Accueil : Délégation Académique à l'Action Culturelle

article EPCC Abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe     -    publié le 01/12/2018

et Vallée des Fresques

1 2 3 4 
Abbatiale de Saint-Savin-sur-Gartempe

Abbatiale de Saint-Savin-sur-Gartempe, CC-BY-SA, PMRMaeyaert 2008.

• L’abbaye de Saint-Savin

Fondée au début du IXe siècle avec le concours de Charlemagne, l’abbaye est placée sous protection royale. Elle est régie selon la règle de saint Benoît et joue un rôle important dans l’histoire de la christianisation du Poitou. Les religieux de Saint-Savin réforment des lieux tels que Saint-Martin d’Autun, Baume-les-Messieurs, Vézelay, et l’un d’entre eux devient même abbé de Cluny.
En 1010, la communauté bénéficie d’un important don d’argent et reconstruit l’abbatiale.
Si l’église romane est parvenue jusqu’à nous, les bâtiments conventuels n’ont pas résisté aux ravages causés par les Guerres de Religion au XVIe siècle. Tel qu’il nous apparaît aujourd’hui, le bâtiment monastique date des années 1680. La Révolution entraîne ensuite le départ des derniers moines si bien qu’en 1792, le service de la paroisse se trouve transféré à l’abbatiale.
Les peintures ont pu être sauvées au XIXe siècle, grâce à l’initiative de Prosper Mérimée, alors Inspecteur général des Monuments Historiques. C’est alors que débutent de nombreuses campagnes de restauration visant à les sauvegarder.
En 1840, l’église est classée sur la toute première liste des monuments historiques, puis inscrite en 1983 au patrimoine mondial de l’UNESCO.
L’abbatiale de Saint-Savin, fleuron de l’art roman en Poitou-Charentes, est aujourd’hui réputée en premier lieu pour ses peintures murales exceptionnelles, datées de la fin du XIe et du début du XIIe siècle.

- "EPCC"

En 2006, la Région Poitou-Charentes, le Département de la Vienne, la Communauté de communes du Montmorillonnais, la commune de Saint-Savin et l’Etat ont souhaité créer un Établissement Public de Coopération Culturelle (EPCC) chargé de gérer, de promouvoir et de mettre en valeur le site de l’Abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe. Il s’agissait aussi de valoriser les édifices de la Vallée des Fresques  : église de Saint-Germain (deux grisailles du XIXe siècle), chapelle funéraire Sainte-Catherine à Jouhet (peintures du XVe siècle), église Notre-Dame à Antigny (peintures du XIVe et de la fin du XVe siècle), église Notre-Dame (décor peint de la fin du XIIe siècle de la crypte sainte Catherine) et chapelle Saint-Laurent à Montmorillon (décoration intérieure du Second Empire), Octogone à Montmorillon (reste de décor de l’époque gothique), église Saint-Divitien à Saulgé (peintures ornementales du XIXe siècle).

- Le réseau Abbatia

Fondé en 2014, structuré en association loi 1901 en 2015, ce réseau compte désormais 14 membres en région Nouvelle-Aquitaine. Il regroupe notamment 11 anciens centres monastiques majeurs du Poitou-Charentes, reconvertis aujourd’hui en sites touristiques et culturels :

  • l’abbaye de Lesterps (16),
  • l’abbaye de Ronsenac (16),
  • l’abbaye de Saint-Amant de Boixe (16), Espace d’Architecture Romane,
  • l’abbaye royale de Saint-Jean d’Angély (17), Centre de Culture Européenne,
  • l’abbaye aux Dames, La cité musicale, Saintes (17),
  • l’abbaye de Fontdouce, Saint-Bris-des-Bois (17),
  • l’abbaye de Trizay (prieuré Saint-Jean l’Evangéliste, 17), Centre d’art contemporain,
  • l’abbaye royale de Celles-sur-Belle (79),
  • l’abbaye de Saint-Sauveur-de-Charroux (86),
  • l’abbaye Notre-Dame-de-la-Réau (86),
  • l’abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe (86), patrimoine mondial de l’UNESCO.

Hauts lieux de l’histoire monastique, ces sites témoignent du rayonnement spirituel, culturel et artistique, mais aussi politique, économique et social de leur région au Moyen Âge.
L’ambition du réseau Abbatia est de gagner en visibilité, tant auprès des collectivités et des partenaires que du public, de manière à renforcer la crédibilité de chaque structure. La mise en réseau permet à l’ensemble de ces sites d’assurer un rayonnement territorial plus large (région, département et intercommunalités), afin d’être présents dans le cadre des politiques culturelles et éducatives.

- Page suivante : patrimoine architectural et pictural de Saint-Savin, médiation culturelle.

« Précédente  1 2 3 4  Suivante » Sur une seule page
- Documents joints

Établissement Public de Coopération Culturelle (EPCC) abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe.

Établissement Public de Coopération Culturelle (EPCC) abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex