Accueil : CLEMI

article Une journaliste syrienne à Saint-Maixent     -    publié le 04/03/2013

La première rencontre "Renvoyé spécial" a eu lieu au lycée du Haut Val de Sèvres

Jeudi 7 février 2013, Rania Badri, jeune journaliste syrienne réfugiée en France a rencontré les élèves de Terminale du lycée du Haut Val de Sèvres et les collégiens du collège Denfert Rochereau de Saint-Maixent.

Rania Badri

Dans le cadre de l’Accompagnement Personnalisé, les élèves de terminale ont travaillé, avec leur professeure d’Histoire-Géographie, sur la notion de liberté d’expression, de liberté de la presse puis plus précisément sur la situation en Syrie.

Les collégiens du journal en ligne Actu+ ont de leur côté abordé ces questions également.

Grâce à la Maison des journalistes, à Presstalis et au Clemi, les jeunes ont eu l’occasion rare de confronter leurs recherches à "la réalité" d’une journaliste.

Devant des élèves d’abord intimidés, Rania Badri a évoqué, en Anglais, la période "avant" Bachar El-Assad, la place des femmes et des organes de presse privés, mais aussi le pouvoir de la famille El-Assad sur la Syrie.

Les questions se sont ensuite pressées pour savoir comment, elle, jeune journaliste radio et télé, avait vécu la "révolution" puis la guerre en Syrie : les menaces,les interdictions, les manifestations,... Et que pense-t-elle de l’attitude de la France vis à vis de la Syrie ? Certains se sont même lancé à l’interroger en Anglais !

Rania n’a pas choisi de venir en France, mais elle va en profiter pour apprendre notre langue, avant de partir en Espagne, apprendre l’Espagnol ! Elle a des projets de films de fiction ; elle renoncera peut-être au journalisme, qui l’a déçu : "on ne peut jamais dire la vérité"...

Un témoignage vrai, qui bouleverse nos représentations, fait réfléchir, le tout dans un immense sourire et avec une grande envie de vivre !

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex