Accueil : Pôle civique
Accueil >> Mémoire >> Les lieux de mémoire >> Enfin un...
Site Pôle civique

article Enfin un Mémorial de la Shoah à Drancy     -    publié le 27/09/2012    mis à jour le 12/07/2016

"Il a fallu du temps pour que la mémoire trouve sa place. Que dis-je ? Qu’elle impose sa présence."

Façade du Mémorial de Drancy

63 000 juifs de France ont transité par le camp de Drancy, près de Paris. Aucun mémorial ne rappelait jusqu’à aujourd’hui ces terribles événements qui font partie de notre histoire.

Dans la continuité de sa mission de transmission, le Mémorial de la Shoah ouvre à Drancy un nouveau lieu d’histoire et d’éducation situé face à la Cité de la Muette.

Six millions de juifs -près des trois quarts des juifs d’Europe- ont été assassinés par les nazis. 76 000 venaient de France. Parmi ceux-ci, 63 000 ont été déportés depuis le camp de Drancy. Vous l’avez dit, ils étaient de tous âges, de toutes conditions. Il y avait des hommes et des femmes illustres, il y avait des anonymes, il y avait des enfants, de toutes nationalités, de toutes origines. Ils n’avaient qu’un point commun, un seul : ils étaient juifs. C’est parce que juifs qu’ils devaient être frappés, déportés.

Drancy, c’était la dernière étape avant l’enfer, l’enfer des wagons à bestiaux, l’enfer des camps d’extermination. Drancy, c’était la porte de l’enfer.

Des milliers d’hommes et de femmes, d’enfants, tassés, parqués, martyrisés pendant des jours et des nuits. Sans recours, affrontant la peur, la faim et cette incertitude sur l’issue finale. Ils attendaient, ils ne savaient pas tous que la mort était au bout de l’épreuve. Alors, puisque nous, nous savons, nous leur devons la fidélité du souvenir. C’est pourquoi ce lieu est le lieu d’un crime, mais le lieu aussi d’un symbole : la mémoire nationale, ici, à Drancy.
- François Hollande, Président de la République, discours d’inauguration du Mémorial de la Shoah à Drancy, le 21 septembre 2012

Complémentaire du Mémorial de la Shoah de Paris, le Mémorial de la Shoah de Drancy est un lieu de médiation entre le site de l’ancien camp et le public, un lieu d’histoire et de transmission. Il permettra au public scolaire comme au grand public de mieux connaître l’histoire de la Cité de la Muette et notamment le rôle central du camp de Drancy dans l’exclusion des Juifs de France pendant la Seconde Guerre mondiale et dans la mise en œuvre de la « Solution finale » par les nazis en France, avec la complicité du gouvernement de Vichy.

• Informations pratiques

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex