Accueil : Cinéma et audiovisuel

article Escales documentaires – la Rochelle 6 au 11 Novembre 2013     -    publié le 13/11/2013

Participation des lycéens aux Escales Documentaires. Un enseignant membre du jury de la compétition internationale.

affiche escales documentaires 2013

• Des lycéens au festival.

Cette année encore, les élèves de Première de l’option « cinéma-audiovisuel » du Lycée de l’Image et du Son d’Angoulêmeont participé au festival « Escales Documentaires ».

Ce séjour sera suivi, le 18 décembre par une journée au lycée où le festival présentera les films primés par les différentes compétitions.
Il est important de signaler que le documentaire fait partie du programme de l’option facultative « cinéma-audiovisuel ».
Le festival avait choisi pour thème « la mémoire vive » correspondant au travail de l’invité d’honneur, Richard Dindo, réalisateur notamment de films documentaires aussi importants que « Rimbaud, une biographie » ou « Ernesto « che » Guevara, le journal de Bolivie ». Cet auteur possède une écriture particulière qui donne à voir à travers la parole, car « Escales Documentaires » est un festival qui célèbre le documentaire non seulement à travers des sujets mais surtout à travers des cinéastes qui ont une écriture singulière.

• Un enseignant membre du jury

Cette année, j’ai eu l’immense plaisir de pouvoir participer à ce festival en tant que membre du jury de la compétition internationale, ce qui est une véritable chance.
Chance car je connais peu de festivals qui permettent à un enseignant de « cinam-audiovisuel » d’avoir cette possibilité, il existe çà et là des prix de l’Education Nationale ou encore des prix lycéens mais ici, c’est vraiment une reconnaissance de notre travail et à tout moment je me suis senti légitime.
Chance encore, car cela m’a permis de rencontrer, au sein de mon jury, des personnalités passionnantes. Ce jury était présidé par Richard Copans, réalisateur d’une quarantaine de films mais aussi producteur de « les films d’ici » (Nicolas Philibert, Claire Simon, Richard Dindo, Ari Folman etc.) ; les autres membres : Florent Sillornay, auteur de Bandes dessinées, Alassane Diago, réalisateur lauréat des Escales 2013 avec « la vie n’est pas immobile » et enfin une jeune étudiante, Laetitia Charrault (dans le cadre d’un partenariat avec l’Université de La Rochelle).
Chance enfin, parce que la sélection des films (sélection faite par les bénévoles de l’association des Escales documentaires) était vraiment excellente.

• Une superbe programmation

Image extraite du film "Fifi hurle de joie"

Nous avons décerné le prix à « Fifi hurle de joie » de Mitra Farahni à l’unanimité parce qu’il correspondait à toutes nos exigences. Un film portrait des derniers mois du peintre iranien Bahman Mohassess, et quel portrait ! Puisqu’il aborde les questions de la mémoire, de l’art, du marché de l’art, de l’histoire mais aussi de la mort, et ce toujours avec la bonne distance. Une vraie réussite.
Les autres films :
- Appassionata de Christian Labhart (prix du public)
Alena Cherny est aujourd’hui une pianiste reconnue. Elle souhaite offrir un piano à queue à l’école de musique de son village natal ukrainien. Commence alors un voyage sur les lieux de son enfance.
- Cheveux rouges et café noir de Milena Bochet
Slovaquie, un village rom au fond de la vallée. Un esprit rôde, celui de Vozarania, l’ancêtre. Quatre femmes nous racontent leur quotidien à travers des gestes séculaires.
- In utero Srebrenica de Giuseppe Carrieri
Munira creuse à mains nues la terre pour retrouver les os de son fils qui a été tué lors du génocide de Srebrenica. Elle et d’autres mères continuent leur lutte pour la justice.
- Le capitaine et son pirate de Andy Wolff s’établit entre le bourreau et la victime.
Un porte-conteneur allemand se fait prendre en otage par une bande de pirates somaliens. Le capitaine est prêt à tout pour sauver son équipage. Une relation complexe
- Les Chebabs de Yarmouk de Axel Salvatori-Sinz
Les Chebabs, groupe de garçons et de filles qui a une véritable soif de vivre et d’absolu. Les choix sont difficiles ; mais plus encore quand on est réfugié palestinien dans le camp de Yarmouk, en Syrie.
- Narmada de Manon Ott et Olivier Bonnet
En Inde, l’un des plus importants barrages sera achevé sur la Narmada. Nous voyageons sur le fleuve jusqu’à l’océan à la rencontre des habitants dans cette vallée en pleine transformation.
- Soran fait son cinéma de Fluvia Alberti
Soran, réfugié kurde iranien, filme son périple clandestin de neuf mois entre Erbil et Liverpool. Avec Fluvia réalisatrice franco-italienne s’écrit un film à quatre mains.
- Un été avec Anton de Jasna Krajnovic
Anton, 12 ans partage ses journées d’été avec ses amis et sa babouchka. L’insouciance de ses vacances disparaît lorsqu’il part dans un camp d’entraînement militaire.

Tous sont à voir et à exploiter pédagogiquement !

Avant de conclure, il faut aussi parler d’un film qui était hors-compétition et qui aura une vie en salle prochainement, il s’agit de Braddock America de Jean-Loïc Porton et Gabriella Kessler, véritable film-miroir des problèmes des acieries de Lorraine.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex