Accueil : Compétences

article Utiliser des classeurs d’autonomie en cours de français pour se former à l’acquisition de la compétence 7 du socle commun.     -    publié le 14/06/2011

Cécile Vincent, enseignante de Lettres Modernes aux collèges de Brioux-sur-Boutonne et de Lezay (79) conçoit des classeurs d’autonomie pour aider ses élèves de 6ème à progresser en français.

• Présentation générale du travail en autonomie

Afin d’amener les élèves à se responsabiliser vis-à-vis de leurs apprentissages, une à deux séances d’une heure par séquence – soit toutes les trois à quatre semaines – sont consacrées au travail en autonomie.
Ces séances sont annoncées dans le plan de séquence fourni aux élèves et peuvent prendre plusieurs formes :

  • préparation d’une évaluation,
  • correction d’une évaluation,
  • remédiation avec les classeurs d’autonomie.

Durant ces séances, les élèves travaillent en groupes de 4 élèves, chaque groupe étant constitué de deux binômes.
La salle est organisée en conséquence.
La constitution des binômes et des groupes peut être libre ou imposée selon la nature de l’activité.

 

• Le cas de la remédiation avec les classeurs d’autonomie

Les élèves disposent d’un “livret de compétences” qu’ils complètent au fur et à mesure des séquences.
En s’appuyant sur ce livret, ils ciblent les compétences qui ont été renseignées « non acquises » et les reprennent lors des séances de remédiation en autonomie.

 

Les binômes et les groupes se constituent autour d’une même compétence non acquise.
Pour cela, les élèves ont à leur disposition des classeurs d’autonomie. Dans les classeurs “Je m’exerce”, un membre du binôme va chercher la fiche qui concerne la notion qu’il veut retravailler.

un document Je m’exerce (PDF de 106.1 ko)

Autonomie - niveau 1

Cette fiche propose un rappel synthétique de la leçon et une série d’exercices.
Chaque élève fait le premier exercice individuellement puis confronte ses réponses avec son binôme et si nécessaire avec le deuxième binôme du groupe. L’objectif est, dans le cas de réponses différentes, de convaincre son camarade de la validité de sa réponse en la justifiant avec l’aide de la leçon. L’enseignant peut être sollicité si un désaccord persiste.

Une fois que le binôme a terminé cette phase de concertation, un des élèves va chercher la fiche de correction dans le classeur “Je me corrige”.

un document Je me corrige (PDF de 148.9 ko)

Autonomie - niveau 1

Cette fiche contient la correction de chaque exercice accompagnée autant que possible d’explications appelées “Indices” qui expliquent :

  • comment la leçon a été utilisée et/ou
  • quelle démarche permet d’obtenir la réponse attendue.

Chaque binôme corrige l’exercice en s’appuyant sur cette fiche et chaque erreur doit être discutée.
Ce n’est qu’après ces phases que les élèves peuvent passer à l’exercice suivant en respectant les mêmes modalités de travail.
Ainsi, les élèves sont encouragés à s’interroger sur la façon dont la leçon doit être utilisée et sur les raisons de leurs possibles défaillances.
Afin de faciliter l’organisation de ces séances, un diaporama est projeté rappelant les modalités d’organisation de l’activité et la “table des matières” des classeurs d’autonomie.

Ces classeurs d’autonomie doivent pouvoir proposer aux élèves plusieurs niveaux de difficultés. Ils pourront ainsi être utilisés de la 6e à la 3e avec la possibilité pour les élèves en difficulté de reprendre la notion à un niveau adapté aux besoins et de l’approfondir pour les élèves “experts”.
Certaines notions pourront n’apparaître qu’à un niveau 2, 3 voir 4. Pour plus de clarté, un code couleur est attribué à chaque niveau.

 

• Les évaluations personnelles

Lorsque l’élève estime avoir acquis la notion, il peut demander à l’enseignant de passer une “évaluation personnelle”.

Ainsi, un échec lors de l’évaluation en classe entière n’est pas définitif. Il amène seulement l’élève à reprendre la notion.
Ce type d’évaluation est sanctionné par un pourcentage de réussite et signale si la notion est acquise ou non. Si cette évaluation prouve que l’élève a progressé, il est possible de lui attribuer une note qui se substituera à celle qu’il a obtenue lors de l’évaluation en classe entière.

Cécile Vincent
Collèges Saint-Exupéry de Brioux
et Jean Monnet de Lezay

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex