Accueil : Pôle civique
Site Pôle civique

article "La France sait-elle encore intégrer les immigrés ?"     -    publié le 02/05/2011    mis à jour le 26/06/2014

HCI

Dans son rapport annuel, (pdf) le Haut Conseil à l’Intégration rappelle que le modèle français d’intégration n’est pas mort.

A la demande du Premier ministre, le Haut conseil à l’intégration(HCI) a réalisé un bilan de l’efficacité des politiques d’intégration menées en France depuis 1989, date de création du Haut Conseil.

Celui-ci constate que l’intégration, processus complexe, continue de bien se passer pour la très grande majorité des immigrés et de leurs enfants. Il relève néanmoins des difficultés croissantes : une immigration régulière, nombreuse, accompagnée souvent d’une immigration irrégulière qui s’installe sans pouvoir ou s’en vouloir s’intégrer ; une concentration dans des zones géographiques comme l’Ile de France et dans des zones d’habitat dégradées ; des difficultés d’ordre culturel qui interpellent la société française, en particulier la question des femmes et celle des pratiques de l’intégrisme islamique.

Le HCI revient sur les différents dispositifs de mise en oeuvre des politiques d’intégration, parmi lesquelles la mise en place du Contrat d’accueil et d’intégration ou encore la création de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE).

Sur la base de ces éléments et en étudiant d’autres modèles d’intégration, il appelle à promouvoir le modèle républicain et à conforter les nouvelles politiques d’intégration.

"Le HCI relève un chiffre selon lui très marquant de la réalité de l’intégration des immigrés dans notre pays, au regard des exemples étrangers : 65% des descendants d’immigrés vivent en couple avec des personnes de la "population majoritaire". De façon générale, ce sont les hommes descendants d’immigrés qui épousent des femmes de la population majoritaire. On y observe que seuls 16% d’immigrés ayant la nationalité française ont peu ou pas le sentiment d’être Français, ce qui est bien inférieur, semble-t-il à d’autres enquêtes effectuées à l’étranger, mais ils sont encore 10% à être dans ce cas pour les descendants de deux parents immigrés qui sont pour le plus grand nombre Français par le droit du sol".

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex