domaine de l’art contemporain.

Qu’est-ce qu’un centre d’art ?1

Les premiers centres d’art contemporain ont émergé en France dans les années 70. Aujourd’hui, l’association française de développement des centres d’art contemporain (d.c.a), créée en 1992, regroupe 50 structures réparties sur l’ensemble du territoire français hormis la Corse. Le centre d’art La Chapelle Jeanne d’Arc en fait partie.

En majorité subventionnés par des fonds publics (ministère de la Culture / Drac, régions, départements, communautés d’agglomération, villes), la plupart d’entre eux ont un statut d’associations, tandis que d’autres sont gérés par la région, le département ou la municipalité.

Lieux de recherche et de création, de production et de diffusion de l’art contemporain, les centres d’art accompagnent les artistes à des moments-clé de leur réflexion et de la mise en œuvre de leurs projets. Par l’accueil en résidences, les centres d’art permettent en effet aux artistes d’expérimenter, de développer et de faire connaître leur travail artistique lors d’expositions représentatives de la création contemporaine.

La médiation vers tous les publics compte également parmi les missions clé des centres d’art contemporain. En étroite collaboration avec les artistes, les CAC conçoivent des projets à dimension éducative et accompagnent les publics dans la découverte de l’art d’aujourd’hui. Les centres d’art permettent ainsi aux personnes éloignées des grands centres urbains de rencontrer l’art de leur temps et contribuent de ce fait au renforcement du maillage territorial.

Le projet culturel du centre d’art La Chapelle Jeanne d’Arc

Le projet culturel du centre d’art la Chapelle Jeanne d’Arc prend en compte sa situation géographique excentrée et son enveloppe architecturale, une chapelle néo-gothique du XIXe. Le centre d’art propose ainsi aux différents publics de découvrir l’art contemporain dans un lieu patrimonial emblématique de Thouars. Les artistes invités s’approprient cet espace en créant une œuvre originale, conçue pour le lieu, qui invite à poser un regard neuf sur le territoire du Thouarsais et du Nord Deux-Sèvres.
Dans le cadre de son offre culturelle et pédagogique, le CAC organise toute l’année des ateliers en partenariat avec écoles, collèges et lycées, ainsi qu’avec les maisons de retraite, centres socioculturels, l’hôpital psychiatrique et les associations.


 Page suivante : les missions d’éducation artistique et culturelle du Centre d’art La Chapelle Jeanne d’Arc.


Les missions d’éducation artistique et culturelle

Le centre d’art La Chapelle Jeanne d’Arc inscrit son offre pédagogique dans le cadre du parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC). À ce titre, les expositions proposées sont ouvertes aux publics scolaires et le centre d’art privilégie en outre les rencontres entre artistes et élèves ainsi que la pratique artistique. À la faveur d’ateliers de pratiques artistiques, les élèves sont amenés à expérimenter différentes formes d’art, y compris dans leur dimension technique ou numérique. Rencontres et conférences avec des professionnels de l’art contemporain leur permettent aussi de découvrir et de comprendre les démarches et pratiques artistiques actuelles. Les élèves accèdent de cette manière à de nouvelles connaissances en histoire de l’art et sur l’art contemporain, les métiers d’artiste plasticien, de médiateur.trice culturel.le et sur les formations menant à ces métiers.

©️ Y. Chaudouët, "La Joueuse"

Depuis janvier 2018, une enseignante chargée de mission service éducatif (Rectorat / Daac) accompagne les professeur.e.s dans l’élaboration de leurs projets pédagogiques avec le centre d’art La Chapelle Jeanne d’Arc et prend en compte les besoins particuliers des enseignant.e.s et de leurs élèves. Elle travaille en étroite collaboration avec la médiatrice culturelle du centre d’art et contribue à renforcer, par l’apport d’une réflexion d’ordre pédagogique, la connexion entre projets de médiation et programmes d’enseignement.

 

Dans les murs : visite de l’exposition et ateliers de pratique artistique

Du lieu à l’œuvre

Les artistes qui exposent au centre d’art La Chapelle Jeanne d’Arc à Thouars s’appuient sur le lieu, son espace, son histoire et son architecture dans leur processus de création contemporaine. Les élèves suivent le même parcours de découverte et de compréhension du site, pour mieux s’immerger dans la proposition artistique de l’artiste invité. La rencontre entre patrimoine et art contemporain permet d’ouvrir le regard, de s’interroger sur l’architecture et l’espace autour de soi.

Durée globale d’une visite suivie d’un atelier de pratique : entre 1h et une demi-journée (matin ou après-midi), selon le projet pédagogique de l’enseignant.e et de la médiatrice.

Exemples d’ateliers de pratique artistique

L’accueil des élèves à La Chapelle Jeanne d’Arc permet de travailler sur l’exposition en cours et de croiser l’actualité du centre d’art avec les objectifs pédagogiques des enseignant.e.s. Les ateliers cités le sont donc à titre d’exemple, ils ne sont généralement pas reconductibles à l’identique. Certains ateliers peuvent toutefois être repris, lorsqu’ils ont pour point de départ un film ou une œuvre exposée au centre d’art. D’autres sont adaptables, selon l’exposition en cours et les objectifs des enseignants.

Cycles d’enseignement : tous les ateliers peuvent être adaptés au niveau des élèves de tous cycles (du cycle 1 au lycée).

  • Atelier de pratique artistique “Petit reporter en ville” (2h00), art contemporain et architecture, en partenariat avec l’école d’Architecture et des Patrimoines de Thouars : “Découvrir la ville, son passé, son présent, avec un autre regard”2. Cette proposition peut se décliner sur plusieurs demi-journées.
  • Atelier “Plis et replis de la rivière” (2h30), art contemporain et paysage, en partenariat avec l’Ecomusée du Moulin de Crevant : “Source de vie aux visages et usages multiples, la rivière se dévoile sous différents regards au long des ateliers”3. Cette proposition peut se décliner sur plusieurs demi-journées.
  • Ateliers de peinture “Interstices” : “comprendre la pertinence du dialogue entre l’œuvre de l’artiste et l’architecture néo-gothique” (PDF - 768 ko). Atelier adossé à l’exposition Une Trame/Thouars, Veit Stratmann (PDF - 451 ko), 25 juin au 30 octobre 2016.


 Page suivante : la médiation artistique et culturelle hors les murs.


Hors les murs : dispositif itinérant “La Mar(g)elle” et ateliers pédagogiques

La Mar(g)elle

Pour faciliter l’accès à l’art sur tout le territoire, un dispositif mobile, intitulé La Mar(g)elle, a été commandé à l’artiste Marie-Ange Guilleminot en 2014. Ce meuble-sculpture léger, facilement transportable, est conçu comme un triple outil de médiation, d’exposition et de communication. Le dispositif itinérant est proposé aux enseignant.e.s et aux établissements scolaires, avec l’ambition d’élargir et de diversifier les publics ayant accès à l’art contemporain, en s’adressant plus particulièrement aux publics scolaires.

La Mar(g)elle se définit à la fois comme œuvre mobilière et mobile contenant elle-même d’autres œuvres, mais aussi de multiples éléments de médiation, de mémoire et de valorisation du patrimoine thouarsais. Structurellement, La Mar(g)elle se présente comme une sculpture de boîtes, qui peuvent s’empiler en colonne ou se déployer en système alvéolaire. Elle se distingue ainsi par sa triple nature : une œuvre en soi, combinable à l’envi, un support d’exposition (le meuble sculpture se transforme en vitrines et permet d’exposer des œuvres d’artistes qu’il recèle) et une riche ressource – La Mar(g)elle renferme des fragments de l’histoire du centre d’art (...). Objet fluide et polyvalent, oscillant avec légèreté entre art et fonction, sculpture évolutive mais aussi mémoire en mouvement et outil de connaissance.4

 

Les ateliers pédagogiques

Une offre large d’ateliers pédagogiques a été conçue pour les enseignant·e·s et leurs élèves. Le service des publics est en mesure de proposer des contenus “à la carte” aux professeur.e.s du territoire qui souhaitent faire intervenir le centre d’art dans leur établissement scolaire.

  • Atelier “Variations de flous”, sur la perception d’une image, dans la continuité d’activités proposées par l’artiste Pascale Gadon (en résidence en 2016 et 2017), dont la “Mar(g)elle” renferme quelques œuvres.
  • Atelier “Paysage puzzle”, à partir du photomontage Jamais seul de Pascale Gadon.


 Page suivante : contacts et coordonnées utiles.


Contacts et coordonnées

Centre d’art La Chapelle Jeanne d’Arc

2 rue du Jeu de Paume
79100 Thouars
05 49 66 02 25 - 05 49 66 66 52

cac.thouars.fr
https://twitter.com/chapellethouars
https://www.facebook.com/Thouars.centre.dart

Ouverture et tarifs

  • Du mardi au dimanche, de 14h à 18h (mars-mai).
  • En été : du mardi au dimanche, de 14h30 à 18h30 (juin-octobre).
  • Entrée libre.
  • Groupes sur rendez-vous, de 9h à 18h.

École municipale d’arts plastiques

Écuries du Château
Rond-point du 19 mars 1962
79100 Thouars
05 49 66 66 52
arts-plastiques@ville-thouars.fr

Horaires du secrétariat : Du lundi au vendredi, de 14h à 18h

 
Labellisé "centre d’art contemporain d’intérêt national", le centre d’art La Chapelle Jeanne d’Arc de la ville de Thouars bénéficie du soutien du ministère de la Culture – DRAC Nouvelle-Aquitaine, du conseil régional Nouvelle-Aquitaine, du conseil départemental des Deux-Sèvres, de la Délégation académique à l’action culturelle du Rectorat de Poitiers.
Le centre d’art a bénéficié des fonds européens FEADER dans le cadre du programme LEADER Nord Deux-Sèvres et de la communauté de communes du Thouarsais.
Le centre d’art La Chapelle Jeanne d’Arc est membre de d.c.a / association française de développement des centres d’art, de Astre, réseau arts plastiques et visuels en Nouvelle-Aquitaine et de BLA !, association nationale des professionnels de la médiation en art contemporain.

(1) D’après le site internet de l’association française de développement des centres d’art contemporain (d.c.a.), https://www.dca-art.com/les-centres-dart-contemporain (mai 2019).

(2) Voir le descriptif de l’atelier, p. 39 du Répertoire des acteurs des parcours en éducation artistique et culturelle (EAC) en Thouarsais (PDF - 22.25 Mo).

(3) Voir le descriptif de l’atelier, p. 40 du Répertoire (...) dans les documents joints.

(4) Communiqué de presse “Bernard Calet, RANDOM - Exposition du 24 juin au 29 octobre 2017” (PDF - 854 ko), p. 4.