Accueil : Pôle civique
Site Pôle civique

article Comment accueillir les élèves lundi 16 novembre ?     -    publié le 14/11/2015    mis à jour le 16/11/2015

1 2 

Les attentats meurtriers perpétrés le 13 novembre à Paris et en Seine-Saint-Denis ont porté atteinte aux valeurs qui fondent notre République et notre École.

"L’École a, à l’égard des élèves, une responsabilité essentielle  : celle de rassurer et d’expliquer."

Les enfants, petits et grands, qu’ils aient été confrontés à l’information directement ou non, ressentent cette atmosphère et nos sentiments très vifs. Lundi, à l’école, ils auront besoin d’en parler...

• Communiqué de presse de Najat Vallaud-Belkacem,
 ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, à la suite des attentats terroristes qui ont frappé Paris et la Seine-Saint-Denis

Communiqué du 14 novembre 2015

À la suite des attentats terroristes qui ont frappé Paris et la Seine-Saint-Denis, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, adresse toutes ses pensées aux familles et proches des victimes, aux blessés.

L’ensemble des services de l’Éducation nationale est mobilisé sur tout le territoire.



La ministre a communiqué aux recteurs les consignes suivantes :


- Les écoles, établissements scolaires et universitaires, fermés ce week-end dans les académies de Paris, Créteil et Versailles, seront rouverts ce lundi.


- Des cellules psychologiques sont déployées dans les écoles, collèges, lycées et établissements d’enseignement supérieur, en Île-de-France, où les élèves, leurs familles et les personnels de l’Éducation ont été particulièrement affectés, mais aussi ailleurs à la demande des directeurs d’école et chefs d’établissement.


- Les voyages scolaires sont annulés sur tout le territoire métropolitain, du lundi 16 novembre 2015 au dimanche 22 novembre 2015. Pour les élèves en déplacement actuellement, un recensement a été réalisé. Ils reviendront dans les conditions prévues initialement.


- Les sorties scolaires occasionnelles (cinéma, musée...) sont annulées sur la même période. Les sorties scolaires régulières (cantine, gymnase...) sont maintenues en dehors de celles qui nécessitent un déplacement en transport en commun public.


- Les drapeaux seront mis en berne dans l’ensemble des écoles, établissements scolaires et universitaires ainsi que dans les rectorats.



Une minute de silence sera respectée dans l’ensemble des écoles, établissements scolaires et universitaires. La ministre laisse le soin aux équipes pédagogiques d’adapter ce moment de recueillement à l’âge des élèves.

Afin de donner priorité à l’accueil des élèves et de permettre la présence de tous les personnels dans les écoles et établissements, les réunions et les formations des personnels de l’Éducation nationale prévues cette semaine sont annulées.


Loi n° 55-385 du 3 avril 1955 relatif à l’état d’urgence

• Sur le site éduscol

Afin de répondre aux besoins qui pourraient s’exprimer au sein des écoles et des établissements, un ensemble de ressources est d’ores-et-déjà à disposition des équipes pédagogiques et éducatives.

- Savoir accueillir la parole des élèves après les attentats terroristes en Ile-de-France, publié le 14 novembre 2015.

Comment organiser le dialogue avec les élèves le lundi 16 novembre ?

  • Répondre aux besoins, interrogations ou demandes d’expression qui pourraient avoir lieu dans les classes. Les élèves auront besoin de s’exprimer. Écouter sera une des premières missions.
  • Veiller à orienter les discussions sur le fait que ce sont des hommes, des femmes et des enfants qui ont été atteints, quelles que furent leur opinions personnelles, leurs opinions philosophiques ou leurs convictions religieuses. Une même peine atteint leur famille et leurs proches, au-delà de toute appartenance, dans une même humanité frappée par le deuil.
  • C’est à ces conditions qu’une minute de silence sera faite avec les élèves, en signe de recueillement collectif, ou de réflexion personnelle silencieuse sur la gravité des faits qui se sont déroulés dans Paris et en Seine-Saint-Denis vendredi. Le travail avec les élèves sur un événement collectif violent doit être adapté à leur âge afin de pouvoir construire à la fois un deuil collectif et un travail pédagogique sur les principes fondateurs de la République.

- On peut également se référer à la page Liberté de conscience, liberté d’expression : outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves, publiée en janvier dernier.

- Des recommandations sont également préconisées dans le document Quelques considérations pour aborder la médiatisation d’un événement collectif violent avec les élèves.

« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex