Accueil : Pôle civique
Site Pôle civique

article Valorisation du voyage d’étude en Pologne     -    publié le 26/03/2012

Le travail partenarial mené par le Mémorial de la Shoah et le Pôle civique a permis de reconduire du jeudi 16 au dimanche 19 février un voyage d’étude en Pologne, à Cracovie et à Auschwitz. Trente neuf enseignants et personnels d’encadrement de l’académie de Poitiers ont eu l’opportunité de se rendre sur des lieux emblématiques de la Shoah.

Le premier jour de cette formation, nous avons pu profiter des communications de trois historiens. Georges Bensoussan est revenu sur les racines idéologiques du nazisme remontant notamment à la Réforme. Les étapes de la « Solution finale » ont été abordées par Christian Ingrao, montrant la radicalisation et la course vers l’horreur des actions nazies au cours de la seconde guerre mondiale. Il est également revenu sur le camp d’Auschwitz comme paradoxe de la politique raciale des nazis. Tal Bruttmann a évoqué les crimes de masse et les déportations en France et en Europe 1939-1945 et fit le lien avec la conférence précédente.
Ces exposés ont permis de fixer les repères chronologiques, de clarifier les savoirs et de rectifier les représentations (notamment entre les camps de concentration et d’extermination) et finalement de nous apporter un regard éclairé sur la Shoah.

La seconde journée a été consacrée à la visite de Cracovie, à la recherche des traces de la communauté juive des années 30 aujourd’hui absente. Sous la conduite d’un guide polonais, le groupe a visité le quartier juif (Kazimierz) et retracé la vie juive jusqu’à la seconde guerre mondiale. Il ne faut pas s’y tromper, les synagogues et les cimetières restent les dernières empreintes de cette communauté, de ce monde que nous avons perdu, victime du génocide mis en œuvre par les nazis. Après avoir été enfermés dans un ghetto, les 64 000 juifs de Cracovie ont été assassinés au camp d’extermination de Belzec.

La visite du complexe d’Auschwitz-Birkenau, à la fois camp de travail, camp de concentration et camp de mise à mort, fut le cœur de la troisième journée. Temps fort de ce périple, la découverte de ces sites qui témoignent de la démesure de la folie nazie suscite interrogations et malaise, sans permettre de comprendre ce qui d’ailleurs dépasse l’entendement.

Les apports théoriques et l’immersion sur le terrain de ce voyage d’étude ont permis d’appréhender, parfois de comprendre, souvent de se rendre compte des horreurs infligées par les nazis aux Juifs, aux Tsiganes comme à d’autres groupes de population mais aussi aux Polonais au cours de la seconde guerre mondiale. Cette formation a été très riche tant au niveau culturel, intellectuel, qu’émotionnel. Le Mémorial œuvre pour que, à la lumière d’un tel périple et à l’écoute d’historiens experts de ces questions, les leçons comme les pratiques pédagogiques des professeurs s’enrichissent pour transmettre l’histoire de la Shoah. Comment pourrait-il en être autrement ? Tous ont reconnu qu’un tel voyage d’étude ne pouvait laisser l’esprit indemne.

- Fichiers multimédias

-  Images

Entrée du camp n°1 de Birkenau Dans le camp, rien ne transparait... Entrée du complexe d'Auschwitz-Birkenau Entrée Chemin menant au camp d'Auschwitz-Birkenau Lieu d'arrivée des trains Wagon Exposition sur le ghetto
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex